Virgin Megastore, c’est malheureusement fini

Virgin Megastore, c'est malheureusement fini dans Actualités 8105434179_f0ed539e21_z

Il y a quelques mois j’évoquais en ces pages une visite à Virgin alors même que l’enseigne était déjà sous le coup d’un plan social. Une visite un samedi qui s’était conclue par une attraction somme toute assez amusante bien que répétitive, à côté du magasin où à 19h30, des danseurs de rue étaient venus se déhancher sur un son hip-hop mis sur CD. Ce CD là qui aujourd’hui ne se vend quasiment plus au Virgin Megastore… On peut retrouver l’historique des derniers mois ici 

page_SOLDES dans Actualités

Il y a quelques jours, dimanche 12 mai, Virgin annonçait une large opération dans la majorité de ses enseignes de province, mais aussi sur Paris, où son siège se trouve sur les Champs-Elysées, à proximité de la FNAC. Une offre non pas promotionnelle mais de déstockage, comme ces magasins de quartier que l’on voit disparaître avec une énorme affichant disant dans le texte : Tout doit disparaître. C’est à peu près ce qu’il est train de se passer, puisque Virgin liquide les stocks à -50% jusqu’à -70% pour les adhérents, sauf pour les livres qui échappent à ces réductions de prix drastique, le livre étant un domaine ultra protégé de la culture. Autrement dit, la valeur du travail divisée de moitié ou comment considérer celui de vendeur comme étant aujourd’hui celui d’un déstockage massif. Le plus amer dans l’histoire, le plus cynique aussi, c’est de voir ce que font les acheteurs de ces achats temporaires. Achetant la marchandise à moitié prix voire plus, ils la revendent immédiatement sur Internet. Ce qui est acheté est revendu immédiatement ce qui laisse peu de place quant à la valeur du produit ressentie par ces acheteurs qui se ruent billes en tête à 7h du matin, quatre heures avant l’ouverture du magasin, foncent au premier étage pour y dévaliser les rayons I-pad, Iphones et autres consoles de jeux. Il y a dix ans, c’eût sans doute été l’inverse : les CDs se seraient vendus comme des petits pains, et les bacs auraient été vides en l’espace de dix minutes. Sauf que la société meut, change et se transforme en paradis du portable et des technologies liées.

 403252_504818882900753_1937248061_n

Les articles abondent sur la toile. On y trouve des témoignages poignants (et j’écris cela sans faire de démagogie ou de populisme gratuit, derrière le vendeur et la vendeuse qui tient sans aucun doute à son poste, il y a une personne et un être humain, privé(e) très bientôt de son emploi) de vendeurs qui savent qu’ils s’agit sans doute de leurs dernières heures à leur poste et que l’enseigne baissera prochainement rideau, que ce soit sur l’avenue la plus célèbre du monde comme en province. Le plan social est confirmé et prévoit que seuls 285 postes pourraient être conservés sur 1000. Aucun rachat de l’enseigne des Champs-Elysées n’est prévu, enseigne qui en compte 184 à elle seule.  Une bien mauvaise nouvelle au moment où la France entre officiellement en récession, fait que l’exécutif s’empressera sans doute de tempérer comme il a refusé de dire qu’une politique d’austérité était menée. Tout le monde a vu des images de soldes, en particulier durant la période faste de janvier ou juin. Celles du Virgin des Champs-Elysées envahi par une marée humaine demeure impressionnante. Surtout, une fois de plus quand on sait que ce n’est pas pour conserver le produit acheté mais bien pour le revendre immédiatement après dans nombre de cas.

Image de prévisualisation YouTube

Soldes chez Virgin des Champs-Elysées le 13 mai. Les images sont prises depuis le portable d’un vendeur.

Vous remarquerez que personne, je dis bien personne ne va vers les CD et DVD qui se trouvent à l’entrée du magasin.

L’article de France 3 est aussi très explicite, quand il montre les réactions des acheteurs, dont une particulièrement frappante (la seule) sur le climat social et économique vécu en France à l’heure actuelle.

Celui de Lyon Capitale l’est aussi, avec une photo tout simplement hallucinante d’un rayon CD dans lequel les CDs ne partent justement pas.

Il est encore question de ce magasin ici

Vingt six ans après son ouverture en 1988, le Virgin symbolique de l’avenue des Champs-Elysées mettre la clé sous la porte dans quelques semaines, pour céder sa place selon toute vraisemblance à Wölswagen. Mine de rien c’est une page de l’histoire culturelle et économique du pays qui se tourne avec ses souvenirs…

 

 

46 Réponses à “Virgin Megastore, c’est malheureusement fini”


Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...