[Handball] Mondial féminin 2013 (8ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (8ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

Tunisie -  Australie, Groupe D, Vendredi 13 Décembre, 24-15

Japon -Algérie, Groupe B, Vendredi 13 Décembre, 32-23

Argentine – Paraguay, Groupe C, Vendredi 13 Décembre, 25-15

République Démocratique du Congo – République Dominicaine , Groupe A, Vendredi 13 Décembre, 23-22

Hongrie- Allemagne, Groupe D, Vendredi 13 Décembre,  26-27

Serbie – Chine, Groupe B, Vendredi 13 Décembre,  32-18

Angola – Espagne, Groupe C, Vendredi 13 Décembre, 21-30

France- Corée du Sud, Groupe A, Vendredi 13 Décembre, 27-22

Roumanie – République Tchèque, Groupe D, Vendredi 13 Décembre

Danemark – Brésil, Groupe B, Vendredi 13 Décembre

Norvège -Pologne , Groupe  C, Vendredi 13 Décembre

Monténégro – Pays-Bas, Groupe A, Vendredi 13 Décembre

 

 dans Championnat du monde féminin [Handball]

Les supporters roumains hier lors du match Hongrie-Roumanie, remporté par la Roumanie

EDIT 20H16 :

C’était loin d’être simple pour les françaises, sur le papier et sur le terrain. En jouant les coréennes, elles ont dû lutter contre une équipe qui joue sur le marquage strict, une forte mobilité et une grande rapidité de jeu. Cela dit, je le dis sans méchanceté aucune : je ne supporte pas le jeu des coréennes. C’est l’anti-thèse d’un jeu brouillon, puisque tout est très organisé, mais l’aspect robotique du jeu, cette façon de faire des combinaisons répétitives laissent au final peu de place à la spontanéité. Ce jeu coréen ne me plaît pas et pire m’agace.

Ce soir, le match fut très tendu, sur un score de parité à la mi-temps et les coréennes ont même mené de trois buts 17-14 pendant la seconde période, lorsque la France a connu un petit passage à vide avant deux buts consécutifs de Pineau, puis un de Kanto qui les a remis sur les rails pour ne plus jamais s’écarter de l’objectif : gagner. Les choix stratégiques, le fait de faire rentrer ensuite Zaadi mais aussi Dembelé a désarçonné les coréennes qui jouaient sur peu de rotations à l’avant poste. Résultat leurs joueuses ont fini par accumuler les erreurs techniques et les fautes de placement comme les fautes dans le jeu. Et Lacrabère comme Pineau ont fait un excellent match.

L’avantage de +5 au final, 27-22 illustre bien l’ascendant pris par les françaises qui ont évité le piège coréen (une équipe teigneuse qui se permet aussi de jouer au bluff sur le jet de 7 mètres par exemple, ce qui est particulièrement rageant pour une gardienne), tout en étant pour le moment la seule équipe à avoir gagné tous ses matchs de poule successivement. Elle affrontera dimanche le Japon qui a un jeu proche de celui de la Corée avec moins d’opposition défensive néanmoins.

Deux petites notes :

1) Frédéric Brindelle était particulièrement volubile ce soir et s’est lâché à plusieurs reprises. Des commentaires sportifs enthousiastes c’est toujours agréable.

2) Plaisir et émotion mêlés de voir dans les tribunes des supporters français des gamines de 10-12 ans porter les couleurs de la France et soutenir les joueuses pendant tout le match. Ca rajoute de la sympathie vis à vis de l’équipe de France elle-même composée de joueuses cools, accessibles et ouvertes.

EDIT 18h42C’est au terme d’un match superbe, plein d’engagement, porté par des duels, des confrontations (Herr/Müller, Wolthering/Görbicz) que l’Allemagne s’impose d’un tout petit but face à la Hongrie qui a un peu perdu de sa superbe dans le money time en perdant des ballons décisifs et en étant en échec sur des positions de tir précieuses. Görbicz est entrée en cours de jeu, à la quinzième minute de la seconde période après être restée sur le banc pendant un peu plus de dix minutes, et elle a marqué un très beau but dans une position qu’elle adore : avoir la balle, créer le décalage, feinter le tir, recroiser et tirer (cette fois entre les jambes).

Après une défaite hier contre la Roumanie, c’est le deuxième échec de suite, et l’équipe hongroise continue de pêcher mentalement dans le dernier quart d’heure, surtout quand elle est dominée en défense (elle a abandonné sa défense étagée et a opté pour une défense haute, en 2-4 qui laissait parfois de grands espaces à l’approche des 9 mètres pour les allemandes). Cela dit, même après cet échec, la Hongrie se qualifie tout de même pour le tour suivant et va terminer troisième de sa poule.

A noter que le match diffusé sur Sport + a été arrêté après un ultime arrêt de jeu à cinq minutes de la fin pour laisser la place à l’équipe de France et au direct, laquelle joue contre la Corée du Sud.

• Les très beaux matchs s’enchaînent dans cette seconde semaine du Mondial. Après le match France-Monténégro, après celui de la Hongrie contre la Roumanie, c’est aujourd’hui cette même équipe de Hongrie qui assure le spectacle dans un match face à une équipe allemande, on l’a déjà dit en pleine reconstruction et surtout progression, avec des joueuses très jeunes. Le match d’aujourd’hui est formidable : le jeu se déroule à une vitesse folle, quasiment sans temps mort entre deux équipes qui jouent assez gros dans cette poule.

La Hongrie mène pour le moment à la mi-temps de deux petits buts (16-14), mais elle a été jusqu’à prendre un ascendant +4 il y a quelques secondes, avant la pause, grâce au jeu de Görbicz qui atteint ce soir un très haut niveau. Elle est l’auteure de dizaines de passes décisives (!) et de 8 buts dont deux jets de 7 mètres qui étaient des caviars. La joueuse hongroise déstabilise fortement la défense allemande, même si en contre attaque celle se montre aussi très imposante sur l’impact (décalage, tirs à 9 mètres, prise d’intervalle, un contre un, bref la récitation d’un handball de grande qualité).

Dans les rangs allemands, l’entraîneur peut compter sur Althaus, Steinback et Müller qui sont vraiment les locomotives et les organisatrices des phases offensives de jeu. Soos, Sczemanszki, Verten, Tomori et Görbicz font l’essentiel du travail pour la Hongrie et c’est une ambiance festive que se déroule cette rencontre au jeu très plaisant. D’ailleurs Görbicz aurait pu marquer le but du mondial pour le moment s’il avait été accordé, lorsque freîné par le bras de Müller, elle tire avec un lancer inversé qui finit dans la lucarne en position de quasi pivot. L’équivalent de ce que pourrait être une talonnade à mi-hauteur au foot. Et dans les quelques secondes qui suivent, de se démarquer et sortir du marquage, trouver un intervalle et aller marquer.

Cristina Neagu en pleine action face aux Hongroises

Hier la Roumanie gagnait un match important, aujourd’hui c’est au tour de la Hongrie de montrer qu’elle a les ressources nécessaires pour entamer le tour principal dans les meilleures conditions

 

16 Réponses à “[Handball] Mondial féminin 2013 (8ème journée)”


Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...