Euro de handball féminin 2012 : journée 5

Euro de handball féminin 2012 : journée 5 dans Actualités 148143_524204220938160_2095506627_n

 

 

 

 

 

 

350x dans Actualités

 Anita Görbicz vient de marquer un but décisif contre l’Espagne hier soir.

350x

La même ici à la lutte avec Pinedo pour la possession de ballon

350x

Les hongroises célèbrent leur victoire

 

Hongrie – Espagne 32-31

J’ai veillé jusqu’à 1H15 hier pour pouvoir regarder le match de la Hongrie face à l’Espagne, en différé sur Sport + . Cette diffusion tardive à 23H20 est intervenue alors qu’un match de basket diffusé en direct allait jusqu’aux prolongations. Une autre fois sur Beinsport, la chaîne a tout simplement annulé la diffusion un dimanche matin d’un match de Györ. Bref le handball féminin ce n’est pas forcément la priorité des chaînes, y compris quand celles-ci sont payantes.

A l’inverse du match contre l’Allemagne, la Hongrie a bien mieux début sa rencontre et cela valait clairement le coup de patienter. Mieux, elle a été magistrale et totalement euphorique durant les cinq premières minutes enchaînant un 3-0 laissant sur la touche des espagnoles bien mal organisées en défense et se retrouvant face à des initiatives et prises de risques individuelles payantes. Contrairement aussi au match contre l’Allemagne, j’ai ressenti beaucoup plus de solidarité entre les joueuses et l’envie clairement affichée de gagner en jouant collectif.

Cela peut paraître évident quand on parle d’un sport collectif comme le handball, dans lequel certes des individualités émergent, dans lequel le talent voire le génie individuel peut faire la différence sur une action de jeu, principalement dans le fameux money time mais aussi dans lequel l’esprit d’équipe est primordial. Il ne s’agissait donc pas d’une course en tête sur l’initiative seule d’Anita Görbicz, mais bel et bien d’un jeu équilibré, solide, achevé de toute l’équipe. Et Tomori, Vesten, Herr (la gardienne auteure de nombreux arrêts) se sont jointes à l’effort pour pouvoir dominer des espagnoles emmenées par une Mangue qui voulait absolument en découdre mais a surtout enchaîné les déchets techniques. Seules Pena, Fernandez, Pinedo et Martin se sont vraiment illustrées et ont apporté du sel dans un jeu espagnol parfois inventif, mais courant sans cesse après le score.

Hier ce fut la soirée de Tomori, mais aussi celle de Görbicz. La joueuse fut un pur régal à regarder, tant son magnétisme, son élégance et son toucher de balle sont incomparables (sauf peut-être à les comparer avec ce toucher tout aussi technique mais un poil moins gracieux de Neagu) ont crevé l’écran dès le début de la rencontre. La joueuse a donné des ballons en or et s’est imposée une fois de plus comme la meilleure passeuse du monde (et sans doute la meilleure tout court à l’heure actuelle). Elle est la meilleure marqueuse de l’Euro pour le moment, et ses jets de 6 mètres rentrent quasiment tous, à l’exception de quelques ratés (12/15). Surtout la meneuse hongroise a une vision et une lucidité de jeu absolument épatante.

Deux « petits » buts de la joueuse quand elle tente et réussit des tirs de loin

http://www.dailymotion.com/video/xv03bb

Face au Budapest SE

http://www.dailymotion.com/video/xv02le

Et à l’instar des joueuses qui font la différence, elle a réussi hier encore des exploits techniques tenant à la fois de l’instinct pur (lecture du jeu innée, passes millimétrées, fixations remarquables) pour marquer un but sur une fixation à 9 mètres laissant deux joueuses immobiles en défense et un tir à la hanche surpuissant malheureusement refusé dans les derniers instants. En fin de première période il y eût cette frayeur après le tampon d’une joueuse espagnole qui la laisse à terre. Görbicz est sortie, a été remplacée pour ne réapparaître qu’en début de seconde période. Ouf !

Une belle victoire collective pour une Hongrie qui avait perdu son joker dès le premier match en le perdant face à la Croatie, mais s’est rattrapée, pas de façon très convaincante contre l’Allemagne, mais cette fois-ci beaucoup plus franche face aux espagnoles. Elle achève cette phase de poule en première position même si le score final paraît étriqué, elle aurait pu gagné 34 à 30.

La France de son côté rencontre la Suède pour une place importante dans la poule et pour savoir surtout si elle partira avec 2, 3 ou 4 points pour le tour principal. Cela nous ramène au suspens de 2009, lorsque la France après deux défaites devait absolument l’emporter. Menée à la mi-temps, le coup de gueule dans les vestiaires avait finit par les réveiller et elles s’étaient imposées.

Les meilleurs moments des journées 3 et 4

Image de prévisualisation YouTube

La vidéo de la journée 4 ci-dessous  propose le résumé d’Hongrie-Espagne avec le but fantastique de Görbicz à la fin du match sur la fixation et prise d’intervalle à 7 mètres (à 2min 20′s) et sa passe à Tommari quelques instants plus tard. 

Image de prévisualisation YouTube

Les matchs du jour, dernière phase des poules

Norvège – Ukraine 18h15

France- Suède 15h15 en direct sur Sport +

Serbie- République Tchèque 20h15

Danemark -Macédoine 20h15 

0 Réponses à “Euro de handball féminin 2012 : journée 5”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...