• Accueil
  • > Recherche : chanteuse estonienne inès

Résultat pour la recherche 'chanteuse estonienne inès'

L’estonienne Astra

null

Il arrive que l’on écoute une artiste, Astra puisqu’il s’agit d’elle, en se disant que certaines chansons ne fonctionnent pas même s’il s’agit d’un genre que l’on peut aimer/affectionner (en l’occurrence la dance, l’eurodance), se dire qu’il y a mieux à côté, par exemple Getter Jaani, qui a participé à l’Eurovision où elle a interprété un titre Rockfeller qui s’est retrouvé dans le bas du classement ou Ida Ines Etti et puis après des écoutes de singles et de reprises, tomber sur un morceau non pas stupéfiant mais très entraînant et pour le coup beaucoup plus réussi que les autres.

C’est le cas pour moi avec le titre Jooksen Kui Too. Cela vient sans doute du fait que cette chanson me rappelle un peu ce que faisait Najoua Belyzel il y a déjà quelques années lorsqu’elle sortait son single Gabriel et d’autres des chansons de son premier album qui rencontra un certain succès en France. Le second fut un échec commercial et depuis elle a rompu son contrat avec Scorpio Music pour créer son propre label. Elle est en train de préparer un nouveau disque ce dont les médias français parlent peu voire pas, comme si elle avait pour eux disparu des écrans radars de la pop française.

Image de prévisualisation YouTube

Jooksen Kui Tuul

D’autres titres de la chanteuse (même si ces titres sont moins bons, ils permettent de prendre le pouls, celui de l’Estonie et de sa vie noctambule)

Image de prévisualisation YouTube

Hei DJ

Image de prévisualisation YouTube

Vaata Eete

Image de prévisualisation YouTube

O si Nene

Et la chanteuse a même repris un morceau très connu du groupe roumain DJ Project

La version de Astra

Image de prévisualisation YouTube

La version originale

Image de prévisualisation YouTube

Lacrimi de inger

 

Eda-Ines Etti : l’Estonie à l’honneur

Eda-Ines Etti : l'Estonie à l'honneur dans Estonie 1340757191947_originaal

Une découverte très tardive, mieux vaut tard que jamais, avec Eda-Ines Etti. Je ne me souvenais plus de sa prestation en 2000 à l’Eurovision où elle était pourtant arrivée à la quatrième place. Plus de dix ans plus tard, je découvre cette artiste estonienne aux étonnants faux airs d’Olivia Wilde.

 dans Estonie

Mèche brune, élancée, yeux de velours aux reflets azur, nez aquilin, voix envoûtante, charme incroyable. Eda-Ines Etti est un coup de coeur. Elle aurait pu être mannequin. Elle s’est tournée vers la chanson avec un grand succès, puisqu’elle est très populaire en Estonie et dans les pays baltes plus généralement. En revisionnant des vidéos Youtube de chanteuses tatares, je suis arrivé sur la page en lien d’Eda. Un cheminement qui permet de mettre en lumière une musique douce et généreuse, chantée principalement (j’y suis très attaché) dans la langue d’origine de l’artiste, même si son premier disque est en anglais. 

Entre Here for love et Kiusatus, dix ans de carrière, une quarantaine de morceaux, et pour certains, des petits chefs-d’oeuvre.

C’est en 2000 qu’elle accède à la notoriété grâce à l’Eurovision

Image de prévisualisation YouTube

Le plus amusant dans l’histoire c’est que ce premier titre n’est pas son meilleur, loin de là. Il y a un côté festif, mais aussi un côté bridé, très stéréotypé, et la chanson en elle-même est loin d’être inoubliable.

En comparaison le vainqueur de 1999, l’année précédente est plus énergique, et parfaitement taillé pour le succès. C’est Charlotte Nilsson qui interprétait Take me to your heaven, avec un son de piano très influencé par le son ABBA 

Image de prévisualisation YouTube

Eda-Ines Etti fera bien mieux par la suite.

Avec Iseendale en 2006

Image de prévisualisation YouTube

En 2008 avec Kus Kulgeb Kuu

Image de prévisualisation YouTube

Elle livre ensuite une performance assez exquise avec Keerlen, au son de guitare saturé, un morceau beaucoup plus rock, et une captation voix excellente. L’estonienne atteint son premier sommet.

Image de prévisualisation YouTube

Elle est très convaincante, davantage à fleur de peau, l’acoustique aidant avec le petit chef-d’oeuvre  Ükskord extrait de l’album Kass Kuled Mind

http://www.dailymotion.com/video/xbnm5e

Image de prévisualisation YouTube

Le titre Aratatud Hing

Image de prévisualisation YouTube

Deux ans plus tard, en 2011 elle sort Tule Tule sur le disque Kiusatus

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...