Archive pour la Catégorie 'Hongrie'

Szatmári Juli

Afficher l'image d'origine

De la pop hongroise (chantée en hongrois, c’est important de le souligner) avec l’artiste Juli Szatmári (mais écrit avec le nom en premier, les hongrois mettant toujours le nom suivi du prénom et non l’inverse) et son titre Ismerj fel. Pas de décors surdimensionnés, d’effets spéciaux. Juste un décor unique.

Image de prévisualisation YouTube

Ismerj fel

 

 

CAIRO groupe hongrois

Afficher l'image d'origine

Le genre du disco polo est très populaire en Pologne ainsi qu’en Hongrie entre autres. Il y a des artistes en solo (féminines comme masculins) qui ont assis leur réputation dans ce genre et continuent de sortir des albums qui trouvent toujours leur public. En France le genre est très méconnu. En voici un exemple avec le groupe hongrois Cairo avec leurs titres Fordult a kocka et Ki vigyáz majd rád?, évidemment chantés en hongrois (le disco polo a bien plus de valeur quand il est chanté dans la langue maternelle). Personnellement ça me rappelle l’eurodance de mon adolescence et j’adore ça.

Image de prévisualisation YouTube

Fordult a kocka

Image de prévisualisation YouTube

Ki vigyáz majd rád?

Fresh Pop/Dance Hongroise

http://www.fresh.hu/Files/Img/galeria/2014/party2/06.jpg

Rares sont les groupes, artistes en solo dont la musique nous parvient, en particulier sur les ondes françaises lorsqu’il s’agit de pop/dance en provenance d’Europe de l’Est/des Balkans, etc. Pourtant, et c’est bien le problème puisque leur visibilité se cantonne au net et aux sites de vente en import, il y a dans ces pays de belles découvertes à faire. Si l’Eurodance très en vogue, y compris en France au début des années 90 n’est aujourd’hui perçue au mieux que comme quelque chose de nostalgique lié à une époque révolue au mieux, au pire à de la soupe imbuvable, elle reste populaire dans ces mêmes pays où les artistes remplissent des salles, ce que faisait Dance Machine il y a vingt ans.

L’exemple de la pop dance hongroise de Fresh est parlant : c’est exactement le type d’Eurodance que j’aime écouter. En voici les principaux morceaux. Et Fresh n’est pas un groupe qui vient de surgir de l’ombre, ce duo existe depuis 1996. Le mérite de ce celui-ci est d’avoir toujours chanté en hongrois.

Image de prévisualisation YouTube

Party

Image de prévisualisation YouTube

Mámor

Image de prévisualisation YouTube

Te és én

Image de prévisualisation YouTube

Másik ajtó

Image de prévisualisation YouTube

Latin Holiday

Image de prévisualisation YouTube

Ne Félj

Image de prévisualisation YouTube

Volt egy nyár

Image de prévisualisation YouTube

Utolso tangó

 

Dark Notes, groupe de pop hongrois

Dark Notes, groupe de pop hongrois dans Hongrie kezs_online_jpg

Cela faisait un petit bout de temps que je n’avais pas parlé de pop hongroise. Certes Radics Gigi a sorti il y a quelques semaines un nouveau disque, j’aime beaucoup ce que fait la chanteuse Blogarka, et voici donc l’occasion de parler de Dark Notes, un trio qui œuvre dans la pop, et en hongrois. Elles n’ont pas choisi de chanter en anglais, et le magyar est leur langue maternelle, voici donc en intégralité leur album Kő és Zsemle.

Image de prévisualisation YouTube

Kő és Zsemle

Bogi, Lilla et Barbee

Bogi, Lilla et Barbee  dans Hongrie 14

En Hongrie, en ce moment deux types de sons font les beaux jours des ventes de disques, des émissions de télé et des concerts.

D’un côté l’ultra moderne (trop pour certains) Barbee qui vient de sortir son nouveau single Holdfény, dans la lignée d’une tradition magyare de musique destinée avant tout aux clubs de Budapest et des grandes villes hongroises, avec un son très produit, rappelant les productions de Guetta et consorts.

Image de prévisualisation YouTube

Holdfény

J’ajouterai le nouveau single de Lilla Polyak qui produit aussi un son très taillé, très caractéristique du nouvel Eurodance qui a émergé depuis 2010. Avec son titre Valami más

Image de prévisualisation YouTube

D’un autre coté, une production sensiblement plus attachée à la pop des années 60 en en reprenant son visuel, ses couleurs, avec une touche légèrement parodique qui fait penser à la parodie cinématographique de Mike Myers intitulée Austin Powers. Si l’on souhaite dans la pop des années 60, très populaire en Hongrie à cette époque (et encore maintenant), on peut jeter un oeil ici ou

Image de prévisualisation YouTube

Tükörkép

Entre les deux : la pop jazzy de Blogarká Csemer (qui a ma préférence), celle de Zsuzsi Valami, la pop post-adolescente de Gigi Radics ou celle de Szilvia Szábo.

 

1234



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...