• Accueil
  • > Recherche : chanteuse oh land

Résultat pour la recherche 'chanteuse oh land'

Page 4 sur 6

Sélection musicale (Mars 2014)

Sélection musicale (Mars 2014) dans Actualités VersaEmerge-e1390520972238

Une sélection musicale de Mars qui ira de l’Ouzbékistan aux Etats-Unis en passant par la France et l’Italie. Bref un petit tour du monde des nouveautés, curiosités, futurs tubes. Une sélection musicale qui vous le verrez, sera largement dominée par la présence d’artistes féminines, qu’elles soient originaires d’Europe ou d’Amérique, y compris d’Amérique latine.

On commence avec les nouveautés nordiques, et celle en particulier de Clara Sofie, une artiste danoise qui a lancé son single Ild & Vand. Une tradition de la mélodie nordique qui conjugue les univers de Oh Land et Gabrielle Leithaug qui a fait sensation il y a deux ans avec son single Bordet.

En France la touche musicale pop est transcendée par le trio Mustang, qui a livré ces derniers jours un excellent interview au mag Gonzaï. Les Ex-Clermontois sont clairement dans le top de la scène française actuelle et sortent demain leur troisième disque, intitulé Ecran Total qui promet beaucoup, et pourrait même s’imposer comme une référence à l’instar d’un Aline l’année dernière. Le deuxième groupe, quant à lui porté par l’alchimie de deux voix, l’une féminine, l’autre masculine, est Suzi, venu de Toulouse avec l’EP (le 1er) Suzi 2000. « Cadillac » a quelque chose du Gainsbourg des 70′s. Y’a pire comme référence.

Mustang_5744 dans Actualités

Mustang

Découverte sympathique que celle de la voix de l’espagnol Guevara. Ce n’est pas la fille du Che et il n’y a (à ma connaissance) pas de filiation connue avec le célèbre révolutionnaire cubain. Les paroles dans la langue de Cervantés et la douceur de l’artiste ibérique font le reste.

Lady Gaga est revenue avec le clip de G.U.Y et sa chorégraphie sur fond d’Hollywood kistch et rêveur. Une parenthèse en chanté que l’artiste américaine s’amuse à dépeindre avec une pointe de malice.

Myahri, artiste turkmène nous est aussi revenue avec non pas un titre dance dont elle s’est faite une spécialiste, mais avec un titre romantique et une ballade pop, surprenante.

Sky Ferreira

Sky Ferreira, sa moue parfois boudeuse, mi-ange mi femme-enfant a sorti officiellement son premier album en France, et elle laisse entendre qu’elle pourrait bien s’imposer comme une artiste de la scène électro/pop/rock actuelle avec un travail aiguisé sur le visuel et des sons intrigants.

J’ai été enchanté par le single de la chanteuse égyptienne Donia Samir Ghanem et son titre El Wad El Lou

Iana elle aussi a su me toucher tout comme Denise Rosenthal, la chilienne, Monogem, l’américaine ou Chairlift, un duo américain assez génial dans son genre, auteur de Something.

Bonnes découvertes avec Nathalie Bang, et SEVA.

Clara Sofie

Image de prévisualisation YouTube

Ild & Van

Mustang

Image de prévisualisation YouTube

Le sens des affaires

Suzi

Suzi 2000

Lady Gaga

Image de prévisualisation YouTube

G.U.Y

Myahri

Image de prévisualisation YouTube

Ejé

Ruhshona

Image de prévisualisation YouTube

Joni

Sky Ferreira

Image de prévisualisation YouTube

Night time, My time

Donia Samir Ghanem

Image de prévisualisation YouTube

El Wad el Lou

Iana

Image de prévisualisation YouTube

Soldier

Denise Rosenthal

Image de prévisualisation YouTube

Fiesta

Monogem

Wait and See

Chairlift

Image de prévisualisation YouTube

I belong in your arms

Natalie Bang

Image de prévisualisation YouTube

Dreamphone

Client

Image de prévisualisation YouTube

Refuge

SERVA neon EP

 

 

 

Stina Girs

Stina Girs  dans Finlande Stina1_Niko_Mitrunen

Il y a quelques jours je parlais du nouveau single de la belle et talentueuse Jannika B, qui avait sorti l’année dernière son album Kaikki Rohkeus, d’où étaient extraits les singles Onnenpäivä et Hulluksi Onnesta. Fin janvier c’est Stina Girs qui a sorti son single (titre à rallonge) Mä tahdon tietää mitä rakkaus on, une belle pop fraîche et avenante que je vous propose (si ce n’est déjà fait) de découvrir avec le clip ci-dessous. Stina chante en finnois. Un certain nombre d’artistes scandinaves chantent en anglais.

Image de prévisualisation YouTube

Mä tahdon tietää mitä rakkaus on

La chanteuse finlandaise n’en est pas à son premier coup d’essai. Elle avait sorti Anna mun mennä à la tonalité pop/rock en 2011

Image de prévisualisation YouTube

Kirje également, la même année. C’est d’ailleurs amusant de voir à quel point la chanteuse ressemble à Jannika B dans ce clip.

Image de prévisualisation YouTube

Top clips 2013 (5ème partie)

Top clips 2013 (5ème partie) dans Top clips 2013 (5ème partie) Balqees+1

Voici la cinquième et dernière partie du top des clips 2013. Lors des sélections précédentes, la France a déjà été mise à l’honneur avec les clips de Sébastien Tellier, Etienne Daho, et Aline (je choisis ici volontairement un autre clip), entre autres. 

Cela a aussi été l’occasion de faire un tour en Europe du Nord et de l’Est en passant par le continent américain et aussi en Océanie, du côté de la Nouvelle-Zélande, avec les membres du groupe Tahuna Breaks.

maxresdefault dans Top clips 2013 (5ème partie)

Puss in Boots

Pour cette dernière sélection, on retrouvera la chanteuse hongroise Szilvia, très populaire (tout comme Henna dans un autre registre) depuis le groupe Nox qui avait connu le succès il y a dix ans avec le titre Százszor ölelj meg ! , une présence nordique une nouvelle fois avec Jenni Vartianien qui a dévoilé un des clips les plus mystérieux de l’année.

Christina-Stuermer-foto-8307_1_

Christina Stürmer

Les français d’Indochine avec un clip réalisé par le talentueux Xavier Dolan, clip qui a d’ailleurs été à l’origine d’une des polémiques de l’année, un clip d’un vidéaste danois versatile, une star slovaque qui se ballade dans la très belle ville d’Amsterdam, le Brésil et Brenda, entre autres…

pknREZWWa6M

Nyusha

35 clips pour parachever le top et ainsi constituer un top 100.

Evidemment les commentaires sont toujours les bienvenus.

 

Szilvia

Image de prévisualisation YouTube

Soha ne mondd

Jenni Vartianien

Image de prévisualisation YouTube

Junat Ja Naiset

Indochine

Image de prévisualisation YouTube

College Boy

Kristina Pelakova

Image de prévisualisation YouTube

Rozchodový reggaeton

Orties

Image de prévisualisation YouTube

Paris Pourri

Eivor

Image de prévisualisation YouTube

True love

Puss in Boots

Image de prévisualisation YouTube

Razzle Dazzle

Brenda

Image de prévisualisation YouTube

Pa sempre

Soldout

Image de prévisualisation YouTube

94

Deap Vally

Image de prévisualisation YouTube

Baby I call hell

Solstafir

Image de prévisualisation YouTube

Fjara

Thao and the get down stay down

Image de prévisualisation YouTube

The feeling kind

Oh Land

Image de prévisualisation YouTube

Renaissance girls

Christina Stürmer

Image de prévisualisation YouTube

Millionen Lichter

Sky Ferreira

Image de prévisualisation YouTube

You’re not the one

Annie

Image de prévisualisation YouTube

Back Together

Intergalactic lovers

Image de prévisualisation YouTube

Delay

Nyusha

Image de prévisualisation YouTube

Наедине

Animal Collective

Image de prévisualisation YouTube

Apple sauce

Tame Impala

Image de prévisualisation YouTube

Mind Mischief

Anvil Fx

Image de prévisualisation YouTube

Psych Mood

Logo

Image de prévisualisation YouTube

Cardiocleptomania

Travis

Image de prévisualisation YouTube

Where you stand

California X

Image de prévisualisation YouTube

Spider X

Balquees

Image de prévisualisation YouTube

Red Galbi

Wavves

Image de prévisualisation YouTube

Afraid of Heights

Lafayette

Image de prévisualisation YouTube

La Glanda

MarieMarie

Image de prévisualisation YouTube

Under the neon sky

Helmut Fritz

Image de prévisualisation YouTube

Métro Boulot Disco

Margaux Avril

Image de prévisualisation YouTube

Lunatique

Sisters Only

Image de prévisualisation YouTube

Hello Sunshine

Aleksandra Dzwigała

Image de prévisualisation YouTube

Nie Poddaję Się

Sugar Free

Image de prévisualisation YouTube

Hey Hey Hey

Cat on trees

Image de prévisualisation YouTube

Sirens call

Eglé Jatkstyté

Image de prévisualisation YouTube

Skrendi

 

Le groupe écossais Chvrches

Le groupe écossais Chvrches dans Ecosse CHVRCHES

Les bonnes surprises arrivent parfois quand on s’y attend le moins. C’est le cas en musique, comme en cinéma, comme en littérature, et comme aussi dans la vie quotidienne. Quand on croise une personne, ou même quand on en rencontre une qui sans forcément bouleverser la donne vous offre un moment précieux de complicité, et de partage, quelques mots, une attention qui suffisent. Tout ce qui permet de vivre ce que la maxime anglaise a trouvé depuis très longtemps dans la phrase « You’ve made my day« .

Ce soir en prenant le train j’apprends qu’il est retardé parce qu’il y a une altercation violente dans un wagon. Et dans la même fin d’après-midi, un évènement terrible arrive à la répétition du spectacle 1789 les amants de la bastille. Les joies les plus simples côtoient les moments les plus difficiles. Je referme cette parenthèse pour en revenir à l’essentiel, c’est-à-dire le groupe écossais Chvrches. Comment ce nom se prononce-t-il ? Comme « Churches », ce qui signifie « Eglises ». C’est je trouve amusant d’avoir choisi l’image de l’église pour bâtir un son résolument électronique. Il se trouve que l’on peut écouter des orgues au sein de celles-ci et que leur son est particulièrement marquant.

Lauren_Mayberry_of_Chvrches-Live_at_London_2012 dans Ecosse

LAUREN-MAYBERRY

Lauren Mayberry

Le trio se forme en 2011. Les deux musiciens Iain Cook et Martin Doherty s’entourent de la chanteuse Lauren Mayberry qui donne un cachet juvénile (le nom d’un groupe français qui existe bel et bien). En 2013 sort un EP Recover, et très vite un premier disque qui est la révélation de la BBC, album intitulé The Bones of what you believe.

Malgré une pochette pas très réussie, le groupe attire la sympathie par la fraîcheur de ses morceaux et un son de synthé énorme qui n’écrase cependant pas les autres instruments. La voix douce, charmeuse et enveloppante de Lauren Mayberry apporte énormément de charme aux morceaux, dont les plus remarqués sont Lies, The mother we share (qui ouvre le disque), Recover, ou encore Gun. 

Gun servit de promo pour le lancement de ce premier album que je suis en train d’écouter avec une certaine gourmandise et pas mal de satisfaction pour le moment (le titre hypnotique Science/Visions qui a une tonalité clairement trance), même si tout n’est pas parfait (je n’aime pas particulièrement les albums parfaits, j’aime bien aussi les imperfections, et je demande surtout à être touché et c’est bien le cas ici).

C’est un premier disque et c’est très prometteur.

Le voici en intégralité et les clips qui sont sortis avec les singles dont le plus récent, Lies a été mis en ligne il y a seulement quelques jours. Lauren Mayberry a ce quelque chose de l’innocence de l’age adolescent avec cependant un charisme de jeune femme adulte qui donne une tonalité assez exquise aux refrains du trio. On sent également que ses comparses masculins sont à fond dans leur musique et dans ce qu’ils font.

Image de prévisualisation YouTube

The mother we share

Image de prévisualisation YouTube

Gun

Image de prévisualisation YouTube

Lies

Image de prévisualisation YouTube

Recover

En concert

Image de prévisualisation YouTube

A la  BBC

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Pour la célèbre émission Later with Jools Holland

Image de prévisualisation YouTube

L’album

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Oh Land : le clip de Renaissance Girls

Oh Land : le clip de Renaissance Girls dans Danemark Ohland-miss-Vogue-2013Je l’ai attendu. Il est arrivé. L’attente est récompensée. Un petit aparté pour commencer : il m’a semblé que Oh Land s’était un peu perdue il y a de cela quelques semaines quand elle a lancé à la surprise générale le deuxième single The Boxer en premier avec sa vidéo. Je ne comprends toujours pas ce qu’elle a essayé de faire visuellement et musicalement, mais je n’aime pas du tout ce morceau. Une facette différente de l’artiste danoise mais qui ne m’a pas convaincu et même très franchement déçu, je pensais même qu’elle allait se tourner dans cette direction hip-hop facile et cliché, loin de ses standards pop de son deuxième disque éponyme, remarquable et remarqué (en 2011 elle avait eu droit à un reportage et une interview, sur France 3, oui vous lisez bien, sur une chaîne publique nationale).

Mais voilà, Oh Land semble avoir plus d’une corde à son arc, et jongle entre imagerie pop classique, fantaisie onirique recherchée à l’instar de White Nights qui est un de mes clips préférés du début des années 2010 avec Invisible light de Scissor sisters, clip magnifique extrait d’un album qui ne l’est pas moins, intitulé Nightwork puis croisement entre Mia, l’univers urbain et la pop toujours étincelante des débuts avec son nouveau Renaissance girls. En découvrant son clip j’ai pensé à Flashdance, mais aussi à Mia et son clip de Bad Girls, clip signé Romain Gavras auteur de l’atypique et génial Notre jour viendra, film très décrié à sa sortie mais qui contient des scènes mémorables avec ce genre d’ironie grinçante

Qu’est-ce qui me plaît tant dans le nouveau clip de Oh Land ? Sa chorégraphie, millimétrée (voir le jeu de résonance/d’échos et de répétitions des mouvements de Oh Land avec ses danseuses, les hochements d’épaules et les mouvements du visage qui se répondent les uns avec les autres), la gestuelle où le mime exprime pas mal de sentiments en rapport avec les paroles, le sens de l’espace, le clip étant cadré en Scope, les couleurs, ce charme vénéneux que dégage le visage de la chanteuse qui apparaît pour la première fois avec des cheveux bleus/décolorés, le mélange de pop sophistiquée et de street art (les murs peints avec des graffitis), quasi inédit aussi visuellement chez elle, le mini-plan séquence avec les plans de 1min 37′s à 2Min 05s, l’apparition de l’enfance au milieu d’un monde d’adultes essentiellement féminin. En lisant un article sur le net, il a été fait une référence au clip de Robyn, Call your girlfriend, en rapport avec le lieu de tournage (un entrepôt). Le clip de Robyn est cependant tourné en un seul plan séquence, caméra portée. 

Image de prévisualisation YouTube

Renaissance girls

 

 

123456



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...