• Accueil
  • > Championnat du monde féminin [Handball]

Archive pour la Catégorie 'Championnat du monde féminin [Handball]'

Page 2 sur 3

[Handball] Mondial féminin 2013 (8ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (8ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

Tunisie -  Australie, Groupe D, Vendredi 13 Décembre, 24-15

Japon -Algérie, Groupe B, Vendredi 13 Décembre, 32-23

Argentine – Paraguay, Groupe C, Vendredi 13 Décembre, 25-15

République Démocratique du Congo – République Dominicaine , Groupe A, Vendredi 13 Décembre, 23-22

Hongrie- Allemagne, Groupe D, Vendredi 13 Décembre,  26-27

Serbie – Chine, Groupe B, Vendredi 13 Décembre,  32-18

Angola – Espagne, Groupe C, Vendredi 13 Décembre, 21-30

France- Corée du Sud, Groupe A, Vendredi 13 Décembre, 27-22

Roumanie – République Tchèque, Groupe D, Vendredi 13 Décembre

Danemark – Brésil, Groupe B, Vendredi 13 Décembre

Norvège -Pologne , Groupe  C, Vendredi 13 Décembre

Monténégro – Pays-Bas, Groupe A, Vendredi 13 Décembre

 

 dans Championnat du monde féminin [Handball]

Les supporters roumains hier lors du match Hongrie-Roumanie, remporté par la Roumanie

EDIT 20H16 :

C’était loin d’être simple pour les françaises, sur le papier et sur le terrain. En jouant les coréennes, elles ont dû lutter contre une équipe qui joue sur le marquage strict, une forte mobilité et une grande rapidité de jeu. Cela dit, je le dis sans méchanceté aucune : je ne supporte pas le jeu des coréennes. C’est l’anti-thèse d’un jeu brouillon, puisque tout est très organisé, mais l’aspect robotique du jeu, cette façon de faire des combinaisons répétitives laissent au final peu de place à la spontanéité. Ce jeu coréen ne me plaît pas et pire m’agace.

Ce soir, le match fut très tendu, sur un score de parité à la mi-temps et les coréennes ont même mené de trois buts 17-14 pendant la seconde période, lorsque la France a connu un petit passage à vide avant deux buts consécutifs de Pineau, puis un de Kanto qui les a remis sur les rails pour ne plus jamais s’écarter de l’objectif : gagner. Les choix stratégiques, le fait de faire rentrer ensuite Zaadi mais aussi Dembelé a désarçonné les coréennes qui jouaient sur peu de rotations à l’avant poste. Résultat leurs joueuses ont fini par accumuler les erreurs techniques et les fautes de placement comme les fautes dans le jeu. Et Lacrabère comme Pineau ont fait un excellent match.

L’avantage de +5 au final, 27-22 illustre bien l’ascendant pris par les françaises qui ont évité le piège coréen (une équipe teigneuse qui se permet aussi de jouer au bluff sur le jet de 7 mètres par exemple, ce qui est particulièrement rageant pour une gardienne), tout en étant pour le moment la seule équipe à avoir gagné tous ses matchs de poule successivement. Elle affrontera dimanche le Japon qui a un jeu proche de celui de la Corée avec moins d’opposition défensive néanmoins.

Deux petites notes :

1) Frédéric Brindelle était particulièrement volubile ce soir et s’est lâché à plusieurs reprises. Des commentaires sportifs enthousiastes c’est toujours agréable.

2) Plaisir et émotion mêlés de voir dans les tribunes des supporters français des gamines de 10-12 ans porter les couleurs de la France et soutenir les joueuses pendant tout le match. Ca rajoute de la sympathie vis à vis de l’équipe de France elle-même composée de joueuses cools, accessibles et ouvertes.

EDIT 18h42C’est au terme d’un match superbe, plein d’engagement, porté par des duels, des confrontations (Herr/Müller, Wolthering/Görbicz) que l’Allemagne s’impose d’un tout petit but face à la Hongrie qui a un peu perdu de sa superbe dans le money time en perdant des ballons décisifs et en étant en échec sur des positions de tir précieuses. Görbicz est entrée en cours de jeu, à la quinzième minute de la seconde période après être restée sur le banc pendant un peu plus de dix minutes, et elle a marqué un très beau but dans une position qu’elle adore : avoir la balle, créer le décalage, feinter le tir, recroiser et tirer (cette fois entre les jambes).

Après une défaite hier contre la Roumanie, c’est le deuxième échec de suite, et l’équipe hongroise continue de pêcher mentalement dans le dernier quart d’heure, surtout quand elle est dominée en défense (elle a abandonné sa défense étagée et a opté pour une défense haute, en 2-4 qui laissait parfois de grands espaces à l’approche des 9 mètres pour les allemandes). Cela dit, même après cet échec, la Hongrie se qualifie tout de même pour le tour suivant et va terminer troisième de sa poule.

A noter que le match diffusé sur Sport + a été arrêté après un ultime arrêt de jeu à cinq minutes de la fin pour laisser la place à l’équipe de France et au direct, laquelle joue contre la Corée du Sud.

• Les très beaux matchs s’enchaînent dans cette seconde semaine du Mondial. Après le match France-Monténégro, après celui de la Hongrie contre la Roumanie, c’est aujourd’hui cette même équipe de Hongrie qui assure le spectacle dans un match face à une équipe allemande, on l’a déjà dit en pleine reconstruction et surtout progression, avec des joueuses très jeunes. Le match d’aujourd’hui est formidable : le jeu se déroule à une vitesse folle, quasiment sans temps mort entre deux équipes qui jouent assez gros dans cette poule.

La Hongrie mène pour le moment à la mi-temps de deux petits buts (16-14), mais elle a été jusqu’à prendre un ascendant +4 il y a quelques secondes, avant la pause, grâce au jeu de Görbicz qui atteint ce soir un très haut niveau. Elle est l’auteure de dizaines de passes décisives (!) et de 8 buts dont deux jets de 7 mètres qui étaient des caviars. La joueuse hongroise déstabilise fortement la défense allemande, même si en contre attaque celle se montre aussi très imposante sur l’impact (décalage, tirs à 9 mètres, prise d’intervalle, un contre un, bref la récitation d’un handball de grande qualité).

Dans les rangs allemands, l’entraîneur peut compter sur Althaus, Steinback et Müller qui sont vraiment les locomotives et les organisatrices des phases offensives de jeu. Soos, Sczemanszki, Verten, Tomori et Görbicz font l’essentiel du travail pour la Hongrie et c’est une ambiance festive que se déroule cette rencontre au jeu très plaisant. D’ailleurs Görbicz aurait pu marquer le but du mondial pour le moment s’il avait été accordé, lorsque freîné par le bras de Müller, elle tire avec un lancer inversé qui finit dans la lucarne en position de quasi pivot. L’équivalent de ce que pourrait être une talonnade à mi-hauteur au foot. Et dans les quelques secondes qui suivent, de se démarquer et sortir du marquage, trouver un intervalle et aller marquer.

Cristina Neagu en pleine action face aux Hongroises

Hier la Roumanie gagnait un match important, aujourd’hui c’est au tour de la Hongrie de montrer qu’elle a les ressources nécessaires pour entamer le tour principal dans les meilleures conditions

 

[Handball] Mondial féminin 2013 (7ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (7ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

Australie – République Tchèque , Groupe D, Jeudi 12 Décembre, 10-34

Paraguay -Espagne, Groupe C, Jeudi 12 Décembre,  9-29

Allemagne – Tunisie, Groupe D, Jeudi 12 Décembre,  25-18

Pologne – Argentine, Groue C, Jeudi 12 Décembre, 10-7

Roumanie – Hongrie, Groupe D, Jeudi 12 Décembre,

Angola – Norvège, Groupe C, Jeudi 12 Décembre

 dans Championnat du monde féminin [Handball]

Une équipe soudée après la victoire sur le Monténégro

EDIT 20H55 :

Très beau match, très disputé (16-16 à quinze minutes de la fin) entre deux équipes dont le jeu a grandi au fil d’une seconde période à suspens. Si les hongroises continuaient de dominer à la marque, les roumaines ont été courageuse jusqu’au bout et n’ont rien lâché à l’image de leur gardienne Ungureanu qui fait les arrêts décisifs. Neagu semble retrouver l’étendue de ses capacités et c’est une très bonne nouvelle pour l’équipe de Roumanie qui n’était pas favorite ce soir sur le papier mais qui a montré un visage conquérant.

On peut regretter un relâchement du jeu hongrois, ce qui n’est pas une première, car il arrive que l’équipe de désolidarise mentalement, même avant le money time dans ses rencontres lorsqu’elle est mené à 10 minutes de la fin. Le geste osé mais raté de Görbicz qui tire à mi-hauteur était ce soir révélateur d’une équipe qui manquait parfois de concentration. Pour moi Görbicz reste une joueuse surdouée dans un collectif qui manque parfois de cohésion et en finit à trop jouer sur l’individualité alors que la Roumanie était ce soir plus soudée en groupe.

21-17 score final, la Roumanie prend provisoirement la deuxième place derrière l’Allemagne, équipe que rencontrera au prochain match de poule, le dernier, La Hongrie qui avait jusqu’à aujourd’hui trois victoires successives.

EDIT 20h03 : Un petit mot d’abord sur l’ambiance du match Roumanie-Hongrie. Elle est tout simplement FABULEUSE. Merci aux spectateurs (roumains et hongrois confondus) de mettre une ambiance telle qu’elle permette de soutenir les joueuses en créant de l’émulsion, tout en se respectant les uns les autres. Aucun débordement à signaler, mais une ambiance de folie (on se rappellera du geste stupide d’un supporter lors du match France-Monténégro qui avait jeté une bouteille vide sur Amandine Leynaud).

La rencontre en elle-même est l’un des plus beaux matchs du Mondial que j’ai vus pour le moment. Le jeu est varié, intense et surtout il permet de faire briller les individualités comme les groupes. Dans l’équipe de Roumanie on sent une certaine nervosité, surtout de la part de Manéa qui a vu certains de ses tirs ratés à son poste de pivot. Nechita sur l’aile droite à concrétisé des actions, de même que Neagu qui revient petit à petit à son niveau, en marquant, en faisant des passes décisives.

En face il y a des hongroises solides et meneuses, qui peuvent se montrer relâchées et qui peuvent avoir des comportements pénibles, comme Tomori qui fait signe après un tir raté et seulement vingt minutes d’être remplacée. Ce n’est pas une nouveauté pour cette joueuse capable du pire comme du meilleur et animé d’un caractère très spécial. On l’avait vu lors d’une demi-finale perdue contre la Norvège où elle avait été à la limite de l’anti-jeu lorsque les norvégiennes avaient pris l’ascendant.

Ce soir les Hongroises sont déterminées (mais les roumaines ne le sont pas moins), et elles placent de nombreuses attaques placées qui font mouche, même si le score est très serré (seulement 9-8 pour les hongroises). Le jeu en croisés, en décalages et attaques placées est le fruit d’une stratège géniale nommée Anita Gorbicz. Ce n’est pas elle qui a marqué le plus, même si elle est l’indéfectible stratège de cette équipe. Scazik qui fait sont entrée dans un mondial a réussi à marquer, et elle a un tempérament de buteuse qui peut la mener très loin, elle joue aux côtés d’une Bulat vétéran. Quand Görbicz distribue la balle, il y a une telle évidence, une telle technicité, une telle clairvoyance que son jeu est un régal à suivre. Et elle peut marquer sur une fixation du bloc défensif adverse, trouver un décalage, et faire dans le tir lifté ou en force, ou se permettre un chabala sur Ungueanu.

Au handball rien n’est jamais terminé (perdu ou gagné) tant que n’a pas retenti le coup de sifflet final. Bien sûr, une équipe qui mène de vingt buts à la moitié de la seconde mi-temps peut largement espérer l’emporter sans problème, mais à l’inverse, sur un avantage de +5 ou +10, une équipe adverse peut parvenir à renverser la vapeur. Le handball a ceci de beau, qu’il permet aussi à des équipes dites mineures de se confronter à des équipes de rang supérieur tout en apprenant et même en créant des phases de jeu qui peuvent laisser éclater des individualités, autrement dit des fulgurances.

Hier, la France n’était pas donnée gagnante sur le Monténégro. La raison est simple : éliminée en 1/4 de finale au JO, et affrontant une équipe qui a été sacrée championne d’Europe, la France partait sur des bases compliquées. Le Monténégro avec Jovanovic, Bulatovic, Djokic, et d’autres joeuses de rang mondial (et qui jouent toutes en Champion’s League) était donnée favorite.

La première mi-temps fut d’ailleurs à l’avantage des Monténégrines (nation indépendante depuis 2006 seulement rappelons-le), qui osait les tirs à 9 mètres (grâce à Jovanovic justement, mais aussi Bulatovic). Sauf que même inspirées sur les décalages, les fixations, les joueuses du Monténégro ont aussi buté sur une excellent Amandine Leynaud.

Si la France a réussit l’exploit (écrivons-le tel quel, puisque c’en est, d’autant plus que l’équipe de France part sur de nouvelles bases avec la présence de quatre nouvelles joueuses : Cissé, Tounkara, Levêque et Zaadi), c’est parce qu’elle a pu compter sur deux très grandes gardiennes, présentes quand il le fallait (Laynaud qui arrête quatre tirs de Bulatovic en première mi-temps, Darleux qui stoppe les offensives en deuxième).

Bref la France, plus encore que contre les Pays-Bas, n’a jamais abdiqué, n’a jamais baissé la tension en défense et la rigueur en marquage strict (une des clés de la défense 0-6). Victorieuse, d’un petit but (mais parfois c’est tout un monde), 17-16, la France, boostée par les encouragements de Alain Portes réussit pour le moment un sans faute : quatre matchs et autant de victoires.

Ce soir, dans une heure, la Hongrie, favorite de sa poule, et elle aussi auteure d’un parcours sans faute pour le moment affronte la Roumanie (et une Cristina Neagu en pleine reconstruction). Ce sera l’occasion de voir évoluer deux très grandes joueuses, Neagu et Görbicz. Je concède une préférence et une admiration plus grande pour Anita Görbicz, pour moi tout simplement la meilleure joueuse du monde depuis 2008-2009. Le choc sera très intéressant.

 

[Handball] Mondial féminin 2013 (6ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (6ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

Brésil- Japon, Groupe B , Mercredi 11 Décembre, 24-20

République Dominicaine – Corée du Sud , Groupe A, Mercredi 11 Décembre, 20-51

Algérie – Chine, Groupe B, Mercredi 11 Décembre, 25-27

Pays-Bas – Congo , Groupe A, Mercredi 11 Décembre, 33-21

Serbie – Danemark, Groupe B, Mercredi 11 Décembre, 23-22

France – Monténégro, Groupe A, Mercredi 11 Décembre, 17-16

VestiVelika%5Cfrancuska_holandija dans Championnat du monde féminin [Handball]

• Beau match hier soir des françaises face à des hollandaises qui étaient combattives et qui n’ont véritablement perdu le fil du match essentiellement en raison de fautes de jeunesse et de manque de rigueur technique dans les dix dernières minutes, lorsque la France a récupéré des ballons perdus trop rapidement, fait le break sur un +3 au score et enfin arrêté les ballons décisifs, grâce à Cléopâtre Darleux.

La France a livré un match solide aussi bien en défense (mais ce n’est pas une surprise, nous avons l’une sinon la meilleure défense du monde, sans chauvinisme aucun, mais durant les quatre dernières grandes compétitions en date, la France s’est systématiquement illustrée de ce côté là, avec les fers de lance de la défense Allison Pineau et Nina Kanto, respectivement dans le jeu offensif meneuse de jeu et pivot) qu’aux avant-postes.

Les hollandaises grâce à Abbings ont souvent posé des problèmes en première mi-temps parce qu’elles ont beaucoup osé, notamment au tir coin long (grâce à leur base avant capable de tirer à 9 mètres) . Reste que celle qui a impressionné hier était Amandine Laynaud, excellente à son poste de gardienne, même si Cléopâtre a assuré également l’essentiel avec de nombreux arrêts.

L’Allemagne de Müller elle aussi a impressionné hier en dominant des roumaines qui étaient trop justes au tir et à la conclusion. Cristina Neagu revient petit à petit à son niveau qui était le sien en 2011-2012. C’est une grande joueuse, mais elle a été absente des terrains pendant quelques mois et ce successivement, il lui faut donc un peu de temps pour retrouver ses fondamentaux et ses capacités.

Les hollandaises jouent en ce moment le Congo, pour espérer viser une troisième place, mais ce sera très dur, parce qu’il reste la Corée et ses matchs. A noter d’ailleurs le carton de celle-ci face à la République Dominicaine (51 à 20). La France elle joue ce soir à 20H30 le Monténégro dans le gros choc de la poule, autrement dit la meilleure équipe du monde, même si la Norvège possède sur le papier l’équipe la plus équilibrée et celle qui est spécialisée dans la contre attaque rapide.

 

 

[Handball] Mondial féminin 2013 (5ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (5ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

République Tchèque – Tunisie, Groupe D, Mardi 10 décembre, 28-24

Chine – Japon, Groupe B, Mardi 10 Décembre, 37-33

Pologne – Angola, Groupe C, Mardi 10 Décembre, 32-23

Corée du Sud – République du Congo, Groupe A , Mardi 10 Décembre, 34-20

Allemagne – Roumanie, Groupe D, Mardi 10 Décembre, 26-23

Brésil – Serbie, Groupe B, Mardi 10 Décembre, 25-23

Espagne – Argentine , Groupe C, Mardi 10 Décembre, 25-19

Monténégro – Dominique Républicaine, Groupe A , Mardi 10 Décembre, 34-20

Hongrie – Australie, Groupe D, Mardi 10 Décembre, 39-15

Danemark – Algérie, Groupe B, Mardi 10 Décembre,  33-17

Norvège – Paraguay, Groupe C , Mardi 10 Décembre, 28-10

Pays-Bas – France, Groupe A, Mardi 10 Décembre, 23-19

20131201_0402 dans Championnat du monde féminin [Handball]

Cristina Neagu, balle en main.

 

 

[Commentaires [live] )

 

EDIT 18h33  : Match difficile pour les roumaines perdu 26-23, pour plusieurs raisons, mais celle qui est la plus évidente est le manque de précision et de réussite aux jets de 7 mètres : 7 pénaltys ratés. Dans cette condition, il leur était impossible de gagner, même si elles ont beaucoup joué sur leur pivot Manea qui a provoqué ces fautes.

Le jeu des allemandes était plus complet, plus d’intervalles trouvés au jeu de 9 mètres, des décalages sur les ailes, beaucoup de solidarité aussi dans la construction de jeu et dans le jeu de passes rapides, beaucoup d’attaques placées concluantes et des bras qui font la différence (Müller notamment en réussite insolente dans ce domaine).

Les roumaines ont perdu un peu le fil de la rencontre vers la moitié de la seconde mi-temps, acculées en défense, trop timides dans les attaques rapides et butant sur la gardienne allemande. Cela dit, Cristina Neagu retrouve peu à peu son jeu et la profondeur de son tir, notamment sur la prise de risque pourrait bien être payante, à l’image du missile qu’elle envoie dans la lucarne un peu après la moitié de la seconde période, probablement un des plus beaux buts du Mondial.

Il reste de la marge pour passer au tour principal, les roumaines doivent se repositionner, approfondir leur technique dans le jeu de champ, et multiplier les prises de risques en essayant de corriger les tirs, ce qui a fait cruellement défaut aujourd’hui. De leur côté, les allemandes qui repartent sur de nouvelles bases en terme de compétitivité international sont bien parties pour assurer le spectacle.

• La Roumanie affronte actuellement (c’est la mi-temps à 17H44) l’Allemagne qui est une équipe féminine qui a su se reconstruire après quelques parcours chaotiques entre 2009 et 2011. L’Allemagne mène pour le moment d’un tout petit point. Je suis content de retrouver Cristina Neagu sur les terrains car celle-ci avait accumulé les soucis ces derniers mois.

Ce soir la France affronte les Pays-Bas dans un match décisif pour la poule, à savoir bien se placer, et si possible en première place, aux côtés du Monténégro, pour espérer se qualifier directement pour le tour principal. A 20H30 débutera cette rencontre avec des hollandaises échaudées par leur défaite sur la Corée dimanche dernier de trois buts seulement (29-26) alors qu’elles avaient les ressources (mais une organisation technique décevante et surtout beaucoup de ballons perdus et de passes manquées) pour pouvoir faire un nul.

 

[Handball] Mondial féminin 2013 (4ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (4ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

Tunisie – Hongrie, Groupe D, Lundi 9 Décembre, 24-26

Paraguay – Angola, Groupe C, Lundi 9 Décembre, 12-37

République Tchèque – Allemagne, Groupe D, 32-37

Espagne – Pologne, Groupe C, Lundi 9 Décembre, 8-7 

Australie-Roumanie, Groupe D, Lundi 9 Décembre

Argentine, Norvège, Groupe C, Lundi 9 Décembre

b760944d9acec2756b40400bac25cdbc_640x306 dans Championnat du monde féminin [Handball]

Paule Baudoin à la fin du match République Dominicaine- France

La France a gagné hier face à des Dominicaines qui tâtonnaient et n’avaient pas à placer des attaques rapides. Elle affrontera demain les Pays-Bas en rentrant beaucoup plus frontalement dans la compétition face à une équipe néerlandaise qui affiche une victoire et une défaite pour le moment. Les trois premières places du groupe seront disputées entre quatre équipes : France, Monténégro, Corée du Sud et Pays-Bas.

Aujourd’hui il y avait quatre rencontres importantes : Tunisie-Hongrie, Paraguay-Angola, République Tchèque-Allemagne (qui se joue en ce moment), ainsi qu’Espagne-Pologne, là aussi, joué en ce moment.

 

123



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...