Archive pour la Catégorie 'Ecosse'

Page 4 sur 4

Nina Nesbitt : Way in the world

Nina Nesbitt : Way in the world dans Ecosse 09F8F97F595BC1A1D9038FB875413C6120139665436761

Deux mois seulement après avoir évoqué son single Stay Out, sorti début avril, voilà que Nina Nesbitt, une très jeune chanteuse écossaise nous dévoile son nouveau titre Way in the world. Mélodie pop/folk, guitare acoustique sont toujours de sortie avec une chanson joyeuse et un clip aux couleurs pastels qui ne l’est pas moins.

Image de prévisualisation YouTube

Way in the world

KT Tunstall : nouveau single

KT Tunstall : nouveau single dans Ecosse 945401_10151346165891114_1976327747_n

C’est une KT Tunstall plus mélancolique, plus folk, dont la musique mêle acoustique et batterie sèche qui nous revient avec un album prévu pour Juin, et déjà un single intitulé Feel it all, dépouillé, à fleur de peau, illustré par un clip qui met les contrastes à l’honneur dans un très beau cadre, sur le fil, ou plutôt sur une planche, placée là au milieu du désert. On retrouve la voix de la chanteuse écossaise, mais il y a ici quelque chose d’affecté, de beaucoup plus intimiste que l’emporté et joyeux Suddenly I see qui avait fait un carton en 2006. Je souhaite un beau succès à ce nouvel album qui s’annonce plus poignant que les autres, où l’autotune et les effets de mixage semblent être absents, pour mettre en valeur une très jolie voix, et une chanteuse qui ne l’est pas moins.

Image de prévisualisation YouTube

Feel it all

 

KT-Tunstall-Invisible-Empire-Crescent-Moon dans Ecosse

 

Nina Nesbitt

Nina Nesbitt dans Ecosse Nina+Nesbitt+N

Nina Nesbitt est une toute jeune artiste écossaise de 18 ans. Elle est née le 11 juillet 1994. Ses parents sont suédois et écossais. Elle trimballe sa guitare acoustique le long des rues piétonnes et compose des mélodies douces-amères, de la folk dans la pure tradition écossaise. Le clip de Statues est sans doute mon préféré : décor unique éclairé par de petits néons blancs, piano et costume de la même couleur. L’alliance d’une certaine pureté et d’une naïveté musicale de tous les instants.

Son premier Ep est prévu en digital le 8 avril, dans quelques jours.

On peut néanmoins déjà écouter ses singles, Stay out, Just before goodbye, No interest, Statues, The apple tree. Mais aussi Make me fall et Boy.

Image de prévisualisation YouTube

Make me fall

Image de prévisualisation YouTube

Stay out

Image de prévisualisation YouTube

Just before goodbye

Image de prévisualisation YouTube

Boy

Image de prévisualisation YouTube

The apple tree

Image de prévisualisation YouTube

No interest

Image de prévisualisation YouTube

Statues

tumblr_mjcnwxfH4j1qimgito1_1280 dans Ecosse

 

 

Amy Macdonald : 4th of July (clip)

Amy Macdonald : 4th of July (clip) dans Ecosse mac4th

Le nouveau clip d’Amy Macdonald est celui de 4th of July, par ailleurs un des singles de son très bel nouvel album Life in a beautiful light (The Game est, entre autres, un morceau génial).

La jeune artiste est ici au premier plan, et rend hommage au 4 juillet américain, jour d’indépendance, ici illustré par des images d’archives contenant quelques clichés du rêve américain ainsi que des feux d’artifices. 

Le regard bleu de l’artiste y est souligné de même le rouge carmin de ses lèvres, tandis que les membres de son groupe jouent tranquillement chacun de leur instrument. Classique en somme, mais illustrant bien l’idée de la chanson : celle de la communion de tout un peuple. 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

amy-macdonald-life-in-a-beautiful-light-artwork dans Ecosse

 

 

Amy Macdonald : la petite princesse écossaise

 

Amy Macdonald : la petite princesse écossaise dans Ecosse Amy-MacDonald-This-Is-The-Life-450296

 

Amy Macdonald vient de fêter ses vingt cinq étés. Elle a aussi sorti un nouvel album, le très réussi et pop/folk Life in a beautiful light (l’un des plus beaux titres d’album de cette année). 

Elle s’était faite remarquée en France en 2007 en livrant son premier single This is the life. Ce premier morceau qui l’a rendu célèbre dans le monde entier commence par un riff à la guitare qui deviendra emblématique de ses compositions.

amy_dfrvu_480x270 dans Ecosse

Image de prévisualisation YouTube

Elle qui avait indiqué s’être inspirée de Travis lorsqu’elle avait seize ans, groupe qui lui avait donné envie de devenir chanteuse, passait alors sur toutes les ondes et ses clips étaient diffusés pour asseoir sa notoriété. Après le semi-échec commercial de A curious Thing en 2010, elle a rebondi et nous offre ainsi un album à son image : simple, lumineux, entraînant, gai, avec ce charme présent dès les premières notes et les intonations vocales de Slow it down, single tout désigné pour faire parler de lui. La suite est tout aussi heureuse, que ce soit 4th of July ou Pride. C’est l’album entier qui mérite d’écouter.

602537070121

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

La formule d’Amy Macdonald – même si le mot formule peut avoir une connotation péjorative, surtout si l’on tend à critiquer négativement ses disques – c’est l’omniprésence de la guitare (acoustique/électrique), une écriture simple qui parle beaucoup de sentiments ambivalents, contradictoires, jusqu’au terme de la rupture sentimentale, mais aussi une volonté de bercer l’auditeur de sons et de chants plus légers, avec des émotions simples portées, véhiculées même par la voix de la chanteuse. 

 

 

 

 

 

1234



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...