Archive pour la Catégorie 'Actualités'

Page 7 sur 39

Du nouveau chez Badlands [L'aiguille]

molodot-banner

Ce film kazakh est une vraie rareté, culte dans son pays d’origine mais totalement inconnu chez nous et pourrait ainsi trouver bientôt sa voie en France pour sa première édition en DVD sur notre territoire (il est sorti en Suède). Une grande première dont l’avancée laisse augurer du meilleur (le travail éditorial du tout jeune Badlands ayant été formidable pour le film de Lucile Hadzihalilovic -master restauré sous sa supervision, respect du format original, interviews, livret avec synopsis, etc). Le film de Rashid Nughmanov est sorti en 1988 et il a consacré localement son acteur principal.

Sylvain Perret le responsable de Badlands vient de dévoiler des news alléchantes quant à la sortie programmée du DVD sur lesquels des touches éditoriales sont actuellement en cours de finalisation

On avait proposé le film à L’Extreme cinema de Toulouse, et le programmateur a eu un coup de coeur : il a fait venir le réal, a montré l’Aiguille dans notre copie, et a même montré un autre film du réal. C’est la troisième fois que je voyais L’Aiguille : la première fut au festival des cinémas d’Asie de Vesoul, dans une copie 35 (sauf erreur) usée. La seconde, c’est en le revoyant avec mes collègues de Badlands pour le sous titrage, et enfin à Toulouse en novembre. Je l’ai « redécouvert », non seulement parce que le master restauré HD est somptueux (amis du grain cinéma, vous allez être ravis), mais en plus, les sous-titres ont été refaits et ça facilite la compréhension de certains points – une référence à Leone notamment…

Le public a été désarçonné par le film, n’a pas toujours tout saisi, on pense que ça va être le cas lors de sa sortie, mais le film vaut à notre sens le coup.

Aujourd’hui, où en est-on ? On a le master, le réalisateur veut peut-être revoir 2 ou 3 sous-titres sur L’Aiguille (Igla en VO – quel titre allons-nous garder ? je ne le sais pas encore). De plus, en bonus, on aura, de certain, une version alternative du film que le réal a sorti il y a quelques années (Igla Remix) et un documentaire sur la musique underground kazakhe dans les années 80 (Yahha) qui a été le déclencheur de L’Aiguille historiquement.

Il est question fortement d’autres courts métrages du réalisateur, de documentaire sur cette Nouvelle vague kazakhe. Pas de date de sortie, à l’heure actuelle, mais on avance…

Historiquement ce serait en effet merveilleux de pouvoir découvrir un tel film plus de vingt cinq ans après la chute du Mur de Berlin venant d’un pays qui faisait partie de l’ex-URSS avant l’indépendance de 1991. Culturellement, ce serait une véritable opportunité de faire découvrir un petit pan du cinéma mondial, kazakh en l’occurrence lequel ne trouve que très rarement le chemin des bacs de DVD et/ou des salles. Rien que l’annonce d’un documentaire sur la musique underground kazakhe est très alléchante.

Pas de date de sortie officielle annoncée pour le moment mais restons à l’affût des news.

BA

Participez à l’EP de Sunday Night Syndrome

Participez à l'EP de Sunday Night Syndrome dans Actualités

Il y a quelques jours après l’écoute de leur premier single, le superbe Ahead, j’avais décidé de faire de cette chanson la chanson du mois de Mars dans ma sélection musicale. J’évoquais auparavant le nom du groupe Sunday Night Syndrome après avoir été conquis par leur univers. Le groupe promeut actuellement la future sortie de leur 1er EP, prévu pour juin. Les musiciens lyonnais proposent de participer au financement de cet EP (frais de production, mastering, mixage, etc) par le biais de la plateforme de récolte de fonds indiegogo et ce jusqu’au 24 avril inclus.

 Si comme moi vous adorez leur premier morceau et avez envie d’encourager à votre mesure le groupe, il suffit de vous rendre sur la face indiegogo qui leur est consacrée, de vous y inscrire si ce n’est déjà fait et de donner la somme que vous souhaitez investir dans cette production musicale.  Toutes les infos sont également disponibles sur la page Facebook du trio 

En échange de l’aide au financement le groupe propose plusieurs contreparties, dont le CD, des dédicaces et autres. Une belle initiative et surtout la promesse d’un EP qui devrait trouver son public. 

Image de prévisualisation YouTube

Ahead

Image de prévisualisation YouTube

Ahead en acoustique

Une soirée Lesbienne de la toile

Une soirée Lesbienne de la toile dans Actualités

Lesbienne de la toile s’adresse aux femmes, aux femmes qui aiment les femmes mais aussi aux hommes gay-friendly, et en général à tous, hétéros, homos, bi et autres. Le site œuvre pour les droits des femmes homosexuelles, mais pas uniquement. Il milite pour les mêmes droits, en général, quel que soit le sexe, pour une certaine idée de la culture féminine (car il n’ y a UN mais DES féminismes) et pour une meilleure visibilité aussi des lesbiennes.

Ouverture d’esprit, honnêteté, engagement politique, social, culturel sont quelques unes des caractéristiques qui m’ont poussé à les suivre en ligne sur leur très beau site, comme sur twitter. Récemment elles se sont fendues d’un bel article sur une artiste suédoise que j’aime beaucoup, Béatrice Eli (dont j’avais chroniqué le disque pour We are les filles)  ou encore sur l’auteure du meilleur album 2014 à mon sens, celui de La Féline

Lesbienne de la toile organise une soirée techno le 10 avril à partir de 23H45 avec Alienata, Anetha et Sarah Chebi, et bien que n’étant pas officiellement leur porte-parole, je tenais néanmoins, à titre amical, et parce que la démarche me plaît, glisser un petit mot et faire un petit peu de pub, pour d’une part connaître le site et ses actions si ce n’était déjà fait et signaler un évènement culturel avec l’exposition de l’artiste Ana Sting. Ou comment joindre le plaisir musical à celui de l’art visuel. Pour toutes les infos concernant cet évènement, c’est sur leur page Facebook.

Lesbienne de la toile tissant sa toile dans l’univers du net et oeuvrant pour la bonne cause.

 

 

Sélection musicale (Mars 2015)

Sélection musicale (Mars 2015) dans Actualités

Le joli mois de Mars avec l’arrivée du Printemps a été l’occasion de faire de très belles découvertes musicales et d’asseoir la confirmation de certains talents émergents qui étaient des espoirs en 2014 et commencent à mûrir en 2015 avec la sortie programmée de premiers EPS qui s’annoncent très prometteurs.

La pop française continue de m’impressionner de semaines en semaines, de mois en mois. Après la révélation Minou qui sort son EP en Mai (avec une belle pochette qui rappelle un peu le travail sur les couleurs réalisé par SLiP pour Control d’Apple Jelly) sans oublier le nouveau morceau Sun de Candids qui ne devrait pas tarder à être révélé , c’est celle de Sunday Night Syndrome qui a en(chanté) Mars. De loin mon morceau préféré du mois.

 dans Actualités

Un trio originaire de Lyon qui nous offre un premier single incroyable, le trio s’étant formé il y a seulement quelques mois, et dont le titre Ahead est un des meilleurs titres que j’ai entendus depuis le début de l’année. Pas si simple de s’affranchir de ses influences, mais le groupe au lieu de les resservir pour le simple fait de les resservir s’en inspire pour proposer une musique originale et forte qui mixe Editors, OhLand et Pixies. Il y a pire comme références.

celine-tolosa

Céline Tolosa

Belle fraîcheur pop aussi avec la découverte Céline Tolosa et ses airs de Françoise Hardy 60′s, une référence qui n’a décidément pas fini de faire parler d’elle (en bien ou en mal). 

6000_FullDisa%20Jakobs%20photo

Disa

Un autre duo dont les voix se portent en écho avec le très bon morceau « Un parfum », influencé par les volutes de fumée d’un Gainsbourg qui composait ce genre de musique dans les années 60-70 par My Concubine

J’ai aussi découvert Cinema, un duo de dark synthpop dont le titre UV est aussi vraiment très bon. 

Un parfum d’Ecosse aussi avec le retour attendu et réussi de Jimmy Somerville pour son disque de disco, rétro, charmant et aussi actuel dans sa production. Les deux sucreries de Charli XCX et Séléna Gomez. Un EP de synthpop alternative avec l’Islandaise Disa

Voici la sélection en musique et en images

 

Jimmy Somerville

Image de prévisualisation YouTube

Travesty

Izia

Image de prévisualisation YouTube

La Vague

Cinema

Image de prévisualisation YouTube

UV

Blur

Image de prévisualisation YouTube

Lonesome Street

Séléna Gomez

Image de prévisualisation YouTube

I want you to know

Charli XCX

Image de prévisualisation YouTube

Famous

Sunday Night Syndrome

Image de prévisualisation YouTube

Ahead

Disa

Image de prévisualisation YouTube

Cure

Céline Tolosa

Image de prévisualisation YouTube

Cover Girl

Dominique A

Image de prévisualisation YouTube

L’océan et Eléor

Bonus

ItaLove

Image de prévisualisation YouTube

Too Late to Cry

 

 

Dans les classiques

Gogo 1er

Image de prévisualisation YouTube

J’encule

 Berurier Noir

Image de prévisualisation YouTube

Porcherie

Dead or Alive

Image de prévisualisation YouTube

My heart goes bang

Flashdance

Image de prévisualisation YouTube

Maniac

2 Unlimited

Image de prévisualisation YouTube

No Limit

Culture Beat

Image de prévisualisation YouTube

Mr Vain

Yazoo

Image de prévisualisation YouTube

Nobody’s diary

Lene Marlin

Image de prévisualisation YouTube

Sitting Down Here

 

Journée à Paris

Journée à Paris dans Actualités Scissor_Sisters_2225758b

Je ne suis pas parisien, ne l’ai jamais été. Le week-end et le samedi en particulier est une occasion de revoir un grand ami, rêveur. Ce fut le cas samedi, dernier jour de février pour une balade au sein des rayons culturels de la capitale. Paris n’offre plus la même magie et découverte pour moi comme cela était le cas il y a une vingtaine d’années quand je découvrais ces arcanes, ces rues piétonnes où l’on pouvait encore entrer dans un petit café pour ne pas y dépenser plus de 5 F pour un chocolat ou une boisson,  où la presse se portait encore (relativement) bien, où l’on pouvait acheter des cassettes audio et des VHS avant l’arrivée du DVD. Où l’on ne payait pas 15 € pour une raclette avec quatre morceaux de fromage et à peine plus de patates. Être situé au cœur d’un quartier historique n’excuse pas tout. Même si du point de vue des restaurateurs si.

Ce texte commence à respirer la nostalgie, je le sais, mais on se construit aussi des souvenirs par rapport au vécu et aux belles choses que l’on a pu croiser, aimer sur le moment, dont on se souvient et qu’on laisse dans un coin de sa mémoire. Même si la modernité (en musique, dans le ciné, et dans les arts en général) a souvent du bon, on forge aussi le futur sur le passé. Au regard de tout cela, la fermeture de Virgin a eu des conséquences mine de rien. Les Champs-Élysées ne possèdent désormais plus de lieu où l’on puisse à la fois lire, écouter de la musique, faire des achats audio et vidéo.

Le tout en une journée avant de manger un petit encas/gâteau à la cafétéria du deuxième étage, cafétéria qui montrait déjà un autre virage entamé par l’enseigne avant que celle-ci ne ferme ses portes, notamment parce que le premier étage avait été repensé (plus de vidéos, uniquement les accessoires, BDs et la restauration). Mine de rien, cette fermeture symbolique (socialement, économiquement, historiquement) reste(ra) comme un tournant important du début des années 2010.

Elle évoque aussi  les habitudes de consommation qui évoluent que la place de plus en plus importante du dématérialisé dans la vie des gens. Et il n’y aura sans doute bientôt plus de CDs dans les rayons avec l’arrivée de futures clés-USB qui remplaceront tout cela et des fichiers PDF en guise de pochette et livret. Avant cela je veux profiter du support physique, de la joie simple, quasi enfantine à laquelle j’ai dû mal à renoncer, de retirer le film cellophane et d’avoir l’objet en main après des semaines d’attente. A l’heure de l’immédiateté (infos, vidéos, audio), cela reste un moment de plaisir qui pourrait bien être dans une dizaine d’années une madeleine de Proust

Je me suis donc fait plaisir et ai acheté des CDS au coup de cœur, à l’envie, après des découvertes confirmées pour continuer d’essayer de faire vivre très modestement,à ma mesure, des musiques que j’aime tout simplement. J’ai été très content de pouvoir trouver un cd en import allemand de 2 Unlimited, avec une compile de leurs tubes à Gibert Joseph. Il reste encore de bonnes affaires. Après vérification, celle-ci est sur Amazon à 24 € (!) et je l’ai eue pour 2€90. J’adore ce groupe comme Culture Beat. J’ai aussi été très agréablement surpris de voir que Le Couleur et leur EP Dolce Désir ( à quand l’album ?) était mis en évidence à la Fnac des Halles et qu’il y avait une petite dizaine d’exemplaires. Pour peu, je les ai aurais tous pris pour montrer l’exemple :- )

Très content d’avoir pu faire d’une pierre deux coups en prenant à la volée l’album de La Féline, superbe 1er album, et celui de Robi. Deux des personnalités féminines de la pop françaises les plus attachantes. Et cela fait son petit effet de pouvoir trouver des disques comme ceux-là aussi facilement en rayon (comme c’était aussi le cas pour The Pirouettes). Je n’ai pas réussi à trouver The Age of Consent à un bon prix, celui-ci était dispo à la Fnac mais à plus de 17 €. Il y a certaines promos pas mal en ce moment à la Fnac avec des disques à 7 €.

Achats

bf5c4e109ea8a374112532f3928a8c7c dans Actualités

0073145262172_600

Robi-La-Cavale-600x600

08a6b975-b5a3-c253-4215-32abce9b9a86

91ddraEwqCL._SL1500_

 a-weekend-in-the-city

pmg-max

a1080002636_10

61P23GHQjoL._SL1015_

a1080002636_10916vrtGDuvL._SL1500_

81c7wiZTgKL._SL1300_

ERASURE_TW_DIGITALPRESS_VERSION-906x906

1302339855_sandi-thom-the-pink-the-lily-itunes-2008

51l7AEkgUaL

Green-R.E.M.

Sister_Sledge_-_Love_Somebody_Today

the-cure-wish

0886978232823

MI0003771256.jpg?partner=allrovi

scissos-sisters-magic-hour-neil-krug

1...56789...39



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...