• Accueil
  • > Recherche : miss serbie 2013

Résultat pour la recherche 'miss serbie 2013'

[Handball] Mondial féminin 2013 (13ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (8ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

Brésil : Championnes du Monde 2013 de handball féminin.

[Handball] Mondial féminin 2013 (13ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball]

 dans Championnat du monde féminin [Handball]

La joie des Brésiliennes après leur victoire et leur premier sacre mondial face aux Serbes, le 22 Décembre 2013

 

EDIT  19h 02 : La finale s’est jouée à Belgrade devant une foule en délire (plus de 18000 tickets vendus). Les serbes partaient avec un avantage psychologique en jouant à domicile, face à des brésiliennes qui, il faut le rappeler, n’avaient perdu aucun match jusque là (en gagnant contre la Hongrie, le Danemark mais aussi la Serbie déjà en match de poule). Leur parcours est quasi idéal puisqu’elles ont seulement joué leur match le plus difficile contre les hongroises en 1/4 de finale sur deux prolongations.

Le match a commencé à l’avantage des brésiliennes qui ont su trouver très vite leurs marques, et se trouver entre elles. Nascimiento et Rodrigues ont rapidement pris l’ascendant, l’une sur son aile, l’autre dans le jeu central pour imposer rapidement un rythme soutenu. Les serbes tentaient la défense en bloc et marquage strict et parvenaient à revenir à la marque, mais il y a eu des signes qui ne trompent pas.

Les signes qui ne trompent pas ce sont des joueuses brésiliennes qui s’encouragent, se soutiennent mutuellement, trouvent des solutions collectives (décalages sur les ailes, prise de risque, prise d’intervalle, défense de fer, réussite au tir, dont le jet de 7 mètres). Elles ont rapidement varier leur jeu, ont réussi dans les croisés pour trouver des démarquages aux ailes, et leur finition était excellente. C’est une équipe tactique et lorsque l’on voit les joueuses, le poing tendu, rageur se congratuler après chaque but, on se dit que l’esprit de victoire est là. Il y avait beaucoup d’intensité et d’émotions dans ce match. Même si les Serbes n’ont au final pas fait énormément d’erreurs techniques ou de fautes directes, le niveau des brésiliennes a sans cesse était au dessus.

Parce qu’une finale ne se joue pas mais se gagne, les Brésiliennes ont donné le la et prenaient souvent l’avantage au score avant que les serbes ne recollent. Oui le rôle des spectateurs était important : l’arena grouillait, on sentait que c’était du délire et que les supporters mettaient en avant leur amour du maillot. Mais sur le terrain, Filopovic n’y était pas et l’équipe devait compter sur Rasevic et Tomasevic, deux gardiennes en forme, même si Arenhart puis Pesoa en seconde mi-temps ont dégoûté quelques tentatives serbes.

Surtout dans les moments cruciaux, en infériorité numérique sur des 2 min (2 dans la partie pour Amorim), les brésiliennes ont néanmoins réussi à tenir le cap et ont obligé les serbes qui n’ont pas mené de la partie à recoller au score et à devoir le faire rapidement. Les brésiliennes ont à chaque fois réussi à trouver la solution et à replier rapidement en contrant les attaques offensives et l’attaque rapide. Les serbes ont raté un but par leur jouese Damnjanovic qui échoue sur un tir repoussé par Pesoa, crucial, alors qu’elle pouvait égaliser, et Nunés puis Rodrigues à 2 minutes du terme ont enterré les espoirs du match nul et des prolongations.

Les brésiliennes ont livré un match plein, fantastique, sur tous les champs, dans l’individualité comme le collectif. C’est l’équipe la plus vaillante, cohérente en bloc, enthousiaste dans le geste qui est devenue ce soir championne du monde. Et c’est une première, car le Brésil ne l’avait jamais été, que ce soit dans le handball masculin comme féminin. C’est entièrement mérité.

A noter que la liste des meilleures joueuses du Mondial a été dévoilée, et que s’y trouvent là encore des joueuses brésiliennes, décidément très en verve. On y trouve aussi Anita Görbicz, élue meilleure demi-centre. Elle était notamment fabuleuse dans le match contre l’Allemagne.

Meilleure gardienne : Barbara Arenhart (Brésil)

Meilleure ailière gauche : Maria Fishker (Danemark)

Meilleure arrière gauche : Sanja Damnjanovic (Serbie)

Meilleure demi-centre : Anita Görbicz (Hongrie)

Meilleure arrière droite : Susan Müller (Allemagne)

Meilleure ailière droite : Sun Hee Woo (Corée du Sud)

Meilleure pivot : Dragan Cvijic (Serbie)

Meilleure joueuse du Mondial : Eduarda Amorim (Brésil)

 

Pologne -Danemark, Petite finale, Dimanche 22 Décembre, 26-30

Serbie – Brésil, Finale, Dimanche 22 Décembre, 20-22

La Serbie en finale

• Après des centaines de buts, des exploits personnels et collectifs, des surprises également, voici le dernier jour du Mondial féminin de handball, édition 2013. Les 79ème et 80ème (dernier match) se déroulent aujourd’hui. La petite finale qui opposera la Pologne au Danemark se déroulera à 14H30, tandis que la grande finale elle aura lieu à Belgrade, dans une salle bondée à 17H15, diffusée en direct sur Sport +. C’est peu de dire que l’ambiance sera explosive, puisque les serbes joueront chez elles face à des Brésiliennes surprenantes.

Le Brésil a d’ailleurs montré les signes de son évolution technique lors du Mondial qu’il avait lui-même organisé en 2011. Mais ces derniers mois/années c’est à mes yeux le Monténégro qui avait crée la sensation en allant battre les norvégiennes à l’Euro 2012. On pourra tirer les conclusions de ce beau Mondial en fin de journée, mais pour le moment je retiens ces évènements forts :

- La présence de la Pologne, pour la première fois de son histoire en demi, et qui s’est inclinée face à une équipe de Serbie déterminée. Elle vise aujourd’hui le bronze face à des danoises qui elles aussi ont encore de belles ressources

- La reconstruction après les JO 2012 de l’équipe de France avec de très jeunes joueuses qui commencent à compter : Zaadi, Tounkara, Cissé, Abderahim, etc. L’équipe d’Alain Portes n’avait sans doute pas le niveau d’une championne du monde cette année, mais elle montre une belle solidarité et un esprit d’équipe conquérant. Reste à retravailler sur la transmission de balles et la qualité de la finition, pour ne plus être aussi souvent en échec au tir.

- Une surprenante équipe d’Allemagne, qui elle aussi se reconstruit avec un nouvel entraîneur et des joueuses qui ont tout de futurs grandes : Steinbach, Müller, entre autres

- Une équipe du Monténégro qui a été éliminée assez rapidement, mais leurs joueuses restent individuellement impressionnantes

- Un Brésil qui surprend son monde et se qualifie pour la première fois de son histoire en finale

 

[Handball] Mondial féminin 2013 (11ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (8ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

Brésil – Hongrie , 1/4 Finale, Mercredi 18 Décembre, 33-31

Pologne – France, 1/4 Finale, Mercredi 18 Décembre, 22-21

Danemark – Allemagne , 1/4 Finale, Mercredi 18 Décembre

Serbie – Norvège , 1/4 Finale, Mercredi 18 Décembre

EDIT 20h02 : C’est finalement le Brésil qui s’impose devant la Hongrie d’Anita Görbicz. Un favori au titre perd donc en 1/4 de finale lui aussi, et c’est donc l’équipe d’Amorim qui se qualifie pour la demi !

Cela pourrait faire un sacré choc Brésil – Pologne.

[Handball] Mondial féminin 2013 (11ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 88ab323e0be2fc416c4cb1c2fbc8401c

Kinga Grzyb, ailière polonaise, en réussite aujourd’hui contre la France

• C’est dur de perdre un match. Un match de mondial, en 1/4 de finale. Sur un match couperet. L’équipe de France n’a pas démérité aujourd’hui, mais elle est tombée sur une excellente équipe de Pologne, déjà accrochée à l’idée de renverser des montagnes avec son match en 1/8 de finale face à des roumaines qui menaient pourtant tout au long du match.

Seulement voilà, la combattivité, la pugnacité, la fluidité de jeu était du côté de la Pologne. Pourtant les françaises ont bien commencé à la partie, avec un avantage de +3, avant de connaître un premier trou noir étonnant et inquiétant au bout de dix minutes, 10-5 pour la Pologne. Un 5-0 encaissé qui a fait du mal et qui forcément fait bouger dans les têtes, et pas dans le bon sens. Acculées en défense, les françaises ont aussi multiplié les fautes techniques, dans la transmission de balles (beaucoup trop), et ont raté de nombreux tirs.

Lacrabère a pu être en échec (alors que Siraba Dembelé avait les nerfs pour pouvoir espérer réveiller les siennes, aux côtés de Pineau), mais aussi Baudoin au jet de 7 mètres, et puis Mariama Signaté qui passe complètement à côté de sa partie, ça fait beaucoup, ça fait trop, surtout face à des polonaises hyper rugueuses en défense, tout en faisant au final peu de fautes directes (seulement 2 min au bout de quarante minutes de jeu, autrement dit une défense béton).

Les françaises n »y étaient tout simplement pas. Ou trop tard. Sursaut d’orgueil, de fierté, bien placée, qui arrive malheureusement trop tard, et le pire scénario, perdre d’un petit but, quand un autre a été refusé sur une attaque placée rapide et le bras gauche de Lacrabère qui amène le ballon dans la lucarne, mais le but est refusé. Lourd de conséquence, mais le match était déjà plié. Plié, parce que les polonaises n’ont jamais couru après le score, n’ont jamais semblé en difficulté, n’ont jamais eu à devoir changer systématiquement de tactique dans les phases de jeu offensif. Et la défense en 1-5 étagée française n’a pas réglé les problèmes. Leur jeu était réglé comme du papier à musique : précis, avec de l’impact et de la précision.

Je l’avais écrit : les polonaises étaient très impressionnantes face aux roumaines. Elles étaient pourtant menées avant de gagner de deux petits buts (ce qui aurait largement suffi aujourd’hui aux françaises pour aller de demi-finale). Elles ont su faire preuve d’abnégation contre les roumaines, et encore plus aujourd’hui, de technique assurée, de trouvailles dans le jeu et d’une suprême force tranquille pour gagner contre des françaises qui n’ont pas trouvé l’étincelle.

C’est une page qui se referme déjà, celle d’un Mondial 2013 démarré sur les chapeaux de roue (5 matchs, 5 victoires), achevé par un dernier temps mort et quelques pleurs compréhensibles. Le sacre de 2003 ne connaîtra pas de remake cette année côté tricolore.

Suivons d’encore plus près ces polonaises, étourdissantes parfois dans la qualité de leur jeu, et vraisemblablement la plus grande surprise de ce Mondial. Et si elles allaient au bout ? En tout cas il faudra battre la Hongrie de la géniale Anita Görbicz ou bien le Brésil de Amorim pour l’espérer.

 

[Handball] Mondial féminin 2013 (5ème journée)

[Handball] Mondial féminin 2013 (5ème journée) dans Championnat du monde féminin [Handball] 0_Logo%20SRB%20400x209

 

République Tchèque – Tunisie, Groupe D, Mardi 10 décembre, 28-24

Chine – Japon, Groupe B, Mardi 10 Décembre, 37-33

Pologne – Angola, Groupe C, Mardi 10 Décembre, 32-23

Corée du Sud – République du Congo, Groupe A , Mardi 10 Décembre, 34-20

Allemagne – Roumanie, Groupe D, Mardi 10 Décembre, 26-23

Brésil – Serbie, Groupe B, Mardi 10 Décembre, 25-23

Espagne – Argentine , Groupe C, Mardi 10 Décembre, 25-19

Monténégro – Dominique Républicaine, Groupe A , Mardi 10 Décembre, 34-20

Hongrie – Australie, Groupe D, Mardi 10 Décembre, 39-15

Danemark – Algérie, Groupe B, Mardi 10 Décembre,  33-17

Norvège – Paraguay, Groupe C , Mardi 10 Décembre, 28-10

Pays-Bas – France, Groupe A, Mardi 10 Décembre, 23-19

20131201_0402 dans Championnat du monde féminin [Handball]

Cristina Neagu, balle en main.

 

 

[Commentaires [live] )

 

EDIT 18h33  : Match difficile pour les roumaines perdu 26-23, pour plusieurs raisons, mais celle qui est la plus évidente est le manque de précision et de réussite aux jets de 7 mètres : 7 pénaltys ratés. Dans cette condition, il leur était impossible de gagner, même si elles ont beaucoup joué sur leur pivot Manea qui a provoqué ces fautes.

Le jeu des allemandes était plus complet, plus d’intervalles trouvés au jeu de 9 mètres, des décalages sur les ailes, beaucoup de solidarité aussi dans la construction de jeu et dans le jeu de passes rapides, beaucoup d’attaques placées concluantes et des bras qui font la différence (Müller notamment en réussite insolente dans ce domaine).

Les roumaines ont perdu un peu le fil de la rencontre vers la moitié de la seconde mi-temps, acculées en défense, trop timides dans les attaques rapides et butant sur la gardienne allemande. Cela dit, Cristina Neagu retrouve peu à peu son jeu et la profondeur de son tir, notamment sur la prise de risque pourrait bien être payante, à l’image du missile qu’elle envoie dans la lucarne un peu après la moitié de la seconde période, probablement un des plus beaux buts du Mondial.

Il reste de la marge pour passer au tour principal, les roumaines doivent se repositionner, approfondir leur technique dans le jeu de champ, et multiplier les prises de risques en essayant de corriger les tirs, ce qui a fait cruellement défaut aujourd’hui. De leur côté, les allemandes qui repartent sur de nouvelles bases en terme de compétitivité international sont bien parties pour assurer le spectacle.

• La Roumanie affronte actuellement (c’est la mi-temps à 17H44) l’Allemagne qui est une équipe féminine qui a su se reconstruire après quelques parcours chaotiques entre 2009 et 2011. L’Allemagne mène pour le moment d’un tout petit point. Je suis content de retrouver Cristina Neagu sur les terrains car celle-ci avait accumulé les soucis ces derniers mois.

Ce soir la France affronte les Pays-Bas dans un match décisif pour la poule, à savoir bien se placer, et si possible en première place, aux côtés du Monténégro, pour espérer se qualifier directement pour le tour principal. A 20H30 débutera cette rencontre avec des hollandaises échaudées par leur défaite sur la Corée dimanche dernier de trois buts seulement (29-26) alors qu’elles avaient les ressources (mais une organisation technique décevante et surtout beaucoup de ballons perdus et de passes manquées) pour pouvoir faire un nul.

 

[Handball] Championnat du monde féminin

[Handball] Championnat du monde féminin dans Championnat du monde féminin [Handball] logo-mondial-serbie-2013

 

C’est à la Serbie que revient l’honneur d’organiser cette année la 21ème édition du Championnat du Monde de Handball féminin. Un évènement sportif très attendu, après les JO de Londres en 2012 et le Mondial 2011 qui avait vu la Norvège remporter le titre.

Image de prévisualisation YouTube

Jeux de Londres, la Norvège remporte l’or, le Monténégro l’argent.

Le Monténégro, emmené par Katarina Bulatovic (née Serbe) a su renverser le colosse norvégien à l’Euro 2012 au terme d’un match épique (un des cinq plus beaux qu’il m’ait été donné de voir, même si je garde un souvenir particulièrement ému d’un match France-Russie remporté grâce à un but de Paule Baudoin sur jet de 7 mètres) et s’imposer en nouveau champion olympique…lors d’une finale disputée à la Norvège jouée en deux prolongations.

Image de prévisualisation YouTube

La France elle, éliminée des JO par cette même équipe du Monténégro a remporté le titre une seule fois dans son histoire après une finale en 1999, c’était contre la Hongrie, avec dans les rangs magyars, une jeune femme d’à peine vingt ans qui allait commettre une faute décisive pour nous et contribué à la victoire des Bleues, une certaine Anita Görbicz, en 2003. Raphaëlle Tervel était devenue capitaine des Bleues et Valérie Nicolas était la gardienne rempart.

Image de prévisualisation YouTube

France-Norvège 2003

Dix ans plus tard c’est en Serbie que la France pourrait retrouver la Norvège en finale, mais d’ici là il y a des matchs, beaucoup d’adrénaline et des preuves à faire pour retrouver les hauts du classement mondial. Fait majeur, ce n’est plus Olivier Krumbholz qui entraîne les Bleues mais Alain Portes. Olivier Krumbholz a été le premier sélectionneur à les emmener en finale du grande compétition.

Le 21ème championnat du Monde se déroule du 6 au 22 décembre. Les quatre groupes qui composent les matchs de poule sont les suivants :

Poule A

1 Flag of the Dominican Republic.svg Rép. dominicaine
2 Flag of the Democratic Republic of the Congo.svg RD du Congo
3 Flag of South Korea.svg Corée du Sud
4 Flag of France.svg France
5 Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas
6 Flag of Montenegro.svg Monténégro

 

Poule B

1 Drapeau : Algérie Algérie
2 Flag of Japan.svg Japon
3 Flag of the People's Republic of China.svg Chine
4 Flag of Serbia.svg Serbie
5 Flag of Brazil.svg Brésil
6 Flag of Denmark.svg Danemark

 

Poule C

1 Flag of Paraguay.svg Paraguay
2 Flag of Argentina.svg Argentine
3 Flag of Spain.svg Espagne
4 Flag of Angola.svg Angola
5 Flag of Poland.svg Pologne
6 Flag of Norway.svg Norvège

 

Poule D

1 Flag of Australia.svg Australie
2 Flag of Tunisia.svg Tunisie
3 Flag of the Czech Republic.svg Rép. tchèque
4 Flag of Romania.svg Roumanie
5 Flag of Germany.svg Allemagne
6 Flag of Hungary.svg Hongrie

 

La France hérite d’une poule pas si facile que cela. Outre le mastodonte Monténégro elle affrontera aussi la Corée du Sud toujours très bien positionnée et difficile en matchs. Les affrontements seront tendus. Le Danemark hérite d’une poule plus aisée, de même que la Norvège (avec Lunde, Løke, Breivang, Alstad, Edin, etc) qui affrontera l’Espagne de Mangué.

Enfin, les chocs au programme de la Poule D seront concentrés sur la Hongrie et la Roumanie (avec a priori Cristina Neagu, revenue de blessures et élue meilleure joueuse du monde en 2010).

Ce sera pour moi l’occasion je l’espère de voir briller mes idoles Anita Görbicz qualifiée avec son équipe de Hongrie et troisième du dernier Mondial, mais aussi Camilla Herrem et Kristine Lunde dans l’équipe de Norvège (sans Gro Hammerseng) , Cristina Neagu dans celle de Roumanie, Amandine Leynaud en France.

Pour toutes les infos sur les pronostics, les forces en présence, l’atmosphère d’avant matchs, les dernières nouvelles, il y a la bible en anglais, handball123.com et celle en français, handballnews.fr

Le dispositif télé de retransmission reste le même avec très certainement Frédéric Brindelle et Valérie Nicolas aux commentaires pour Sport + (qui diffusera l’intégralité des matchs de l’équipe de France), et puis France 2 en relais en cas de qualification pour la finale. BeInsport n’a pas acquis les droits télé, seul le groupe Canal les a. C’est dommage car le canal de diffusion principal, Sport + n’est pas en HD.

La France affronte le Congo lors du match d’ouverture le 7 décembre à 17H, une équipe (comme toutes les autres) à ne surtout pas sous-estimer. Heureux de lire que l’Algérie comme l’Australie vont concourir dans ce Championnat.

Le site de l’équipe de France de handball reste Femmes de défis, sachant que l’association devrait continuer avec Dailymotion pendant toute la durée du championnat avec les interviews, les reportages d’après-matchs, les calendriers, les analyses.

La grille des diffusions  pour

 

Le petit clip de la compétition

Image de prévisualisation YouTube

Et pour rester dans la tonalité des JO, une petite archive vidéo que j’ai retrouvée de ceux de 1980. A l’époque il y a trente trois, la finale oppose l’URSS (CCCP) à l’Allemagne de l’Est. Le mur de Berlin allait tomber presque dix ans plus tard, et l’on parlait encore de bloc soviétique. C’est l’URSS qui remportait le match. Une vidéo pour l’histoire et pour l’Histoire avec un jeu de l’époque caractéristique, mais déjà synonyme d’handball moderne.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Top singles 2013 (3ème partie)

Top singles 2013 (3ème partie) dans Top singles 2013 (3ème partie) Chela-%E2%80%93-Zero-Oxford-remix

Nous y voilà : à la troisième et dernière partie des singles de l’année 2013 après la 1ère et la 2ème partie. Un top pour résumer ce qui m’a plu, ce qui m’a enchanté, ce qui m’a enthousiasmé, ce que j’ai adoré. J’essaie de n’oublier personne, en tout cas je mets ce qui m’a semblé essentiel, car c’est bien cela aussi l’idée d’un top : faire ressortir le meilleur tout en choisissant de ne pas nommer d’autres artistes qui n’ont pas démérité.

PORTLAND-POLA-1_905 dans Top singles 2013 (3ème partie)

Portland

Je suis en train de mettre la dernière touche sur les albums de l’année, et tel Boileau qui disait de remettre « 20 fois sur le métier son ouvrage », il est vrai que c’est pas un travail si simple que de reprendre tous les albums dont on a d’abord enlevé soigneusement le cellophane (il n’y a pas à dire et je pense que rêveur et Nio, entre autres,  seront d’accord avec moi, le fait d’acheter le disque, de l’avoir en support physique et d’en enlever le film protecteur avant de le mettre dans le lecteur CD reste un vrai plaisir).

1398903_698283640182116_86397457_o

Aleksandra Dabrowska alias Shine

Alors c’est sûr, j’ai aussi beaucoup écouté sur le net, mais l’achat disque reste important, surtout dans une période marquée par la chute de vente de ces mêmes albums et la fermeture d’enseignes, comme on a pu le connaître avec Virgin. Et je comprends pourquoi certains s’entichent voire deviennent ou restent des fétichistes du vinyle.

s3_2

Niloo

Je profite aussi des quelques heures et donc jours dont je dispose avant de reprendre l’activité professionnelle pour (ré)écouter tout cela. Après les charmes tatares (dont ceux d’IndivA), la beauté classique de la hongroise Boglarka Csemer, ou le visuel vénéneux d’Editors, place à un duo punk-électro énervé, au grand romantique de la chanson pop française, à l’écossaise KT Tunstall, aux américains de California X, à la suédoise en solo Nina Persson, à l’anglaise Charli XcX, et d’autres…

 

Julia Vero / Suède

Image de prévisualisation YouTube

Leave it all behind

Fuck Buttons / Angleterre

Image de prévisualisation YouTube

The Red Wing

Etienne Daho / France

Image de prévisualisation YouTube

Les chansons de l’innocence retrouvée

KT Tunstall / Ecosse

Image de prévisualisation YouTube

Invisible Empire

California X / Etats-Unis

Image de prévisualisation YouTube

Spider X

Sakaris / Iles Féroë

Image de prévisualisation YouTube

Brace Myself

Portland / France

Image de prévisualisation YouTube

Deezy Daisy

Djena / Bulgarie

Image de prévisualisation YouTube

Задръж сърцето ми

Le couleur / Canada

Image de prévisualisation YouTube

Voyage amoureux

Slavica Cukteras / Serbie

Image de prévisualisation YouTube

Kao Nova

Joanna Gruesome / Pays de Galles

Image de prévisualisation YouTube

Sugarcrush

Queens of the stone age / Etats-Unis

Image de prévisualisation YouTube

I appear missing

Noonie Bao / Suède

Image de prévisualisation YouTube

The Game

Pyramid / France

Image de prévisualisation YouTube

Wolf

Charli XCX / Angleterre

Image de prévisualisation YouTube

Superlove

Ngay Ngô Hoang/ Vietnam

Image de prévisualisation YouTube

Yến ChiBi

Lorde / Nouvelle-Zélande

Image de prévisualisation YouTube

Tennis Court

Nina Nesbitt / Ecosse

Image de prévisualisation YouTube

Stay out

Shine / Pologne

Image de prévisualisation YouTube

Lazurowe wybrzeże

Balqees / Yémen

Image de prévisualisation YouTube

بلقيس فتحي رد قلبي

Chela / Australie

Image de prévisualisation YouTube

Romanticise

Nina Persson / Suède

Image de prévisualisation YouTube

Animal Heart

Cults / Etats-Unis

Image de prévisualisation YouTube

High Road

Ms Mr / Etats-Unis

Image de prévisualisation YouTube

Think Of You

Niloo / Russie

Image de prévisualisation YouTube

Ola Ola

La femme / France

Image de prévisualisation YouTube

It’s time to wake up (2023)

Bana Özel / Turquie

Image de prévisualisation YouTube

Doğa

Poliça / Etats-Unis

Image de prévisualisation YouTube

Chain My Name

Depeche Mode / Angleterre

Image de prévisualisation YouTube

Broken

Chloé Howl/ Angleterre

Image de prévisualisation YouTube

Paper Heart

 

 




Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...