Archive pour la Catégorie 'Divers'

Page 4 sur 6

Journée parisienne

Journée parisienne dans Divers C09DD7E3E50A4797479B7B1A287777AACette journée fut l’occasion avec rêveur de nous retrouver dans la capitale pour une matinée marquée par une escapade à Gibert Joseph (dans lequel le rayon BD a pris une autre ampleur depuis quatre mois, et dans lequel aussi malheureusement deux postes de hôtes/hôtesses de caisse ont été remplacés par des caisses automatiques).

Il y a cinq mois deux personnes travaillaient en face des deux autres caisses ce qui ne semble plus être le cas aujourd’hui, et je trouve cela vraiment dommage. Le rayon DVD/Blu-ray a été agrandi, tandis que celui de l’Europe de l’Est et du Nord commence à prendre progressivement forme et à s’enrichir.

Quelques achats sur place, quelques Blu-ray, mais aussi et surtout des CDs, dont un de musique psychédélique funk/disco scandinave des années 60 et 70. En fait la pochette indique une provenance danoise, finnoise et suédoise, en précisant qu’il s’agit de titres voguant entre funky disco, proto-électro et folk funk. Tout un programme !

5014797137929 dans Divers

 Le Gibert Joseph du boulevard Saint Michel propose au sous-sol un large choix de cd à prix réduit d’occasion. Certains sont plus récents que d’autres et les prix varient entre 2 € et 8 €.

Alors que nous étions en train de regarder les CDs nous avons entendu un son hypnotisant. Il s’agissait d’Apex Twin et de leur albums Druqks. Ce CD était sur le point d’être mis en vente en occasion, mais trop tard pour qu’on puisse l’acheter sous cette forme. Mais sachez qu’il va y avoir au moins un exemplaire disponible en bac.

Les autres achats musicaux (j’achète toujours les CDs assez tard même d’artistes que j’ai découvert bien plus tôt dans l’année, parce que j’écoute principalement en ligne et au casque d’abord). Et puis cela m’a permis de m’acheter des albums que je n’avais jamais achetés en support physique ou d’acheter de nouveau un disque que j’ai perdu de vue (pour R.E.M par exemple, surtout pour Monster en fait, je ne sais plus où j’ai bien pu le mettre). Le cinquième CD est celui de Pet Shop Boys intitulé Electric. Le septième celui de Bran Van 300 intitulé Glee. Je l’ai acheté principalement pour la nostalgie du son provoqué par Drinkin in LA lié aussi à la découverte concomitante de Nowhere de Gregg Araki, qui reste un de mes films préférés

415pmteill_ss500_VanessaCarlton_HeroesAndThievessoldout-more

riff-cohenPet+Shop+Boys+Electric+Packshot

blur-parklife

51%2BR1Dgf3iL

Stadium+Arcadium+Jupiter+CD1+front+stadium+arcadium

998177_10151527687892759_100961189_n

129936291.d3DRZAOG.Rem_Monster

rêveur s’est risqué à l’achat au hasard d’un disque de pop ladino. D’une artiste israélo-espagnole (Mor Karbasi) dont la pochette du disque Daughter of the spring est sublime. Parfois il est important de se montrer aventureux, y compris dans le domaine musical.

1013916715Mor%20Karbasi%20photo%201%20web

Restaurant agréable et menu d’un bon rapport qualité prix juste à côté du Vieux parisien, à proximité de la rue de la Harpe.

Nous ne sommes pas passés par l’avenue des Champs-Elysées pour savoir ce qui avait remplacé le Virgin des Champs-Elysées. Pas par nostalgie, amour du passé et souvenirs liés à la fréquentation régulière jusqu’à la fin de l’année dernière de ce lieu où l’on pouvait croiser des stars entre deux achats. Direction Les Halles à la place. Je n’aime pas du tout Châtelet, ni les Halles d’ailleurs, ce n’est pas mon endroit de prédilection pour les achats culturels, mais j’ai mis de côté mes réticences et ai trouvé quelques cds supplémentaires (et essayé de conseiller rêveur sur quelques bouquins de cinéma, dont un édité par Larousse qui est plutôt bien fichu, Les Films-clés du cinéma ).

album-noblesse_oblige-affairoftheheart

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6082

115173349

LA-FEMME-COVER-HAUTE-DEF2

Popkotidien à l’heure de la rentrée

Popkotidien à l'heure de la rentrée dans Divers 09_aloan_dp_018

A une semaine de la rentrée, j’ai décidé de revoir légèrement la présentation du blog. Rien de révolutionnaire, juste quelques modifications, un peu de peaufinage.

  • Un en-tête légèrement modifié avec un sous-titre
  • Le joli regard de Sophie Ellis-Bextor (ok retouché sur ordinateur, mais son charme évanescent ne s’est à mes yeux jamais démenti) qui remplace les gouttes d’eau sur fond vert et bleu (qui n’avaient rien à voir avec Gouttes d’eau sur pierres brûlantes)
  • Un changement de police de caractères qui entraîne aussi une modification de couleur des liens hypertextes
  • Les derniers articles apparaissent désormais en haut de page à droite
  • Les catégories ne sont plus situées dans la barre de défilement verte située précédemment en haut à gauche mais à droite de la page sur la barre de défilement verticale
  • Un flux RSS
  • Un moteur de recherche un peu plus dynamique

Voilà pour l’essentiel.

Bonnes découvertes, bonne rentrée !

 Image de prévisualisation YouTube

Get Lucky

 

 

 

Associer la musique à des moments spéciaux

Associer la musique à des moments spéciaux dans Divers boys

J’ai toujours eu et continue d’entretenir une relation à la musique liée à des évènements de la vie, ou à son cours. J’ai dans la tête tout au long de la journée des morceaux, et ce, bien que je n’écoute pas de MP3 au casque et n’ai pas d’Ipod. Il s’agit d’un moteur pour moi et j’aime avoir une chanson dans un coin de la tête. Ainsi mes journées sont souvent rythmées par une chanson en particulier que j’ai pu écouter la veille ou le matin même et que j’aime fredonner mentalement. Quand je prends les transports en commun, c’est-à-dire tous les jours, je vois les gens leur casque vissé sur les oreilles, tapotant sur leurs I-phone ou Blackberry, se perdant en écoutes parfois vertigineusement fortes, délaissant parfois les règles de savoir-vivre pour se concentrer sur leurs moments à eux, isolés et pourtant au milieu de tout le monde.

C’est très amusant à regarder et observer d’une certaine manière, d’autant que très souvent, j’entends du r’n'b ou du hip-hop et très rarement des chansons étrangères, encore moins des morceaux venus d’Europe de l’Est ou d’Océanie. J’aime bien associer la musique à des moments drôles ou joyeux. Mais je suis aussi le premier à mettre de côté certaines chansons et à préférer passer à autre chose, à les oublier quand elles réveillent des souvenirs douloureux, comme Seven Seconds de Youssou N’dour et Neneh Cherry que j’ai mis des années avant de pouvoir réécouter.

z15yzlhp dans Divers

Le premier souvenir musical de ma jeunesse que j’ai associé à la musique est Y’a pas que les grands qui rêvent sorti en 1989 que j’ai écouté durant des mois juste avant le passage à l’année 1990, synonyme de bouleversements notoires (géopolitiques, sociaux, culturels, etc). Je me rappelle des kermesses et des fêtes de village, des boums organisés à tel ou tel endroit, avec goûter à la clé et premiers slows (avec la timidité d’usage et la maladresse qui l’accompagne).

Image de prévisualisation YouTube

En 1994, premier choc musical de l’adolescence avec la découverte de Pink Floyd et Another Brick in the wall.

http://www.dailymotion.com/video/x1b2ww

Another brick in the wall

La même année, à la même période, vacances d’Eté, je découvre Blur et le single Girls and Boys.

Image de prévisualisation YouTube

Mais aussi Let it be des Beatles.

Image de prévisualisation YouTube

Premiers flirts, premiers vrais baisers. Première vraie séparation à la fin des vacances. On se croirait dans une sitcom, mais ça construit et ça forge, notamment les premières fascinations, les premières déclarations d’amour et les premiers poèmes.

foo-fighters-foo-fighters

faith_no_more_-_king_for_a_day_fool_for_a_lifetime_-_front

Un an plus tard, en 1995 toujours en Eté, sorties en masse, et impacts sonores majeurs : Faith No More et King for a day, Red Hot Chili Peppers et One Hot Minute, Foo fighters et leur album éponyme, Mylène Farmer et Anamorphosée. Année riche, aussi bien émotionnellement que musicalement avec aussi la claque In Utero découvert cette année là.

faith_no_more_-_album_of_the_year_-_front

1997. C’est l’année de la découverte de Le Père Goriot de Balzac. Choc littéraire qui continue de m’accompagner. C’est aussi l’année de l’arrivée dans une ville de banlieue, à l’époque il n’y avait pas tous ces portables, les ordinateurs avaient des capacités de stockage limitées qui nous feraient rire aujourd’hui, le DVD venait à peine d’être lancé, la VHS vivait encore de beaux jours. Et pourtant. Pourtant, il y avait de l’effervescence, moins de polémiques, moins de pub et de com’ pour faire de la pub et de la com. Cette année là je découvre Album of the year de Faith No More et la chanson Ashes to Ashes que j’associe à l’arrivée du numérique à la maison (Canal Sat crée en 1996), aux films à la télé non pas en haute définition, mais cela changeait sacrément de l’analogique.

Image de prévisualisation YouTube

Ashes to ashes

Hole_Celebrity_Skin_front

En 1998 j’ai beaucoup écouté l’album Celebrity Skin de Hole, notamment à la rentrée pour ce qui fut ma plus belle année scolaire.

Image de prévisualisation YouTube

0bdf40c9877ec5ee4f063e465cf85c47

Quelques chansons ont ensuite accompagné la fin des années 90 et le début des années 2000. Notamment Melissa auf Der maur en 2004 ou encore le Songs for the deaf de Queens of the stone age.

Image de prévisualisation YouTube

Follow the waves

2005 c’est une embauche professionnelle avec la chanson Kabhi Kushi Khabie Gham signée Jatin-Lalit.

Image de prévisualisation YouTube

En 2009, j’avais l’album de Lady Gaga, Fame et celui d’Editors dans la tête durant des séjours à Amsterdam. C’est la raison pour laquelle je continue d’avoir une affection particulière pour In this light and on this evening.

Sia-Clap%20your%20hands%20(Fred%20Falke%20Mix)

En 2011, je me balade un soir avec mon petit frère dans les rues d’Amsterdam durant un autre séjour, et d’un seul coup j’entends les notes d’une chanson qui commence à me trotter dans la tête, mais dont je ne connais pas l’auteure. C’est une voix féminine, et la chanson est jouée sur une chaîne dans une maison donnant sur un canal. Son propriétaire a laissé la porte ouverte et des ami(e)s y entrent et sortent naturellement. Je regarde mon frère et je lui demande « Tu sais qui chante cette chanson, j’aimerais le savoir ?  » Il me répond qu’il la connaît mais qu’il ne sait pas qui la chante.

Une fois à la maison je tapote les paroles que j’ai retenues et m’aperçois qu’il s’agit en fait de Sia et du titre Clap your hands sorti un an plus tôt. Pour moi elle sera une des chansons symboliques de mes voyages à venir sur place, tout comme Diamonds plus tard de Rihanna.

robyn-dancing-on-my-own-artwork

Depuis d’autres morceaux m’ont accompagné, bercé, transporté même parfois. Je pense à Dancing on my own de Robyn, Lady in Red de Chris de Burgh, Californication de Red Hot Chili Peppers. Et là dernièrement j’ai accroché à un morceau que je suppose certaines personnes détestent et pourtant. Il s’agit de I like you like a love song de Selena Gomez (j’adore le passage à partir de 2′min 35′s)

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Les lapsus et autres bourdes…

Les lapsus et autres bourdes... dans Actualités 9782365350082

Il m’est arrivé et à vous aussi j’en suis sûr de vouloir exprimer une pensée en mots qui se sont révélés signifier une chose bien différente. En d’autres termes, d’avoir fait un lapsus. Parfois la vulgarité s’invite là où elle n’aurait jamais dû s’inviter, gênant ou interloquant la personne en face de soi devant laquelle on se confond en excuses les plus plates. Parfois le rire surgit spontanément, parce que ce que l’on vient de dire est juste énorme. Cette déformation de langage souvent involontaire cache aussi pour les psychanalystes, dont Freud des pensées et des désirs inconscients et/ou refoulés/des envies qui ressurgissent et dépassent la dite pensée. La lapsus est aussi à différencier de l’interprétation, à l’instar de la publicité Schweppes, dans laquelle Uma Thurman évoque clairement son désir de partager un Schweppes quand le journaliste parle de sexe au lieu de Schweppes alors que ce n’était pas du tout la pensée première « A quoi vous attendiez-vous ? » en conclut Uma tout sourire.

Image de prévisualisation YouTube

Outre le quidam, le politique n’est pas à l’abri du lapsus, tout comme les journalistes, et certains d’entre eux marquent une époque tout comme les artistes. Michael Jackson débarquant au palais du peuple de Bucarest (que j’ai vu sur place et qui était conçu au départ par Ceaucescu comme les nouveaux Champs-Elysées, sauf qu’il s’agit d’un immense bâtiment aujourd’hui désert, vestige de l’époque communiste et un des plus tristes qui soient) en déclarant :  » Bonjour Budapest !!  » , deux mots qui resteront ancrés dans les mémoires alors même que le roi de la pop donnera ce soir-là une superbe version de Billie Jean.

Image de prévisualisation YouTube

 Le dernier exemple en date est celui du Président de la République lui-même, François Hollande qui lors de son séjour à Ljubljana, a ainsi évoqué la République de Macédonie au lieu de Macédoine. Peut-être (c’est mon interprétation), le président pensait que ce pays, autonome depuis l’implosion de la Yougoslavie, avait la même racine finale que la Serbie ou la Slovénie. Et non : la République de Macédoine s’appelle bien Macédoine et non pas Macédonie. Et le Monténégro (dont l’équipe féminine a remporté le Championnat du Monde de handball en 2012) n’est pas devenu la Monténégrie. Cela peut prêter à sourire au premier abord. Au second abord, on se dit que ce genre de déclaration corrobore l’idée d’un pays, la France fâchée avec la géographie. Et cela arrive quelques semaines après la confusion entre la Chine et le Japon, au sommet des pays des Balkans (les mêmes qui n’ont pas disparu après les bombardements de la Serbie de Milosevic par l’OTAN en mars 1999).

 

 

Anniversaire d’un rêveur

Anniversaire d'un rêveur dans Divers Elodie-Frege-a-l-inauguration-de-la-boutique-L-Eclaireur-a-Paris-le-3-juillet-2013

Un article un peu spécial ce soir et surtout un petit clin d’œil en l’honneur de rêveur lunaire atypique.

Quelques chansons d’artistes que j’espère il appréciera

 

Elodie Frégé

Image de prévisualisation YouTube

Je suis une plage

Alizée

Image de prévisualisation YouTube

Je veux bien

Emmanuelle Seigner

 Image de prévisualisation YouTube

 Femme Fatale

La Femme

Image de prévisualisation YouTube

Anti Taxi

Mike Patton

Image de prévisualisation YouTube

Ford Mustang

Joyeux anniversaire mon très cher rêveur

 

123456



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...