• Accueil
  • > Recherche : javiera mena

Résultat pour la recherche 'javiera mena'

Page 2 sur 6

Serebro nouveau clip

Serebro nouveau clip dans Russie serebro19062015-9

Les clips originaux, décalés, mystérieux m’attirent. Ceux qui convoquent l’imaginaire et laissent un sentiment béat aussi. Même s’il est aujourd’hui difficile de faire plus créatif et délirant dans le visuel que Invisible Light de Scissor Sisters ou vintage et génialement bariolé comme Espada de Javiera Mena, il arrive que certains clips titillent justement l’imagination et la travaillent. A l »instar de celui de Serebro que voici intitulé ПЕРЕПУТАЛА

Image de prévisualisation YouTube

ПЕРЕПУТАЛА

50 titres pop préférés

50 titres pop préférés dans Divers LyricsHeyJude1968Paul

Je me suis dit que ce serait sympa d’établir une liste de mes 50 titres pop préférés, toutes époques confondues et pas seulement au sens strict du terme, il peut s’agir de pop rock et de synthpop par exemple. De fouiller dans les souvenirs, d’aller rechercher certains titres. Aussi, si certains me sont venus spontanément à l’esprit, d’autres ne l’ont pas forcément été, mais l’exercice lui a toujours été stimulant.

Il s’agit de 50 titres que je porte dans mon cœur, un top forcément subjectif donc (comme le sont beaucoup de tops), avec des morceaux sur lesquels j’aime revenir régulièrement, dans lesquels je puise la délicatesse pop, des mélodies imparables, des refrains entêtants, des titres inoubliables.

o-ABBA-facebook dans Divers

ABBA

queen-breakfree

Queen

Des morceaux que j’aime à me repasser régulièrement (je peux écouter plusieurs disques d’ABBA à la suite) parce qu’ils rappellent des moments de l’enfance, de l’adolescence et qu’ils nourrissent aussi l’actualité, qu’ils ont quelque chose à dire de notre temps présent comme ils ont aussi interrogé le passé. Juste un petit mot pour préciser qu’une grande majorité de morceaux sont originaires d’Angleterre, car l’Angleterre est un grand pays de tradition pop (et aussi rock), bon nombre des Etats-Unis et quelques uns de France.

The Go Go’s

The Cure

the-bangles1

The Bangles

Le N°1 est une chanson des Beatles qui prend une résonance particulière, encore plus forte après les terribles évènements du 7 janvier 2015 et la marche du 11 janvier 2015. Notamment par rapport à la fin du clip avec la coda entamée en choeur(s). Magnifique.

Les 50 titres, de la 1ère à la 50ème place.

 

1) The Beatles/ Hey Jude (1968, Angleterre)

http://www.dailymotion.com/video/xtr5

2) The Cure / Friday I’m in love (1992, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

3) Queen / I want to break free (1985, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

4) The Bangles / Manic Monday (1987, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

5) ABBA / Dancing Queen (1976, Suède)

Image de prévisualisation YouTube

6) The Go Go’s/ Our lips are sealed (1981, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

7) Serge Gainsbourg/ Variations sur Marilou (1976, France)

Image de prévisualisation YouTube

8) R.E.M / Near Wild Heaven (1991, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

9) Etienne Daho/ Epaule Tattoo (1987, France)

Image de prévisualisation YouTube

10) OMD/ Enola Gay (1980, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

11) The Smiths / There is a light that never goes out (1986, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

12) Depeche Mode / Never let me down again (1987, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

13) The Human league / Don’t you want me ? (1981, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

14) The Breeders / Drivin on the 9 (1993, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

15) Michael Jackson / Billie Jean (1982, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

16) Frankie Goes To Hollywood / Relax (1982, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

17) Culture Club / Karma Chamelon (1983, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

18) Jeannette / Porqué te vas ? (1974, Espagne)

Image de prévisualisation YouTube

19) Madonna / Like a Prayer (1989, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

20) Erasure / A little respect (1988, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

21) New Order / Blue Monday (1983, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

22) Kim Wilde / You came (1988, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

23) A-Ha / Take on Me (1986, Norvège)

Image de prévisualisation YouTube

24) Faith No More / Stripsearch (1997, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

25) Niagara / Pendant que les champs brûlent (1990, France)

Image de prévisualisation YouTube

26) Cock Robin / Remember the promise you made (1985, Etats-Unis, Italie)

Image de prévisualisation YouTube

27)  Lady Gaga / Alejandro (2010, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

28) Blur / Country House (1995, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

29) Javiera Mena / Espada (2014, Chili)

Image de prévisualisation YouTube

30) Talk Talk / Such a shame (1983, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

31) Le couleur / Concerto Rock (2014, Canada)

Image de prévisualisation YouTube

32) Bananarama / Cruel Summer (1983, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

33 ) Scissor Sisters / Filthy/Gorgeous (2003, Etats-Unis)

34) Nirvana / About a girl (1989, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

35 ) Bronski Beat / Smalltown Boy (1984, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

36 ) Cléa Vincent / Château Perdu (2014, France)

Image de prévisualisation YouTube

37) Elli & Jacno / Je t’aime tant (1982, France)

Image de prévisualisation YouTube

38) The Runaways / School days (1977, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

39) Editors / Smokers outside the hospital doors (2007, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

40) Alizée / Les collines , Never leave you (2010, France)

Image de prévisualisation YouTube

41) Pet Shop Boys / West end girls (1984, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

42) Blondie / Heart of glass (1979, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

43) Franz Ferdinand / Matinée (2003, Ecosse)

Image de prévisualisation YouTube

44) The Alan Parson Project / Eye in the sky (1980, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

45) Pulp / Common People (1996, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

46) Gossip / Men in Love (2010, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

47) Red Hot Chilli Peppers / Aeroplane (1995, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

48) Black / Wonderful life (1987, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

49) The The / Love is stronger than death (1993, Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

50) Suede / Trash (1995, Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 

 

[Musique] Popkotidien d’Or 2014

En ce moment et vous le savez, car vous les lisez tous les jours, c’est la période des tops de fin d’année. C’est un exercice que j’apprécie particulièrement parce qu’il permet de faire le bilan des douze mois écoulés et aussi de se projeter dans l’avenir compte tenu des découvertes et des valeurs sûres.

Aussi, pour refermer cette (grande) page des tops, je me suis dit que cette année j’allais faire un petit palmarès sous la forme de remises des Popkotidien d’Or. Avec un classement de mes artistes préférés, de leurs albums, des réalisatrices et réalisateurs également. N’y voyez aucune prétention, c’est juste du fun. Je ne vais pas concurrencer Les Victoires de la Musique, les NRJ Music Awards/Grammy Awards et autres, loin s’en faut…

Les Popkotidien d’Or ce sont donc des récompenses personnelles que j’attribue aux artistes qui ont marqué cette année musicale, comme on l’a vu précédemment et notamment avec les quatre parties du Top albums. Il y a parfois des ex-æquo car il m’a été impossible d’en départager certains, voulant donner la même importance aux intéressés.

Venus d’horizons divers, ils ont marqué de leur empreinte la musique contemporaine et bon nombre d’entre eux n’en sont pourtant qu’à leur premier essai, le fameux LP (Clean Bandit, Sky Ferreira, Beatrice Eli, Holy Two, La Féline, Christine and The Queens, etc). D’autres passeront bientôt le cap et nous promettent de belles choses.

J’ai choisi 17 catégories pour essayer de faire un bilan final de cette année, de ce qu’elle a pu nous apporter en terme de pop, d’électro, de rock, de dance, de synthpop etc.

  • Meilleure chanteuse française
  • Meilleure chanteuse internationale
  • Meilleur chanteur français
  • Meilleur chanteur international
  • Révélations françaises féminines
  • Révélations internationales féminines
  • Révélation masculine française
  • Meilleur 1er EP français
  • Meilleur 1er EP international
  • Meilleur 1er album français
  • Meilleur 1er album international
  • Meilleur EP français
  • Meilleur groupe français
  • Meilleur groupe international
  • Meilleur duo français
  • Meilleur duo international
  • Meilleur réalisateur ou meilleure réalisatrice de clip

Le classement des Popkotidien d’Or est le suivant :

 

Meilleure chanteuse française :

1) La Féline (Popkotidien d’Or)

[Musique] Popkotidien d'Or 2014 dans Popkotidien d'Or 2014 [Musique]

Suivent

2) Camille Delvecchio

3) Owlle

4) Billie

5) Lou Marco

6) Le Prince Miiaou

7) Natalia Moscou

8) Kumisolo

9) Hollysiz

10) Laetitia Shériff

Meilleure chanteuse Internationale :

1) Chela (Popkotidien d’Or)

 dans Popkotidien d'Or 2014 [Musique]

Suivent

2) Aoife

3) Laurence Do

4) Lara Chedraoui

5) Sophie Ellis-Bextor

6) Eva M

7) Grace Chatto

8) Verité

9) Zurilda

10) Betty Who

Meilleur chanteur français :

1) Jean Felzine / Mustang (Popkotidien d’Or)

mustang-3-lo-def-photo-de-dimitri-coste

2)  Benoît David / Grand Blanc

3) François Marry / François and the Atlas Mountains

4)  Geoff Laporte / Jessica93

5) Cyril Briere et Nicolas Magenham / Sans Sebastien

Meilleur chanteur international :

1) Samuel Herring / Future Islands (Popkotidien d’Or)

4741779288_f2734247f5

Révélations françaises féminines :

1) La Féline (Popkotidien d’Or)

2) Cléa Vincent (Popkotidien d’Or)

3) Christine and The Queens (Popkotidien d’Or)

 la-feline-itw_4

8636016668_b8b7813fc2_z

christine-and-the-queens-a-etonne-le-public

Suivent

4) The Dove and the Wolf

5) Ibeyi

6) Robi

7) Juniore

8) Natalia Moscou

9) Kumisolo

10) Julia Jean-Baptiste

Révélations féminines internationales :

1) Vérité (Popkotidien d’Or)

2) Kate Boy (Popkotidien d’or)

3) Shura (Popkotidien d’Or)

KateBoy-14

shura

Suivent

4) Ji Nilsson

5) Kubalove

6) Kiezsa

7) Monogem

8) Natalia Bang

9) Zhala

10) Betty Who

Révélation masculine française :

1) François and the Atlas Mountains (Popkotidien d’Or)

francois-the-atlas-mountains

Meilleur 1er EP français :

1) Grand Blanc/ Grand Blanc (Popkotidien d’Or)

0

Suivent

2) Caspian Pool

3) Novembres

4) N U I T

Meilleur 1er EP international :

1) Kate Boy / Northern Lights (Popkotidien d’Or)

2) X Priest X / Samurai (Popkotidien d’Or)

maxresdefault

maxresdefault

Meilleur 1er album français :

1) La Féline / Adieu l’Enfance  (Popkotidien d’Or)

Suivent

2) Christine and the Queens

3) Billie

Meilleur 1er album international :

1) Beatrice Eli / Die Another Day (Popkotidien d’Or)

Suivent

2) Sky Ferreira / Night time my time

3) Alvvays/ Alvvays

4) Clean Bandit / New Eyes

5) Army on the dancefloor / Many faces of war

Meilleur EP français :

1) The pirouettes / L’importances des autres (Popkotidien d’Or)

0002450949_10

Meilleur groupe français :

1) Grand Blanc (Popkotidien d’Or)

grandblanc

Suivent

2) Mustang

3) N UI T

4) Lofofora

5) Suzi

Meilleur groupe international :

1) Rasabasa (Popkotidien d’Or)

artejancio-koncerto-proga-rasabasa-nauja-savo-kurini-dovanoja-nemokamai2

Suivent

2) Future Islands

3) Sisters

4) Boynames

5) Lovestarrs

6) Linda Guilala

7) Clean Bandit

Meilleur duo français :

1) The Pirouettes / Leo Creek et Vicky Chérie (Popkotidien d’Or)

oublie_moi_de_the_pirouettes

Suivent

2) Caspian Pool

3) Sans Sebastien

4) Poom

5) Où sont les filles ?

Meilleur duo international :

1) Junksista (Popkotidien d’Or)

jap06

Suivent

2) Tennis

3) Bow to each other

4) Army on the dancefloor

5) Color War

Meilleur réalisateur ou réalisatrice de clip :

1) Luis Cervero/ Espada (Popkotidien d’Or)

javiera-mena

Image de prévisualisation YouTube

Suivent

2) Laurie Lasalle / Les Fashionistes (La Féline)

3) Kevin ElAmrani/ Dernier métro (The Pirouettes)

4) Saulius Baradinskas / Interstellar & Embers (Rasabasa)

5) Aurèle Lavale / Enjoy the night ( N U I T)

 

Résumé global des récompenses tous tops confondus, citations et Popkotidien d’Or :

La Féline : Meilleur 1er album /Meilleure chanteuse française/ Meilleur clip/ Meilleur single/ Révélation française  féminine de l’année / Meilleure réalisatrice de clip -Les Fashionistes Aurélie Lasalle-

The Pirouettes : Meilleur EP/ Meilleur single/Meilleur clip/Meilleure Pochette/Meilleur duo français/ Meilleur Live/ Meilleur réalisateur de clip -Dernier métro Kevin Elamrani

Christine and The Queens : Meilleure pochette/Révélation française/Meilleure chanteuse française/Meilleur 1er album/Meilleur clip/Meilleur single

Beatrice Eli : Meilleur clip/Meilleur 1er album/Meilleur single/Meilleure chanteuse internationale/Révélation féminine internationale

Clean Bandit : Meilleur 1er album/Meilleure chanteuse internationale/Meilleur single/Meilleur clip/Prix de l’originalité (meilleur album fusion)

Future Islands : Meilleur chanteur international/ Meilleur Album/ Meilleur clip/Meilleur single/ Meilleur Live/ Meilleur groupe international

Sky Ferreira : Meilleur clip/Meilleur 1er album/Meilleur single/Meilleure chanteuse internationale/Révélation féminine internationale

Javiera Mena : Meilleur clip/Meilleur single/Meilleur album/Meilleur live

Billie : Meilleur 1er album/Meilleur single/Révélation française/Meilleur clip

François and the Atlas Mountains : Meilleur Album/Révélation masculine française/Meilleur chanteur français/Meilleur single/Meilleur clip

Grand Blanc : Meilleur 1er EP/ Meilleur live/ Meilleure chanteuse féminine française/ Meilleur chanteur français/ Meilleur single/ Meilleur groupe français

Caspian Pool :  Meilleur single / Meilleur clip/ Meilleur 1er EP/ Meilleur duo français

N U I T : Meilleur single/clip/EP/groupe français

Top Albums 2014 (4ème partie)

Top Albums 2014 (4ème partie) dans Top Albums 2014 (4ème partie) 20140531-002224

Nous y sommes, dans la dernière ligne droite, celle de mes 10 albums préférés de l’année 2014. Je n’ai pas compté les heures d’écoute, mais cela a été un plaisir de découvrir chaque jour ou presque un nouveau titre, puis un EP, puis un album. Les promesses des uns ont été tenues, les révélations pour d’autres aussi.

L’année musicale 2014 se referme donc laissant derrière elle les espoirs réunis d’une scène suédoise qui se développe à vitesse grand V et n’en finit pas de séduire et d’étonner. Sur la formidable inspiration française aussi, déjà présente dans les EPs, avec à titre d’exemple, ceux remarquables, frais, audacieux de Grand Blanc et The Pirouettes pour citer deux parmi ceux que j’ai adorés.

christine-and-the-queens dans Top Albums 2014 (4ème partie)

Christine and The Queens

2014 ce fut aussi, et c’est souligné en ce moment même par les bilans de la presse professionnelle, notamment Les Inrocks qui la consacrent comme l’artiste française de l’année, celle de Christine and The Queens qui passait en février en live pour Les Victoires de la Musique, et se retrouve dix mois après comme l’une des révélations majeures de cette année électro pop. Son disque Chaleur Humaine a fait quasiment l’unanimité critique, ses concerts bénéficient d’un excellent bouche à oreille et l’artiste impose une patte personnelle en puisant dans des influences diverses, dont celle évidente de Michael Jackson.

Future-Islands

Future Islands

C’est aussi le son pop rock de Future Islands, bercé par cette pochette énigmatique, cette robe sans visage, et cette mer qui semble porter les notes mélodiques à l’infini. Un excellent disque porté par la voix rocailleuse, mix atypique de Joe Cocker et Henry Rollins, la chaleur de la voix rauque montant très haut dans les graves ou les aigus. Les chansons sont très accrocheuses, les singles bien sûr, soulignés par ces lignes de basse enveloppantes quasi charnelles mais aussi des morceaux qui portent le disque vers une dimension très poétique comme Sun in the morning ou comment déclarer sa flamme en musique…

Tennis-band-music-photos

Tennis

2014Alvvays_Press_80714

Alvvays

Deux autres groupes se classent aussi parmi les 10 meilleurs disques : celui du duo américain Tennis et le premier album de Alvvays. Dans les deux cas un sens inné de la pop, bourré de compositions qui entrent dans la tête (sans la prendre), bénéficiant là aussi de belles voix féminines en accord avec des accords griffés.  On retrouve d’ailleurs la même chose chez les Dum Dum Girls, qui ont porté ce même flambeau d’une pop aux mélodies très simples et donc parfaitement accessibles, telles que Too True ou Rimbaud Eyes un des plus beaux singles de l’année.

Clean-Bandit-by-Laura_Lewis_IMG_8208-2

Clean Bandit

J’ai été étonné par la variété du disque de Clean Bandit qui mixe jazz, fusion, funk, hip-hop, électro, pop, rock, avec pas moins de douze collaborations, ce qui en fait le disque sur lequel il y en a eu le plus cette année. Largement plus que sur un disque de rap, genre qui n’en est pourtant pas avare en général.

J’ai adoré le single Espada (mon préféré) de Javiera Mena. Son album synthpop est aussi très bon. Le gros regret que j’ai concerne le choix de cette pochette en noir et blanc, alors que je me disais qu’elle choisirait peut-être des couleurs en accord avec le côté pétillant, décalé, camp, ouvertement gay friendly et même clairement lesbien de ses clips. Une artiste chilienne que je suis toujours avec autant de plaisir depuis deux ans.

javieramena2

Javiera Mena

sky-ferreira-bbc-600x450

Sky Ferreira

Les premières places reviennent à Sky Ferreira pour son premier album. Elle a su et pu condenser en douze titres, de la pop, du post grunge, du rock, une dose d’électro dans un disque qui convoque les démons de l’adolescence, les affres et les atermoiements de cet âge difficile, et en même temps une maturité étonnante qu’on pourrait penser un peu hautaine si l’on en jugeait par les seules photos. Mais il y a derrière la personnalité de l’artiste que je devine un peu provocatrice, quelque chose d’attachant dans sa façon d’aborder la musique : comme une vitalité première et une ironie, un détachement qui lorgnent du côté de l’enfance tout en restant dans les pas d’une adulte. Un excellent disque.

beatrice_eli_moment

Beatrice Eli

Deuxième place pour Beatrice Eli dont on entend parler davantage en Suède (nommée dans le top de Gaffa) et dans les pays scandinaves qu’en France où elle est quasiment ignorée pour le moment. D’un certain point de vue cela me fait plaisir, car j’aime aussi m’attacher à des artistes dont on entend pas forcément le titre toutes les 15 minutes à la radio. Je ne peux que souhaiter du succès à quelqu’un en général, de vendre des albums dans le cas présent, elle n’en vendra pas des millions et c’est aussi pour cela que j’aime sa musique.

Une artiste assez brut de décoffrage, piercing au nez, cheveux mi-rasés mi lissés, yeux bleus éclatants et surtout jolie voix qui fait penser à Courtney Love, Gwen Stefani et elle-même. Parce qu’il y a le grain Beatrice Eli, sa petite touche de folie girl power, ouvertement homosexuelle, qui parle d’amour, de sexe entre filles tout en pouvant évidemment intéresser les garçons (gays, hétéros, bi). J’en parle en détail ici

32162_1404231999-La-feline-concert-acoustic

La Féline

Première place enfin pour la chanteuse La Féline. Révélation pour cette artiste, normalienne, agrégée de philosophie, qui convoque les beautés de la langue française, l’interroge, joue avec, comme le faisaient en leur temps, avec cette poésie de l’évidence et de l’instant présent, Apollinaire et Mallarmé. Il y a quelque chose de très beau, de très profond dans le texte, et la mélodie accompagne toujours, pour souligner l’émotion, une voix qui ne ressemble à aucune autre ce qui devient de plus en plus rare.

C’est un disque très accessible, ce qui le rend attachant, que l’on peut conseiller au plus grand nombre. Pas de théorisation du genre (le sens premier de la pop c’est d’être populaire), pas d’élément qui en ferait un album conceptuel ou un eden impossible à atteindre, se regardant composer sans livrer ses secrets. Il y a quelque chose de très humain et chaleureux dans cette façon de raconter le quotidien, l’amour, l’enfance (d’où le titre éponyme du disque). Un brin de mystère et le mystère en général, surtout quand il est féminin, me fascine, a fortiori avec une artiste féminine.

Un univers varié et original, porté par 11 titres, dont un premier enchaînement de 5 titres mémorables, préambule à des plages plus calmes (Rêve de terre, Moderne). On peut parler de prodige quand on peut écrire, composer et interpréter un tel album à 20 ans.

La donne est aussi vraie quand on le fait avec une guitare électrique, une inspiration de tous les instants, une écriture et un visuel cinématographiques,  une façon de croquer la banlieue d’une manière onirique comme peu l’ont fait dernièrement, avec Les Fashionistes (au loin), et cela à 35 ans.

C’est Rimbaud qui écrivait « Il faut être absolument moderne ». Dans la vie comme en art, certains mettent du génie dans leur vie et du talent dans leur art. Il y a cela chez La Féline, qui s’appuie sur une production épurée qui n’étouffe ni la technique, ni les compositions, les laissant au contraire s’exprimer. En même temps celle-ci est parfaitement dans l’ère du temps, du moins de celle qui réjouit parce qu’elle satisfait la curiosité. La ligne de basse mémorable, sublime de l’intro de Zone porte ce morceau parmi les plus beaux de l’année.

Mais ce n’est pas tout. Le disque porte la même marque de fabrique : celle d’une beauté qui mûrit doucement et tranquillement, qui ne se jette pas à l’oreille de l’auditeur comme s’il fallait jouer les dernières notes le plus rapidement possible. La Féline construit son œuvre sans se précipiter, patiemment.

La beauté de ce disque qui montre le travail d’évolution artistique d’un groupe qui existe depuis 2008 mais dont on entend vraiment parler maintenant via ce premier album,  c’est sa fantastique qualité d’écriture, son ambiance, ses plages de synthé hypnotiques, cette façon aussi de convoquer une cold wave des années 80 (on pense énormément à The Cure sur Midnight, morceau exceptionnel) tout en restant très français dans la production et le choix justement de la langue de Molière. Il se trouve qu’Agnès Gayraud alias La Féline écrit aussi sur la musique. Pari risqué, osé, et parfaitement réussi dont elle parle ici . Grand disque.

Les places 10 à 1

10) Christine and The Queens / Chaleur Humaine (France)

5060281618511_600

Image de prévisualisation YouTube

9) Clean Bandit / New Eyes (Angleterre)

91RoB4cEScL._SL1425_

Image de prévisualisation YouTube

8) Alvvays / Alvvays  (Canada)

81o8p3e8lyL._SL1425_

Image de prévisualisation YouTube

7) Tennis / Ritual in repeat (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

6) Javiera Mena / Otra Era (Chili)

javiera_mena_otra_era-portada-1024x1024

Image de prévisualisation YouTube

5) Future Islands / Singles (Etats-Unis)

2162b5cb

Image de prévisualisation YouTube

4) Dum Dum Girls / Too True (Etats-Unis)

40fbbb3a

Image de prévisualisation YouTube

3) Sky Ferreira / Night time my time (Etats-Unis)

Sky-Ferreira-Night-Time-My-Time

Image de prévisualisation YouTube

2) Beatrice Eli / Die another day (Suède)

beatrice-eli-die-another-day-2014-1200x1200-1024x1024

Image de prévisualisation YouTube

1) La Féline / Adieu l’enfance (France)

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

Top Albums 2014 (2ème partie)

Top Albums 2014 (2ème partie) dans Top Albums 2014 (2ème partie) Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2014-03-04-%C3%A0-12.05.48-620x330

La deuxième partie du Top Albums 2014 s’attache aux places 29 à 20. On y retrouve de la musique originaire du Chili avec la présence de la talentueuse Francisca Valenzuela, compatriote de Denise Rosenthal et Javiera Mena, trois des artistes féminines aujourd’hui les plus éminentes et influentes de la pop chilienne, la France avec le rock abrupt, réfléchi et nerveux de Le Prince Miiaou, une des belles révélations scène rock française de ces dernières années, les américains de Heartsrevolution qui eux dynamisent la pop sucrée sur fond de cœur rose, de baisers homosexuels échangés en soirée, avec une des pochettes les plus minimalistes et attendrissantes de 2014.

heartsrevolution-600x459-1353355770 dans Top Albums 2014 (2ème partie)

Heartsrevolution

Cette seconde partie du top met aussi le focus sur trois autres groupes et artistes en solo hexagonaux. Avec le rock là aussi brut de décoffrage de Jessica93, mélange réussi et pertinent de Pixies, des Melvins ainsi que réminiscences exaltées, celles des Thugs, fabuleux groupe français qui connut un succès commercial d’estime dans les années 90. 

 Ce groupe réinventa surtout le rock estampillé indie/noisy avec un des sons de guitares les plus bruts qu’il m’ait été donné l’occasion d’entendre sur l’album As Happy As Possible., un de mes disques de chevet de cette période et du genre. Les Thugs jouaient à 200 kilomètres heure mais jouaient avec émotion.

2014 et le retour de Lana Del Rey avec son poème élégiaque, sa prose, son verbe nonchalant et son univers poétique. Ultraviolence et le goût du spleen doré.

6931402877_4f28e56809_z

François and The Atlas Mountains

471832_368817146518975_2023940544_o

Jula Fabiszewska

P1050938

Mustang

2014 c’est aussi l’année de la révélation François and the Atlas Mountains, beau combo masculin, porté par une voix enchanteresse, des clips qui ont fait leur effet et surtout un très bon disque. Le trio français rockabilly (qui le dépoussière et le modernise follement avec ses touches d’électro dansantes) avec Mustang, un nom qui sonne aussi bien que la musique qu’ils jouent avec fougue et intelligence.

L’égypte avec la chanteuse Sandy qui peut recevoir des critiques très virulentes à son encontre et qui pourtant délivre une pop légère. Et la chanteuse polonaise Jula Fabiszewska, avec un nouvel album, réussi, varié et toujours axé sur les mélodies pop rock. Bref pas mal de sons français, qui s’en plaindra ?

Voici les places 29 à 20

 

29) Francisca Valenzuela / Tajo Abierto (Chili)

francisca_valenzuela_-_tajo_abierto-_portada_digital

Image de prévisualisation YouTube

28) Lana Del Rey / Ultraviolence (Etats-Unis)

Lana-Del-Rey-Ultraviolence-2014-1500x1500

Image de prévisualisation YouTube

27) Jessica93 / Rise (France)

LP_JESSICA93_RISE-visa-web

Image de prévisualisation YouTube

26) Sandy Star / Helwa Gedwan (Egypte)

artworks-000086277700-hvyzb9-t500x500

Image de prévisualisation YouTube

25) Heartsrevolution / Ride or Die (Etats-Unis)

heartsrevlp

Image de prévisualisation YouTube

 24)  Le Prince Miiaou / Where is the queen ? (France)

3700551756681_600

Image de prévisualisation YouTube

23) Holy Two / Holy Two (France)

a2340113997_10

Image de prévisualisation YouTube

22) François and The  Atlas Mountains / Piano Ombre (France)

francois_news_logo

Image de prévisualisation YouTube

21) Jula Fabiszeswka /180°  (Pologne)

1401124699

Image de prévisualisation YouTube

20) Mustang / Ecran Total (France)

MUSTANG_COVER_ALBUM_OK_-SD-

Image de prévisualisation YouTube

123456



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...