Lady Gaga : le clip Applause

Lady Gaga : le clip Applause dans Etats-Unis z2832

Le single dans sa version audio avait été révélé il y a une semaine. Grosse déconvenue pour ma part. Certes je ne l’attendais pas démesurément au point de me faire des alertes pour savoir à quel moment il allait être mis en ligne (je l’ai fait pour d’autres artistes cependant, pour Jula notamment). Mais le son ne m’a pas convaincu, la mélodie non plus. Un morceau un peu banal trouvais-je, et surtout l’impression que Lady Gaga en fait des tonnes depuis de mois en s’autoproclamant révolutionnaire dans sa musique, enlevant ainsi toute part de fraîcheur, laquelle avait su émerger de la scène pop en 2008 quand sortait Just Dance puis l’album Fame, suivi de Fame Monster qui était une prolongation géniale de l’univers initial, avec quasiment aucun titre à jeter. Le meilleur de cette période se trouve également dans les faces B reléguées à l’arrière-plan et qui pourtant révèlent des perles.

Lady-Gaga-Applause dans Etats-Unis

Pochette du single Applause (2013)

Le clip d’Applause a été lancé lundi, le 19 août. Un jour plus tard, il avait déjà été vu plus de 7 millions de fois. Tout simplement incroyable, mais pas vraiment surprenant au final. Lady Gaga est devenue (malgré elle ? volontairement) une figure de la pop et une artiste qui utilise les réseaux sociaux (dont un twitter très actif) pour (se) vendre. Qu’importe sa qualité, sa chanson Applause était attendue depuis longtemps, et le longtemps en terme d’Internet et de divulgation des informations, ça veut dire six mois maximum.

Aujourd’hui, il en est à plus de 14 millions de vues. Il me semble de mémoire (mais je peux me tromper) que dans le genre (j’exclus les groupes et les artistes masculins qui ont pu faire bien plus), Rihanna avait fait mieux ou tout aussi bien avec Diamonds à son démarrage. Psy s’est révélé sur la longueur, au départ il n’était pas du tout connu en occident, mais le bouche à oreille et Youtube ont contribué à son immense succès (malgré la médiocrité du morceau).

Image de prévisualisation YouTube

Applause

Dans le clip signé Inez et Vinoodh, deux photographes célèbres de mode, Lady Gaga est grimée, se balade dans des décors mouvants, apparaît sous les traits d’un Pierrot au féminin. Je ne vais pas me lancer dans une analyse détaillée de son clip, mais on retrouve la patte des deux artistes photographes, notamment dans l’emploi du noir et blanc pour ce qui est la partie la moins exposée à la lumière du clip, la plus intime et la plus réussie (mais aussi paradoxalement la plus courte). Avant les délires visuels de la seconde partie du clip, où l’on ne voit plus de robe faite en viande mais une resucée de ce qu’elle pouvait produire dans Born this way (le début d’une certaine paresse artistique à mes yeux, mais ça n’engage que moi), Alejandro, bien loin de la lumière sophistiquée et en même temps d’une forme beaucoup plus épurée, voire éthérée de son style avec le clip, qu’elle réalisa elle-même de The edge of glory.

marrythenightcover

LadyGagaTheEdgeOfGlory

lady-gaga_alejandro_single

Il y a aussi un peu de Marry the night, et une volonté de marier chorégraphie, influences visuelles et picturales (dont La naissance de Vénus de Boticelli ici repris sur un mode plus trash). En fait le clip pourrait se résumer au passage à 0″42 s, quand la chanteuse répété les paroles « I live for the applause, applause, applause« , le port altier, volontairement distante et quelque peu pédante, en tout cas sûre de sa volonté de vouloir plaire, et donc d’être applaudie. Il y a cinq ans, elle s’amusait dans une petite chambre en disant qu’elle voulait simplement danser, aujourd’hui si elle n’est plus admirée (la figure narcissique), rien ne va plus pour elle.

Vous êtres prévenus, Lady Gaga a pris le melon, le statut de star internationale et nous réserve selon elle toujours des surprises pour son nouvel album à paraitre en novembre 2013.

Je vous conseille de réécouter et découvrir sa phase la plus créative, joyeuse et pop, avec les faces B ou titres écartés de son Fame dans son édition CD française mais présents en titres bonus de l’édition japonaise. Elle n’a probablement jamais fait mieux depuis (sauf The Fame Monster) et c’est ma période préférée de l’artiste.

 Image de prévisualisation YouTube

Again Again

Image de prévisualisation YouTube

Paper Gangsta

Image de prévisualisation YouTube

Vanity

Image de prévisualisation YouTube

Disco Heaven

Image de prévisualisation YouTube

Summer boy

Image de prévisualisation YouTube

Retro, Dance, Freak

Image de prévisualisation YouTube

Rock Show

Image de prévisualisation YouTube

Shake your kitty

Image de prévisualisation YouTube

Dirty ice cream

 

 

 

2 Réponses à “Lady Gaga : le clip Applause”


Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...