Archive pour la Catégorie 'Pays de Galles'

Marina and the Diamonds « Forget »

Afficher l'image d'origine

Le single Forget extrait de l’album Froot de Marina and The Diamonds

Image de prévisualisation YouTube

Forget

Joanna Gruesome

Joanna Gruesome dans Pays de Galles LEAD1DSC_1970

Contrairement à ce que pourrait laisser penser ce nom, il ne s’agit pas d’une artiste solo, mais d’un groupe gallois. Originaire de Cardiff précisément, la capitale de ce pays réputé pour son rugby mais aussi son…rock indie et sa noise pop. Ils sont jeunes, ils viennent sur scène avec l’apparence de gamins qui ont grandi un peu trop vite, à peine sortis de l’adolescence, mais leur musique est loin d’être innocente.

Elle est portée par la voix de leur chanteuse et elle rappelle celle qui est sortie des studios Sub Pop au début des années 90. Un son garage rock, fait parfois avec des bouts de ficelles, sans compromis, dans un petit local, avec ce goût et cette envie de l’immédiateté quitte à passer par l’improvisation.

1208490_519972291416043_1514118672_n dans Pays de Galles

Comme ses aînés punk, le groupe en sortant son disque Weird Sister a opté pour une musique rageuse et surtout rapide. Les morceaux sont courts et très électriques. A l’instar de Secret Surprise, croisement de Mudhoney, des Melvins et de Weezer. Avec cette voix féminine qui rappelle aussi Slowdive. En regardant les concerts, c’est d’ailleurs amusant de voir évoluer le batteur qui ressemble avec sa longue chevelure et sa frappe lourde à Dale Crover, le batteur légendaire des Melvins.

joanna-gruesome-do-you-really-wanna-know-520

ides-s-8344Alanna Mcardle à la guitare, la chanteuse du groupe

Il faut les voir en live se lâcher complètement et même lâcher prise comme sur le live qui part un peu en vrille de SugarCrush pour pitchfork.tv. Le batteur se lâche vers la fin du morceau sur une batterie au son médiocre qui rappelle ce son de batterie caractéristique de la fin des années 80 avec un son très loin de la force brute des Tama (sur lesquelles jouait Dave Grohl), Ludwig (sur lesquelles joue Lars Ulrich bien qu’il joue aussi beaucoup sur une Tama) ou Yamaha (la batterie de prédilection de Mike Bordin). Les musiciens se jettent même dans le public avant de continuer leur show. Ils sont aidés par des spectateurs enthousiastes dont une jeune femme au premier rang.

Image de prévisualisation YouTube

Sugarcrush

Image de prévisualisation YouTube

Sugarcrush  live

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Pantry Girl

Image de prévisualisation YouTube

Secret surprise

Image de prévisualisation YouTube

Do you really wanna know why you still in love with me ?

Malgré certains défauts de jeunesse (c’est un premier album), malgré des chansons parfois limite en live (un son pas toujours au top, une voix un peu effacée), ce groupe a trouvé ma sympathie et j’aime bien ce qu’ils font et l’esprit dans lequel ils le font. A noter que Alanna McArdle a aussi des projets annexes, comme celui nommé Ides.

ides

Image de prévisualisation YouTube




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...