Le Kid de Suède

Le Kid de Suède dans Suède 5312350358_48d47b090e

Non, il ne s’agit pas d’une reprise au cinéma du film de Chaplin, immortalisé par une photo de l’auteur/réalisateur assis sur les marches d’un perron, bras croisés et regard bougon à côté du gamin,  film muet sorti en 1921, d’une durée de 67 minutes et grand succès critique et public.

936full-the-kid-screenshot dans Suède

Le Kid (1921) de Charles Chaplin

Le Kid est un groupe suédois qui a émergé sur la dance pop/dance en 2010 avec deux singles qui ont bien marché en Suède et aussi dans quelques pays d’Europe sans toutefois percer en France. Pays qui peut être éternellement réticent vis à vis de certains groupes ou styles de musique. Tout en sacrant d’autres artistes d’une façon délirante.

tumblr_l3m9krI8ML1qbsayw

Le groupe est composé de quatre membres, dont trois filles. Une d’entre elles joue du synthé, les affaires sont flashy, les couleurs primaires et pastels mises en avant. L’autre groupe contemporain et nordique auquel ils me font penser est Alpabeat et non pas le Alphabeat polonais, trio qui a sorti en 1996 le disque Ta Rozkosz To Ja . Tout en tentant de se rapprocher d’une certaine chorégraphie à la Busby Berkeley, en moins virtuose. Mercy Mercy et We should go home together ont été les premiers succès locaux, suivis par We are the drums puis Human Behaviour. We are young est leur single le plus récent en date, sorti en juin en clip officiel.

Image de prévisualisation YouTube

Mercy Mercy

Le groupe a ensuite réalisé une autre version du clip, cette fois en 2012

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

We should go home together

Image de prévisualisation YouTube

We are young

En fait la raison pour laquelle j’écris cet article au sujet de Le Kid autre que celle de faire peut-être un peu plus connaître ce combo suédois me semble-t-il sympathique, c’est parce qu’en regardant We should go home together, j’ai remarqué la présence de marins. Les marins dans les clips sont assez rares, et si la pub et la mode ont pu récupérer et vendre l’image de solides gaillards, c’est avec Jean-Paul Gaultier que la touche homo-érotique a été la plus présente et prononcée ces dernières années je trouve. Et surtout cela m’a rappelé deux œuvres assez différentes visuellement, mais toutes deux influencées par le même auteur : Jean Genet.

querelle_2

tumblr_mnns3xG86y1qlmu8mo1_500

861.4LBrad Davies dans Querelle (1982) de Rainer Werner Fassbinder

tumblr_mmm0onRZw51r1p7nfo1_500Fassbinder, Davies et Warhol sur le tournage du film (1982)

Auteur dans les années 1940, dont Querelle de Brest qui fut adapté au cinéma pour le film testament de Rainer Werner Fassbinder, un cinéaste allemand réputé et ouvertement homosexuel, lequel a réalisé des films hétéroclites dont un film de science-fiction avec Le monde sur le fil (diffusé sur Arte il y a un an), Genet est aussi l’auteur remarqué et culte de Un chant d’amour, que je mets ici en ligne, clip qui je le pense influencera plus tard celui de Mon légionnaire en DVD bonus du concert au Zénith de Gainsbourg. Jean Genet était un marginal qui se revendiquait tel quel. Et un écrivain célébré par le milieu littéraire des années 50-60 dont Sartre et Cocteau. Bien que lui était admiratif de Charles Bukowski. Je rapprocherais aussi ces oeuvres d’une autre oeuvre culte, Kenneth Anger, intitulée Scorpio Rising, réalisé en 1964. Il se trouve par ailleurs que l’acteur principal de Querelle n’est autre que Brad Davies, l’émouvant et charismatique (anti)héros de Midnight Express réalisé par Oliver Stone en 1978 et qui fut un de mes premiers chocs de cinéma.

http://www.dailymotion.com/video/xczdr

Un chant d’amour (1950)

Image de prévisualisation YouTube

Scorpio Rising (1964)

Querelle a résisté au temps, je me souviens l’avoir vu au milieu des années 90, complètement subjugué et sidéré par les images osées qui étaient mises en scène (marins suintant le désir et la sueur, hommes en bas résilles, sexe érigé sur la devanture du bordel Feria, couleurs ocres, amours impossibles, dragues et scènes d’empoignades). Toute une littérature homosexuelle, et tout un univers interlope, caractérisé par l’ambiance moite et « interdite » du film, où des marins s’affrontent dans des chorégraphies ayant dû marqué le photographe américain Herb Ritts (principalement pour ses portraits noir et blanc masculins),  dans lesquels les corps s’étreignaient, le tout cadré dans un format large aux décors reconstitués en studio, à la tonalité impressionniste. On se remet difficilement ou pas quand on découvre un film pareil à 16 ans. Il existe en Blu-ray, je vais me le prendre un de ces jours.

Le clip de Le kid n’a pas la même moiteur et le même sous-texte, mais il est assez amusant.

 

 

2 Réponses à “Le Kid de Suède”


Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...