Cesar 2013 : les lauréats

Cesar 2013 : les lauréats dans Actualités

La 38ème cérémonie des Cesar s’est tenue hier soir au Théâtre du Châtelet. Les professionnels s’étaient réunis pour consacrer le cinéma français.

Cesar-2013-le-palmares-complet_portrait_w532 dans ActualitésAmour de Michael Haneke

Après un discours d’ouverture longuet par le Président Jamel Debbouze, les premiers prix ont été décernés. Ce n’est pas Lola Dewaere qui fut consacrée dans la catégorie meilleur espoir féminin, mais Izia Higelin. L’artiste ajoute donc une corde à son arc en passant à la comédie, et gagne un trophée supplémentaire après ses récompenses musicales. La jeune actrice a une belle carrière cinéma devant elle (si elle le désire).

548826_la-chanteuse-et-actrice-izia-higelin-recoit-le-cesar-du-meilleur-espoir-feminin-le-22-fevrier-2013-au-theatre-du-chatelet-a-parisIzia Higelin

Désolé Anorya pour tes chouchous, et en particulier Comme des frères, le Cesar du meilleur espoir masculin ne revient pas à Pierre Niney mais à Matthias Schoenaerts pour De Rouille et d’Os (par ailleurs consacré Meilleure Adaptation, Meilleur Montage, et Musique originale).

La grande perdante de la cérémonie c’est Noémie Lvosky et son film Camille Redouble. Nommé dans 13 catégories, le film repart..bredouille. Aucun prix pour la comédie, scénariste, réalisatrice. Mais son film ayant connu un grand succès public et critique, on ne la sentait pas particulièrement affectée.

Pour en revenir sur la soirée, celle-ci était un peu tendue (comme tous les ans) au début, avant que De Caunes sorte ses premières blagues et réparties, pour finalement s’enfermer quelque peu dans son exercice d’homme orchestre un poil sarcastique, caustique, refaisant même le coup du pétard qu’il souhaite qu’on lui roule. Mais cela s’est passé finalement assez bien, un peu d’humour dans une salle un peu trop timorée ne fait jamais de mal. Reste que le sketch de Laurent Lafitte n’est pas passé pour moi. Un humour lourd, portant sur la difficulté de langage, que certaines personnes qui en souffrent réellement n’ont pas forcément dû apprécier. Il me tardait que l’on passe à autre chose.

ernest-et-celestine-cd

L’intervention d’un des collaborateurs du film d’animation Ernest et Célestine a été parasitée au moment où celui-ci parlait de financement, argumentait avec une matière politique et sociale. Ce sont dans ces moments là qu’il faut systématiquement qu’une dose d’humour assez mal placée se glisse. Idem pour les petites piques envers Gérard Depardieu. L’ombre de l’acteur planait sur la cérémonie, lui qui doit néanmoins s’en moquer éperdument. A en croire certaines blagues et certaines langues, son exil n’est toujours pas passé. A ce sujet, je signale la parution d’un hors-sujet paru avec Le Monde que je me suis procuré hier soir

1836240_5_ad70_photo-christian-simonpietri-sygma-corbis_2a9d3d5183361b01a6805055b0d87f47

Benoît Jacquot a vu son film Les adieux à la reine (que j’ai bien aimé, belle histoire sur les amours platoniques de Marie-Antoinette et de sa fidèle lectrice) récompensé par tous les cesar techniques, dont  le Cesar de la meilleure photographie, logique à mes yeux, victoire que j’avais pronostiquée.

cesar-2013-emmanuelle-riva-omar-sy-MAXPPP-930620_scalewidth_630Emmanuelle Riva et Omar Sy

Le grand vainqueur de la soirée, c’est surtout Amour de Michael Haneke qui repart avec les cinq statuettes les plus prestigieuses : Meilleur Film, réalisateur, scénario original, actrice et acteur. C’était écrit. J’étais quasiment sûr que Jean-Louis Trintignant repartirait avec le Cesar tant il a impressionné. C’est aussi un cas d’école, les 5 récompenses majeures n’ayant dans le passé étaient attribuées qu’à un film : Le dernier métro de François Truffaut en 1981. Et à l’époque ce sont Depardieu et Deneuve qui avaient été sacrées. Emmanuelle Riva, à 86 ans remporte le premier Cesar de sa carrière.

 

Le palmarès

 

Meilleur espoir féminin: Izia Higelin pour Mauvaise Fille

Meilleur premier film: Louise Wimmer de Cyril Menneguin

Meilleur acteur dans un second rôle: Guillaume de Tonquedec dans Le Prénom

Meilleur film d’animation: Ernest et Célestine de Vincent Patar, Benjamin Renner et Stéphane Aubier

Meilleure adaptation: De rouille et d’os de Jacques Audiard

Meilleur espoir masculin: Mathias Schoenaerts dans De Rouille et d’Os

Meilleure photo: Romain Winding pour Les Adieux à la Reine

Meilleur son: Antoine Deflandre, Germain Boulay, Eric Tisserand pour Cloclo.

Meilleur film étranger: Argo, de Ben Affleck

Meilleure musique originale: Alexandre Desplat pour De Rouille et d’Os

Meilleur scénario original: Amour, Michael Haneke

Meilleure actrice dans un second rôle: Valérie Benguigui dans Le Prénom

Meilleur film documentaire: Les Invisibles, Sébastien Lifchitz

Meilleurs décors: Katia Wyszkop pour Les Adieux à la Reine

Meilleur montage:Juliette Welfling pour De Rouille et d’Os

Meilleurs costumes: Christian Gasc pour Les Adieux à la Reine

Meilleur court-métrage: Le Cri du homard, de Nicolas Guiot

César d’honneur : Kevin Costner

Meilleur réalisateur: Michael Haneke pour Amour

Meilleure actrice: Emmanuelle Riva dans Amour

Meilleur acteur: Jean-Louis Trintignant dans Amour

Meilleur film: Amour de Michael Haneke

2 Réponses à “Cesar 2013 : les lauréats”


Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...