Emil Lassaria et Caitlin single Baila

Emil Lassaria et Caitlin single Baila dans Roumanie 170db0d05-1

Il y a des mariages heureux, d’autres qui le sont beaucoup moins. Il y a des mariages improbables, et cela vaut pour le civil (ou le religieux) comme dans les arts, la musique ici en l’occurrence. Je suis plutôt sensible au mélange des genres, aux choses inattendues aussi. C’est un peu le cas avec la nouvelle chanson de Emil Lassaria et Caitlin (qui ont déjà écrit Fiesta, entièrement en espagnol, et déjà avec le verbe « bailar »). La Roumanie nous a habitué, ces dernières années, dans le genre de la pop et de la dance, outre l’utilisation massive de l’autotune à celle galopante de l’anglais et de l’espagnol, jusqu’à ce que cette dernière langue soit utilisée dans quelques refrains.

C’était déjà le cas pour Inna, Alexandra Stan elle ayant privilégié l’anglais, probablement les deux artistes roumaines qui ont le plus réussi à exporter leur musique au-delà du Danube, de Bucarest et de la Roumanie elle-même en allant facilement se frayer un chemin musical sur les ondes des stations françaises. Alors que la donne aurait sans doute été différente si elles avaient choisi (ou si on leur avait imposé) de chanter exclusivement en roumain. Certes certains artistes ont réussi à trouver un public, celui de la dance par exemple pour les clubs avec le petit succès d’estime de DJ Project, mais globalement la pop roumaine ne s’exporter qu’avec les superstars citées ci-dessus qui ne chantent quasiment qu’en anglais leurs titres.

Qu’est-ce qui est assez amusant avec le nouveau titre d’Emil Lassaria et Caitlin ? Le fait qu’il utilise de l’espagnol, et surtout de la dance européenne mêlée à des sonorités orientales. Et je crois bien, de mémoire, en tout cas que c’est l’une des premières fois depuis un bail. Le verbe « bailar » en espagnol pour danser est celui qui est le plus répété sous sa forme baila ( « Danse »). On le comprend, malgré un chant approximatif, il s’agit avant tout de faire danser la jeunesse roumaine et européenne, l’espagnol permettant aussi au duo de pouvoir viser un public d’Europe du sud en particulier en Espagne et dans les îles environnantes mais aussi pourquoi pas au Proche Orient, et ça ce n’est pas commun pour de la dance roumaine. Bref c’est un possible succès marketing, pour une chanson loin d’être exceptionnelle (je préfère écouter Javiera Mena), mais qui m’a amusé par son mélange de genres.

 Image de prévisualisation YouTube

Baila

7 Réponses à “Emil Lassaria et Caitlin single Baila”


Laisser un Commentaire




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...