Archive pour la Catégorie 'Suède'

Page 6 sur 9

Le Kid de Suède

Le Kid de Suède dans Suède 5312350358_48d47b090e

Non, il ne s’agit pas d’une reprise au cinéma du film de Chaplin, immortalisé par une photo de l’auteur/réalisateur assis sur les marches d’un perron, bras croisés et regard bougon à côté du gamin,  film muet sorti en 1921, d’une durée de 67 minutes et grand succès critique et public.

936full-the-kid-screenshot dans Suède

Le Kid (1921) de Charles Chaplin

Le Kid est un groupe suédois qui a émergé sur la dance pop/dance en 2010 avec deux singles qui ont bien marché en Suède et aussi dans quelques pays d’Europe sans toutefois percer en France. Pays qui peut être éternellement réticent vis à vis de certains groupes ou styles de musique. Tout en sacrant d’autres artistes d’une façon délirante.

tumblr_l3m9krI8ML1qbsayw

Le groupe est composé de quatre membres, dont trois filles. Une d’entre elles joue du synthé, les affaires sont flashy, les couleurs primaires et pastels mises en avant. L’autre groupe contemporain et nordique auquel ils me font penser est Alpabeat et non pas le Alphabeat polonais, trio qui a sorti en 1996 le disque Ta Rozkosz To Ja . Tout en tentant de se rapprocher d’une certaine chorégraphie à la Busby Berkeley, en moins virtuose. Mercy Mercy et We should go home together ont été les premiers succès locaux, suivis par We are the drums puis Human Behaviour. We are young est leur single le plus récent en date, sorti en juin en clip officiel.

Image de prévisualisation YouTube

Mercy Mercy

Le groupe a ensuite réalisé une autre version du clip, cette fois en 2012

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

We should go home together

Image de prévisualisation YouTube

We are young

En fait la raison pour laquelle j’écris cet article au sujet de Le Kid autre que celle de faire peut-être un peu plus connaître ce combo suédois me semble-t-il sympathique, c’est parce qu’en regardant We should go home together, j’ai remarqué la présence de marins. Les marins dans les clips sont assez rares, et si la pub et la mode ont pu récupérer et vendre l’image de solides gaillards, c’est avec Jean-Paul Gaultier que la touche homo-érotique a été la plus présente et prononcée ces dernières années je trouve. Et surtout cela m’a rappelé deux œuvres assez différentes visuellement, mais toutes deux influencées par le même auteur : Jean Genet.

querelle_2

tumblr_mnns3xG86y1qlmu8mo1_500

861.4LBrad Davies dans Querelle (1982) de Rainer Werner Fassbinder

tumblr_mmm0onRZw51r1p7nfo1_500Fassbinder, Davies et Warhol sur le tournage du film (1982)

Auteur dans les années 1940, dont Querelle de Brest qui fut adapté au cinéma pour le film testament de Rainer Werner Fassbinder, un cinéaste allemand réputé et ouvertement homosexuel, lequel a réalisé des films hétéroclites dont un film de science-fiction avec Le monde sur le fil (diffusé sur Arte il y a un an), Genet est aussi l’auteur remarqué et culte de Un chant d’amour, que je mets ici en ligne, clip qui je le pense influencera plus tard celui de Mon légionnaire en DVD bonus du concert au Zénith de Gainsbourg. Jean Genet était un marginal qui se revendiquait tel quel. Et un écrivain célébré par le milieu littéraire des années 50-60 dont Sartre et Cocteau. Bien que lui était admiratif de Charles Bukowski. Je rapprocherais aussi ces oeuvres d’une autre oeuvre culte, Kenneth Anger, intitulée Scorpio Rising, réalisé en 1964. Il se trouve par ailleurs que l’acteur principal de Querelle n’est autre que Brad Davies, l’émouvant et charismatique (anti)héros de Midnight Express réalisé par Oliver Stone en 1978 et qui fut un de mes premiers chocs de cinéma.

http://www.dailymotion.com/video/xczdr

Un chant d’amour (1950)

Image de prévisualisation YouTube

Scorpio Rising (1964)

Querelle a résisté au temps, je me souviens l’avoir vu au milieu des années 90, complètement subjugué et sidéré par les images osées qui étaient mises en scène (marins suintant le désir et la sueur, hommes en bas résilles, sexe érigé sur la devanture du bordel Feria, couleurs ocres, amours impossibles, dragues et scènes d’empoignades). Toute une littérature homosexuelle, et tout un univers interlope, caractérisé par l’ambiance moite et « interdite » du film, où des marins s’affrontent dans des chorégraphies ayant dû marqué le photographe américain Herb Ritts (principalement pour ses portraits noir et blanc masculins),  dans lesquels les corps s’étreignaient, le tout cadré dans un format large aux décors reconstitués en studio, à la tonalité impressionniste. On se remet difficilement ou pas quand on découvre un film pareil à 16 ans. Il existe en Blu-ray, je vais me le prendre un de ces jours.

Le clip de Le kid n’a pas la même moiteur et le même sous-texte, mais il est assez amusant.

 

 

Loreen : My Heart is refusing me

Loreen : My Heart is refusing me dans Suède loreen-2010

Après la sortie de son premier album (et remarquable je trouve) Heal, Loreen a sorti plusieurs singles étalonnés sur plusieurs mois, voire même presque un an, puisque son dernier en date, My Heart is refusing me a été dévoilé seulement en juillet. Il succède à Euphoria, Heal, We got the power (qu’elle a elle-même réalisé)

L’univers visuel de la chanteuse possède toujours ce charme onirique, mystérieux, parfois un peu opaque, mais assez original surtout dans le genre de la pop. J’aime beaucoup cette artiste, et je crois que je me rappellerai encore longtemps de son visage le soir de son triomphe à l’Eurovision il y a un an, quand elle apparaît quelque peu fatiguée et probablement aussi sous l’effet de quelques substances illicites douces. Je l’aime d’autant plus que sa popularité en France reste confidentielle, tant elle n’a pas pour le moment pas vraiment percé, et échappé ainsi à la hype de certaines autres artistes.

Image de prévisualisation YouTube

My heart is refusing me

Noonie Bao

Noonie Bao dans Suède DE60548C26BA42C9D9FD47417A

En écoutant le single The Game de Noonie Bao une chanteuse suédoise, j’ai un petit peu pensé à Kate Bush.

Image de prévisualisation YouTube

The game

Un autre de ses clips est intéressant par rapport à son cadre et à la fête qu’il montre sous un angle non pas inédit, mais proche du photo-reportage, comme si Doisneau se réincarnait d’une certaine manière en fixant des instants de vie, des moments de bonheur fugace et surtout des expressions très personnelles qui appellent cependant à l’universel. Le titre est Do you still care ? Le clip illustre une fête extrêmement populaire en Inde, se déroulant en Mars, appelée fête du Holi, c’est-à-dire la fête des couleurs. Les habitants des villes/villages se jettent des poudres de différentes couleurs sur les vêtements et le visage en signe de liesse et de joie. Cette fête a été brillamment illustrée au cinéma par Sholay ou Mohabattein.

Image de prévisualisation YouTube

Do you still care ?

I_AM_NOONIE_BAO_FINAL1 dans Suède

Sirena World : Love is not

Sirena World : Love is not dans Suède 935903_152038898314241_1610446659_n

Voici le premier single et la première vidéo de la jeune chanteuse suédoise Sirena, interprétant ici son titre Love is not.

J’ai l’impression d’avoir déjà entendu cette chanson une dizaine de fois (dans la pub ? en générique d’émission ? en bande-annonce de film ?), mais je ne parviens pas à me rappeler précisément où et quand.

Image de prévisualisation YouTube

Love is not

943018_150397351811729_1755278965_n dans Suède

Oh Land, Frida et Anne : sons pop scandinaves

Oh Land, Frida et Anne : sons pop scandinaves dans Danemark 1032919-oh-land-portrait-617-409

Après la Pologne, direction une fois de plus la Scandinavie pour une nouvelle parenthèse pop en provenance des pays nordiques.

J’en parlais il y a quelques jours, Oh Land, la chanteuse danoise qui s’est faite remarquer en France lors de la sortie de son deuxième disque (Fauna son premier en 2008 étant quant à lui resté dans l’ombre dans l’hexagone), disque assez remarquable, au titre éponyme comprenant les singles Son of a gun, White Nights ( et son clip, un des plus originaux que j’ai vu ces trois ou quatre dernières années avec le Invisible Light de Scissor Sisters), Rainbow ou encore Wolf and I, revient avec la promotion de son troisième disque.

Oh+Land dans SuèdeLa pochette du premier disque de Oh Land, Fauna, sorti en 2008.

Image de prévisualisation YouTube

Son of a gun

Image de prévisualisation YouTube

White nights

Image de prévisualisation YouTube

Rainbow

Image de prévisualisation YouTube

Wolf and I

Un disque qui avait même eu l’honneur d’un reportage de France 3.  La jeune artiste danoise revient deux ans après, suscite toujours l’intérêt et la curiosité (je l’espère en tout cas).

Oh_Land4-800x450

Son nouveau single dévoilé il y a quelques semaines sur le twitter de la chanteuse s’intitule Renaissance girls. C’est du pur Oh Land dans la mélodie, les vocaux et l’ambiance, peut-être moins marquant aux premières écoutes que ses précédents singles. Vous ne serez pas bouleversé car il n’y a rien d’innovant, mais ça reste de la pop comme elle sait la faire. Je ne sais pas si ce sera aussi fort que le deuxième disque, mais je ne mets pas d’attente folle non plus.

Image de prévisualisation YouTube

Renaissance girls

L’album devrait suivre dans les mois qui viennent.

Autres artistes qui ont attiré mon attention ces derniers jours.

7DB77E032B5F6F7384953D50A9AE8DD8

Frida Sundemo qui avait sorti il y a quelques mois, en fait à l’Eté 2012 un single que j’avais loupé, mais c’est justement en recherchant des infos sur Oh Land que j’ai trouvé un lien vers elle. Il s’agit d’Indigo, on y voit une jeune femme qui s’amourache d’un lapin géant sur une musique aux rythmes syncopés. J’ai beaucoup aimé l’idée.

Image de prévisualisation YouTube

Plus récemment elle a sorti Snow

Image de prévisualisation YouTube

Et encore plus récemment Home

Image de prévisualisation YouTube

Et puis Anne Gadegaard, une danoise elle aussi qui sort le titre Bag Skyerne avec un beau travail visuel qui passe du noir et blanc à la couleur.

Image de prévisualisation YouTube

 

1...456789



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...