• Accueil
  • > Recherche : javiera mena

Résultat pour la recherche 'javiera mena'

Javiera Mena Live

Afficher l'image d'origine

Les live de Javiera Mena c’est l’assurance d’être servi(e) côté visuel avec une disposition réfléchie de la scène, des jeux de lumières, de la vidéo. Des costumes, et des danseuses qui font aussi partie intégrante de l’interprétation. L’artiste chilienne est une star dans son pays, mais est quasi inconnue en France. Dommage et raison de plus pour la (re)découvrir.

Image de prévisualisation YouTube

Javiera Mena Nouveau clip

Afficher l'image d'origine

Un petit cadeau de Noël, le nouveau clip entièrement tourné en décors naturels (elle qui avait pour habitude d’utiliser les images de synthèse dans ses vidéos colorées) de la chanteuse chilienne Javiera Mena avec son titre Sincronía, Pegaso.

Image de prévisualisation YouTube

 Sincronía, Pegaso.

Top Singles 2015 [1ère partie]

Afficher l'image d'origine

L’année 2015 a fait émerger des talents. Cela se vérifie chaque année. En 2013 nous avions eu droit aux fracassantes révélations qu’étaient La Femme, Granville, Pendentif et Aline. De la pop qui venait des quatre coins de la France et qui ravissait nos esgourdes. Cette année, Kate Boy (un groupe qui a sorti des singles depuis 2012, réunis sur son premier album) De Laurentis, Eliott Jane se sont révélés.

Afficher l'image d'origine

Le duo français Minou

2015 ce sont les jeunes pousses de Minou, l’italienne Francesca Michielin, l’éternel adolescent Jimmy Somerville qui éclosent ou nous reviennent, avec leurs tubes, leur candeur et leur fraîcheur. Autant de visages et de musiques différentes, de la pop dans la langue de Dante jusqu’au revival disco du célèbre Écossais qui sortait des morceaux imparables au début des années 80. Comme précédemment je me limite à un titre par artiste. Parfois, oui la tentation fut grande d’en mettre deux…Choisir c’est renoncer.

Afficher l'image d'origine 

Le trio kazakh Kesh You

Voici la première partie du top singles 2015, une année assez riche de ce point de vue. On voyage jusqu’en Australie et on revient dans le continent sud-américain avec la chilienne Javiera Mena par exemple. Le son et la musique ne connaissent pas de frontières. Tant mieux. Les places 50 à 25. 

 

50) Wafia / Heartburn (Australie)

Image de prévisualisation YouTube

49) Louane / Jeune (j’ai envie) (France)

Image de prévisualisation YouTube

48) Hyphen Hyphen / Cause i got the chance (France)

Image de prévisualisation YouTube

47) Kesh You / Қайтар Жүрегімді (Kazakhstan)

Image de prévisualisation YouTube

46) Dominique A / Eléor (France)

Image de prévisualisation YouTube

45) Tame Impala / The less i Know the better (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

44) Francesca Michielin / Lontano (Italie)

Image de prévisualisation YouTube

43) Zolita / Explosion (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

42) Dzhena/  Ти къде беше (Bulgarie)

Image de prévisualisation YouTube

41) De Laurentis / Sparrow (France)

Image de prévisualisation YouTube

40) Soundland feat Alexandra Ungureanu/ Atat de usor (Roumanie)

Image de prévisualisation YouTube

39) Alain Chamfort/ Joy (France)

Image de prévisualisation YouTube

38) Theodore Paul & Gabriel / Darling (France)

Image de prévisualisation YouTube

37) Jimmy Somerville / Travesty (Ecosse)

Image de prévisualisation YouTube

36) Eliott Jane/ I get back (France)

Image de prévisualisation YouTube

35) Jula Fabiszewska / Szukając siebie (Pologne)

Image de prévisualisation YouTube

34) Javiera Mena / Que me tome la noche (Chili)

Image de prévisualisation YouTube

33) Minou / Hélicoptères (France)

Image de prévisualisation YouTube

32) Kate Boy/ Midnight Sun (Suède/Australie)

Image de prévisualisation YouTube

31) Soraya feat Dr Beriz / Dinguelop (France)

Image de prévisualisation YouTube

30) 100 Fables / Future girl (Ecosse)

Image de prévisualisation YouTube

29) Deap Vally / Royal Jelly (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

28) Hayley Kiyoko / Girls like girls (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

27) Sia / Elastic Heart (Australie)

Image de prévisualisation YouTube

26) Carley Rae Jepsen / I really like you (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

25) Aline / La vie électrique (France)

Image de prévisualisation YouTube

Norma « In the volvo »

Afficher l'image d'origine

Chaque année réserve ses surprises. Certaines pointent le bout de leur nez dès le début, en janvier, pour cueillir l’auditeur, c’était le cas en 2014 pour moi avec Javiera Mena et son formidable Espada, clip et chanson au top. Cette année, c’est à l’Automne qu’une petite voix pop/rock vient percer avec un single qui rappelle les notes électriques des Smashing Pumpkins ou The Breeders, mâtinées de pop, cette pop là qui frétille et s’invite dans le quotidien. Le nôtre.

J’ai adoré ce son de guitare durant mon adolescence quand je découvrais, ébahi, fasciné ce rock indépendant dont le texte et le son se mariaient à merveille.  C’était il y a vingt ans. Norma, qui n’était alors qu’une enfant m’y convie de nouveau. Et cela est très fort pour un quasi coup d’essai.

Norma est une toute jeune artiste (24 ans) que je viens de découvrir après avoir lu un petit article des Inrocks. Longue chevelure noire, tatouages sur les bras et guitare vissée sur l’épaule, voici cette jeune et talentueuse toulousaine d’origine mais désormais parisienne qui nous propose un titre revigorant.

Il y a l’énergie des débuts (après Breakup Song) qui fait penser qu’elle a tout à prouver mais déjà les qualités évidentes pour le faire de la plus belle des manières qui soient (avec élégance et entrain); ce petit air juvénile qui rappelle que l’innocence cache parfois aussi un air abrasif, rocailleux ou, en tout cas ici, clairement rock aussi dans sa tonalité.

Une excellente surprise, dont voici le clip familial de In the volvo, tourné avec Iphone rappelant un peu ses anciens films en vidéo Super 8, au grain présent et à la nostalgie intacte. Résolument moderne Norma. Et à suivre de (très) près.

Image de prévisualisation YouTube

 In the volvo

Et pour le plaisir, dans une tonalité plus folk, le titre Harry Harry, là aussi teinté de cette belle fraîcheur

Image de prévisualisation YouTube

 Harry Harry

 

Que me tome la noche

Que me tome la noche dans Chili

C’est le titre d’un single de la chanteuse Javiera Mena qui connaît un grand succès au Chili son pays natal. Un clip psychédélique, qui s’ouvre sur une cassette audio dorée et est suivi de délires animés.

Image de prévisualisation YouTube

Que Me Tome la Noche

123456



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...