Une histoire de portable

Une histoire de portable dans Billets d'humeur acer-betouch-e110-telephone-portable

Ce matin, je prends, comme tous les jours, le train RER et m’assieds au premier étage de l’avant-dernier wagon en face d’une jeune fille. Je présume a posteriori qu’elle devait avoir 17-18 ans. Je me plonge au fil du voyage et des stations dans un état à moitié éveillé jusqu’à ce que cette même jeune fille me sorte de ma torpeur. Je remue la tête étonné parce que je ne m’y attendais pas, sursautant un peu et entends alors sa voix me demander :

Monsieur, excusez-moi, est-ce que vous pourriez me prêter votre portable pour que je passe un appel ?

Il se trouve que quelques secondes avant, en glissant ma main dans la poche, je m’étais justement fait la réflexion de me dire que je venais de l’oublier en partant et que je ne l’avais pas. Je lui réponds :

Bonjour, je suis vraiment désolé, je l’ai oublié. Justement je me faisais la réflexion en me disant que je ne l’avais pas dans la poche.

 

05401899-photo-apple-ipod-nano-de-7e-generation dans Billets d'humeur

iPod

Elle sourit et s’excuse de nouveau. Je n’avais aucune envie de lui mentir, et ne l’aurais pas fait si je l’avais eu en ma possession. Mais telle était la situation:  je ne l’avais tout simplement pas. Elle interpelle mon voisin de voyage, un jeune homme qui enlève les écouteurs de son Ipod. Il lui tend alors son portable après qu’elle lui ai expliqué qu’elle avait un coup de fil urgent à passer à un proche. Le jeune homme lui tend alors son téléphone portable et elle de composer le numéro.

Après sa discussion, elle reprit le portable, c’est-à-dire le sien, qui ne fonctionnait pas. Elle paraissait très nerveuse, ce qui s’expliquait par le fait qu’elle venait d’avoir son père au téléphone, qu’elle était injoignable en ligne, mais qu’elle pouvait recevoir des messages, qu’elle ne pouvait répondre vocalement et que c’était surtout son jour de rentrée, et qu’en gros, elle flippait vraiment.

Elle remercia le jeune voyageur qui lui avait passé son portable et je me suis alors fait deux réflexions :

1) Comment faisions-nous il y a quinze ans, lorsque avoir un portable était rare, alors qu’aujourd’hui qu’une personne n’en est pas est presque considéré comme relevant de l’anormalité, et pour parler plus familièrement comme un(e) extraterrestre. Regardez autour de vous, dans la rue, sur un quai de gare, dans les magasins, au travail, partout les gens ont leur visage constamment sinon très souvent rivé sur leur portable et semblent ne pas pouvoir s’en séparer. Cela m’agace parfois prodigieusement, mais ce matin, pour elle comme pour moi, c’était dommageable de ne pas l’avoir.

2) Je me disais que si durant une journée, les réseaux étaient désactivés ou qu’une panne généralisée intervenait, comment nous en sortirions-nous, et surtout certains y survivraient-ils ?

J’aurais évidemment passé mon portable ce matin à cette jeune fille, comme je l’aurais passé à n’importe qui dans l’urgence. Je me dis aussi que des histoires graves, bien plus que celle dont j’ai été témoin ce matin, arrivent, pour une simple histoire de  portable.

 

97 Réponses à “Une histoire de portable”


1 2
1 2

Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...