• Accueil
  • > Recherche : artiste turkmene

Résultat pour la recherche 'artiste turkmene'

Sélection musicale (Mars 2014)

Sélection musicale (Mars 2014) dans Actualités VersaEmerge-e1390520972238

Une sélection musicale de Mars qui ira de l’Ouzbékistan aux Etats-Unis en passant par la France et l’Italie. Bref un petit tour du monde des nouveautés, curiosités, futurs tubes. Une sélection musicale qui vous le verrez, sera largement dominée par la présence d’artistes féminines, qu’elles soient originaires d’Europe ou d’Amérique, y compris d’Amérique latine.

On commence avec les nouveautés nordiques, et celle en particulier de Clara Sofie, une artiste danoise qui a lancé son single Ild & Vand. Une tradition de la mélodie nordique qui conjugue les univers de Oh Land et Gabrielle Leithaug qui a fait sensation il y a deux ans avec son single Bordet.

En France la touche musicale pop est transcendée par le trio Mustang, qui a livré ces derniers jours un excellent interview au mag Gonzaï. Les Ex-Clermontois sont clairement dans le top de la scène française actuelle et sortent demain leur troisième disque, intitulé Ecran Total qui promet beaucoup, et pourrait même s’imposer comme une référence à l’instar d’un Aline l’année dernière. Le deuxième groupe, quant à lui porté par l’alchimie de deux voix, l’une féminine, l’autre masculine, est Suzi, venu de Toulouse avec l’EP (le 1er) Suzi 2000. « Cadillac » a quelque chose du Gainsbourg des 70′s. Y’a pire comme référence.

Mustang_5744 dans Actualités

Mustang

Découverte sympathique que celle de la voix de l’espagnol Guevara. Ce n’est pas la fille du Che et il n’y a (à ma connaissance) pas de filiation connue avec le célèbre révolutionnaire cubain. Les paroles dans la langue de Cervantés et la douceur de l’artiste ibérique font le reste.

Lady Gaga est revenue avec le clip de G.U.Y et sa chorégraphie sur fond d’Hollywood kistch et rêveur. Une parenthèse en chanté que l’artiste américaine s’amuse à dépeindre avec une pointe de malice.

Myahri, artiste turkmène nous est aussi revenue avec non pas un titre dance dont elle s’est faite une spécialiste, mais avec un titre romantique et une ballade pop, surprenante.

Sky Ferreira

Sky Ferreira, sa moue parfois boudeuse, mi-ange mi femme-enfant a sorti officiellement son premier album en France, et elle laisse entendre qu’elle pourrait bien s’imposer comme une artiste de la scène électro/pop/rock actuelle avec un travail aiguisé sur le visuel et des sons intrigants.

J’ai été enchanté par le single de la chanteuse égyptienne Donia Samir Ghanem et son titre El Wad El Lou

Iana elle aussi a su me toucher tout comme Denise Rosenthal, la chilienne, Monogem, l’américaine ou Chairlift, un duo américain assez génial dans son genre, auteur de Something.

Bonnes découvertes avec Nathalie Bang, et SEVA.

Clara Sofie

Image de prévisualisation YouTube

Ild & Van

Mustang

Image de prévisualisation YouTube

Le sens des affaires

Suzi

Suzi 2000

Lady Gaga

Image de prévisualisation YouTube

G.U.Y

Myahri

Image de prévisualisation YouTube

Ejé

Ruhshona

Image de prévisualisation YouTube

Joni

Sky Ferreira

Image de prévisualisation YouTube

Night time, My time

Donia Samir Ghanem

Image de prévisualisation YouTube

El Wad el Lou

Iana

Image de prévisualisation YouTube

Soldier

Denise Rosenthal

Image de prévisualisation YouTube

Fiesta

Monogem

Wait and See

Chairlift

Image de prévisualisation YouTube

I belong in your arms

Natalie Bang

Image de prévisualisation YouTube

Dreamphone

Client

Image de prévisualisation YouTube

Refuge

SERVA neon EP

 

 

 

Sélection musicale (février 2014)

Sélection musicale (février 2014) dans Actualités 004

 

The Pirouettes [@Latrempe.com]

Février fut riche en découvertes musicales. Peut-être moins impressionnant quantitativement parlant que Janvier, mais avec des valeurs sûres qui continuent d’accompagner ce que sont encore les soirées d’hiver, et de belles nouveautés. Ce qui m’a le plus parlé c’est un duo français, qui compose sa musique des fichiers MIDI, qui chante en duo et en c(h)oeur(s), un duo de français qui ont à eux d’eux pas plus de quarante ans et qui soufflent sur la pop française cette idée d’une jeunesse qui se réinvente, grandît, mûrit à chaque nouvel EP.

Ce duo c’est celui de The Pirouettes. Un duo parisien certes, mais à la musique (je le sens, je le crois) universelle. Parler d’amour, de couple, de relations amicales ça peut se chanter en français dans le texte, mais aussi être compris, musicalement parlant, même si l’on ne connait la signification des mots en turc, en hongrois, en allemand, en grec, en turkmène, en gallique. Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse dit la maxime.

klein_1364413755_600x275 dans Actualités

Army on the dance floor

Avec The Pirouettes, l’émotion est palpable dès les premières notes, dès les premiers intonations de la voix, dès l’émulsion masculine et féminine d’un duo qui chante avec une candeur revigorante et un sens inné de la mélodie. De plus, et c’est une excellente nouvelle, leur nouvel ep (6 titres et un remix, excellent d’ailleurs, un des meilleurs que j’ai entendu récemment par Island Kizhi) est disponible en cd sur amazon.fr

Un autre grand moment d’écoute ce mois de février avec Army on the dance floor, un duo américain de dark new wave originaire de Los Angeles, deux femmes qui par certains visuels rappellent le duo suisse de Kadebostany. Avec un titre éponyme de 12 min qui referme le premier LP de 9 titres, ces demoiselles ont toutes les chances d’aller très loin dans la musique synthpop.

Owlle a dévoilé le clip très travaillé de son Don’t lose it et elle ne déçoit pas, au contraire. Travail remarquable sur la profondeur de champ, la lumière, la 3D, la typographie. Vraiment un chouette clip.

owlle

Owlle Don’t lose it

J’ai également été emballé par la synthpop de Eli&Fur, un duo de filles anglaises, pour une musique résolument moderne, qui a quelques accents de Mercifuckingbeaucoup un DJ français, et surtout beaucoup de personnalité britannique.

L’artiste anglaise Kubalove a elle aussi dévoilé son nouveau clip, le charnel et envoûtant All I want. Avec la mannequin Kasimira Miller. Un joli clip croqué en Scope.

july13

Eli& Fur, un duo britannique d’électro/synthpop

J’ai absolument adoré le trio Boy Names et leur chanson Slow, une petit l’idée que je me peux faire d’un morceau pop accessible et dansant. Une manière cool et aérienne aussi de célébrer la synthpop. Il y a quelque chose qui me parle profondément dans ce titre et ce son. Et quelle ligne de basse !

Sophie-Tith est réapparue avec un nouveau single, fort bien porté par une voix plus mature que jamais, lui donnant une nouvelle dimension : celle d’une artiste qui s’apprête à sortir un disque de compositions originales sur des airs pop attirants.

Toujours en France, ce qui est sans doute l’un des groupes de pop les plus intéressants, Mustang, a aussi dévoilé un nouveau single parfaitement jubilatoire avec Le sens des affaires. Certains en viennent même à citer Boris Vian en référence, ce qui n’est pas la moindre, pour la qualité des textes. A noter que le groupe est en couv’ du magazine Magic.

Junksista continue d’égayer la musique électro internationale, avec ces chansons accrocheuses. Une valeur sûr de l’électro allemande porté par un duo éminemment sympathique.  Et puis une petite touche latine avec la dance/rock de la Porto Ricaine Janid.

 

Florilège

 

The Pirouettes

Image de prévisualisation YouTube

Un mec en or

Army on the dancefloor

Image de prévisualisation YouTube

Many faces of war

Owlle

Image de prévisualisation YouTube

Don’t lose it

Eli&Fur

Image de prévisualisation YouTube

You’re so high

Kubalove

Image de prévisualisation YouTube

All I Want

Boy Names

Image de prévisualisation YouTube

Slow

Sophie-Tith

Image de prévisualisation YouTube

Enfant d’ailleurs

Janid

Image de prévisualisation YouTube

Desde Que No Estás

Mustang

Image de prévisualisation YouTube

Le sens des affaires

Arthur Beatrice

Image de prévisualisation YouTube

Midland

Gold Zebra

Image de prévisualisation YouTube

Love French Better

Junksista

Image de prévisualisation YouTube

Paranoid

Wolf Alice

Image de prévisualisation YouTube

Blush

Marga Sol

Image de prévisualisation YouTube

Heaven

Birgit  õigemeel

Image de prévisualisation YouTube

 Lendame valguskiirusel

François and the atlas mountain

Image de prévisualisation YouTube

La vérité

Sisters

Image de prévisualisation YouTube

Hush Hush

Diamonds under fire

Image de prévisualisation YouTube

Everything fades to red

 

Zaynura Pulodova : air tadjik

Zaynura Pulodova : air tadjik dans Tadjikistan IMG_6748

Peu nombreux sont les artistes musicaux tadjiks à pouvoir se frayer un chemin jusqu’aux auditeurs français. C’est particulièrement difficile de se procurer des disques tadjiks, alors que la musique n’est pas dépourvu d’intérêt, bien au contraire. Pour les personnes qui sont sensibles au folklore (il peut aussi être polonais, hongrois, bulgare, roumain pour la partie de l’Europe centrale), la musique tadjike propose notamment une belle utilisation des instruments de percussion traditionnels. Comme dans la musique hindie qui utilise le dhol, la musique tadjike utilise également ses instruments, lesquels lorsqu’ils sont mixés sans retouche donnent un son pur.

On peut retrouver ce souffle musical qui conjugue modernité et tradition (comme dans le folklore traditionnel bulgare), avec l’artiste Zaynura Polodova. A l’instar de Nigina Amonkulova et Shabnam Suraya, on retrouve un mix de chansons orientées dance et traditionnel pour plaire au public local mais aussi pour s’exporter à l’étranger, et parfois pas si loin des frontières nationales. Les tonalités des chansons tadjikes rejoignent celles de la musique kurde, turkmène entre autres. Avec des sonorités persanes, la langue du Tadjikistan étant le persan tadjik. Pas sûr que Zaynura trouve sa place sur NRJ, et pourtant elle sa musique n’en perd pas de sa puissance d’évocation pour autant.

Image de prévisualisation YouTube

Tovbai Ishq

Ruhshona artiste ouzbèke

Ruhshona artiste ouzbèke dans Ouzbékistan 1082

Comme je l’écrivais lors du Top Albums 2013 dans sa 1ère partie ici, Ruhshona est sans doute aujourd’hui l’artiste ouzbèke la plus productive et donc inspirée. Outre le fait qu’elle soit une superstar dans son pays, elle parvient aussi à traverser les frontières pour intéresser le public kirghize et turkmène. Elle a sorti un album cette année, qui est une orgie de titres.

En effet Yuragim contient pas moins de 27 titres (!) soit l’équivalent d’un double album. C’est un peu comme si Ruhshona avait sorti son Stadium Arcadium ou son Reflektor. A ce sujet, Arcade Fire se retrouve dans plusieurs tops cette année de la presse internationale. Ruhshona n’est pas la seule artiste à sortir beaucoup de titres, puisqu’il y en a une dizaine par semaine !

J’ai cité Yuragim comme un de mes albums préférés de 2013 parce qu’il est rythmé, varié, que les plages ne se ressemblent pas toutes et ne cèdent pas toutes au piège de la redite après 12 morceaux. Ca change de Dookie, le célèbre album de Green Day dont l’intro des morceaux composée pour l’essentielle d’accélérations de roulements de caisse claire se répétait pendant plusieurs titres de suite ce qui fit que rêveur me fila le CD (la vraie excuse c’est aussi parce qu’il le trouvait très moyen). En tout cas Ruhshona a tourné pas mal de clips pour promouvoir son disque, un peu comme Peaches quand elle avait sorti le sien (un titre, une vidéo).

Ruhshona est donc très populaire en Ouzbékistan. Mon intention en la citant dans le Top Albums 2013 était aussi d’essayer à une très modeste mesure de la faire connaître un petit peu en France. Et qu’elle s’y trouve, pourquoi pas des fans.

Voici son récent single, Dunyo

Image de prévisualisation YouTube

Dunyo

Et d’autres titres tirés de son album

Image de prévisualisation YouTube

Yur

Image de prévisualisation YouTube

Yaqinin’g bo lay

Image de prévisualisation YouTube

Imkon Bo’lmasa

Image de prévisualisation YouTube

Kabutar

Image de prévisualisation YouTube

Sevasan  Meni

Image de prévisualisation YouTube

Qachondir

 

Actualités musicales tatares

Actualités musicales tatares dans Tatarstan 444782994_640

Peut-être moins productive que peut l’être la musique turkmène (et sa star Myahri), la musique tatare sort tout de même de nombreux albums de pop et de variétés, très réputés et même adorés au Tatarstan (notamment ceux de Ilgira Nagimova). Certes cette musique connaît une écoute confidentielle en France comparée à d’autres pays limitrophes de cette petite république de la Fédération de Russie, mais ces artistes valent clairement l’écoute.

La chanteuse Gulnaz Sultanova tarde un peu pour sortir ses nouveaux morceaux (elle est en studio et devrait annonce prochainement un disque pour 2014).

Pour les clips récents, ceux sortis à la rentrée et en octobre, voici une petite compilation. Des titres en général très dansants

Guzel Urazova

Image de prévisualisation YouTube

Гомерем син

Ilgira Nagimova

Image de prévisualisation YouTube

 Алтын бортегем

 Lily Nigmatzyanova

Image de prévisualisation YouTube

Эгэр мине бик сагынсан

Ajgul Rakhimov

Image de prévisualisation YouTube

 Түп-түгәрәк дөнъябыз

Leysan Rafikova

Image de prévisualisation YouTube

Язгы жырым син

 

Mais aussi des slows

Oksana Dmitrieva

Image de prévisualisation YouTube

 Мин куклэрдэн сине сорап алдым

Diamant

Image de prévisualisation YouTube

Уткэннэр белэн яшимен

12



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...