• Accueil
  • > Recherche : tops singles annee 2013

Résultat pour la recherche 'tops singles annee 2013'

Top EPs 2015

Afficher l'image d'origine

Après les tops clips (1, 2, 3, 4), le top pochettes d’albums, ceux des singles (1 et 2) et avant ceux des albums 2015, voici un petit mot sur les EPs sortis cette année. L’EP reste une très bonne manière pour un artiste, souvent avant la scène, de faire de découvrir sa musique en sus des classiques singles. Grand Blanc a été découvert ainsi l’année dernière. Le Couleur aussi. Entre autres.

Voici les 10 EPs que je retiens cette année. La fulgurance punk (au sens littéral du terme) du groupe américain G.L.O.S.S, à ma connaissance le premier groupe punk transgenres (sa chanteuse notamment) avec une musique qui va à 200 à l’heure, des morceaux pas plus longs qu’une minute trente distillant une urgence de tous les instants et surtout un discours engagé. Je suis Shura depuis ses débuts et elle ne m’a jamais déçu. Récemment invité chez Jools Holland (une sommité de la télé britannique), elle a sorti un très bel EP porté par White Light.

Afficher l'image d'origine

Allie X

Avec leur second EP, Bagarre qui vous salue avec son fameux « Bonsoir, nous sommes bagarre » m’a scotché. Musique mêlant hip-hop, électro, et un soupçon de pop. Mélange réussi et accrocheur, remarquablement ciselé sur des textes cinglants et intelligents. Un talent brut. A suivre de près.

Les canadiens de Le Couleur sont parmi les groupes ayant émergé ces trois dernières années que j’aime le plus (avec Rasabasa, formidable groupe lituanien),. Leur EP est classe, joliment illustré en clip(s). Bref, un certain goût du raffinement électronique porté par la belle Laurence.

Autre EP français que j’ai beaucoup aimé  celui de Sunday Night Syndrome. L’exemple du pop rock électro à la française qui peut sourire à un public plus large que celui de la scène indépendante.

Afficher l'image d'origine

La chanteuse de Sunday Night Syndrome

Jolie découverte aussi que cette Allie X (mélange d’Isabelle Adjani et Ellen Page) qui peut se faire un nom entre Jil Nilsson, Tove Lo et Ellie Goulding. Musique recherchée et visuel très intéressant. Potentiel.

Enfin, petite pépite colorée pop et rétro (sans être passéiste) avec la norvégienne Annie et son EP qui sent bon la cassette (dans le fond et la forme), la nostalgie douce. Excellent EP.

Les places 10 à 1.

 

10) G.L.O.S.S / Demos (Etats-Unis)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

9) Wafia /  XXIX (Australie/ Pays-Bas)

Top EPs 2015  dans Top EPs 2015 a0196853102_10

Image de prévisualisation YouTube

8) Vérité / Sentiment (Etats-Unis)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

7) Bow to each other / Like i never left (Canada/Norvège)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

6) Sunday Night Syndrome/ Sunday Night Syndrome (France)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

5) Le couleur / Dolce Désir (Canada)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

4) Allie X / CollXtion 1 (Etats-Unis)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

3) Bagarre / Musique de club (France)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

2) Shura / White Light (Angleterre)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

1) Annie / Endless Vacation (Norvège)

Afficher l'image d'origine

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Top Albums 2014 (1ère partie)

Top Albums 2014 (1ère partie) dans Top Albums 2014 (1ère partie)

Les tops musicaux de l’année ce sont les tops clips, les tops EPs, les tops singles, les tops live et aussi les tops albums bien sûr, crème de la crème, cerise sur le gâteau d’une année qui fut au final assez riche et dont je retiens 40 disques. Pas possible de faire plus, même si j’ai lu des tops de 100 ou 150 disques (ce qui laisse entendre que finalement le top est dans ce cas de figure, à mon avis très -trop- large).

Si 2013 fut une superbe année pour la pop française (Aline, Granville, La Femme, Pendentif, rien que ça, pour citer quatre des grands groupes ayant explosé artistiquement parlant -même si du point de vue commercial c’est une autre chose, mais ce n’est pas grave la qualité prime ici avant tout sur la quantité), il se trouve que 2014 le fut aussi.

Si des esprits chagrins vous disent qu’ils ont entendu peu de bons groupes ou artistes en solo français, ce n’est pas grave. Ils étaient bien au rendez-vous, en duos comme en combos placés sous le signe de l’inventivité et du partage. Les duos m’ont à ce titre particulièrement impressionné cette année, même si je pense que Grand Blanc, par exemple, une grande révélation cold wave, électro, pop rock fait partie des découvertes et des révélations françaises majeures de cette année au même titre que le furent les autres groupes cités précédemment en exemples pour la richesse de 2013. La pop et le rock français se portent bien, que l’on se rassure…

 dans Top Albums 2014 (1ère partie)

Gold Zebra

2014 c’est aussi l’année des découvertes solos féminines, nombreuses au niveau de l’Europe du Nord, en particulier la Suède, avec les talents de Ji Nilsson, KateBoy, Marlène, Tove Lo, Beatrice Eli, Julia Spada, Zhala, entre autres. Une nouvelle vague qui confirme qu’après Robyn qui elle aussi est revenue avec un nouveau disque, il y a une continuité logique, cohérente et assez explosive dans ses formes et ses interprétations d’une pop suédoise, que l’on pourrait qualifier de nouvelle vague nordique qui promet énormément.

Charli-XCX-Sucker-e1412841427953-1024x583

Charli XCX

Des Etats-Unis à la Finlande, en passant par la Russie, l’Argentine ou l’Australie, ce sont quasiment tous les continents qui sont représentés.

Côté français, outre Grand Blanc, j’ai adoré ce qu’ont fait Poom, Holy Two, Où sont les filles ? La Féline, The Pirouettes, Owlle, Robi, Laëtitia Shériff, Christine and The Queens. Univers variés et foisonnants, mélodies entêtantes, voix enivrantes, albums réussis, c’est en somme ce que je retiens et ce qui m’a beaucoup séduit.

laetitia_sheriff-web

Laëtitia Shériff

Chacune et chacun a pu affirmer un talent que l’on pressentait déjà avec la parution d’un EP, mais le LP est l’épreuve du feu qui permet de concrétiser ses promesses sur une galette de douze plages (ou plus). Saluons aussi le fait que nombre des meilleurs albums de l’année sont des premiers albums, essais que j’espère ne pas être que des « one shot »

2014 est donc à mon sens une très bonne année musicale. Voici la première partie,  des places 40 à 30.

 

40) Raven X / Essence without light (Etats-Unis)

0001923909_10

Image de prévisualisation YouTube

39) Kiesza / Sound of a woman (Australie)

Kiesza-Sound-of-a-Woman-2014-1500x1500

Image de prévisualisation YouTube

38) Charli XCX  / Sucker (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

37) Thievery Corporation / Saudade (Etats-Unis)

Thievery-Corporation-Saudade

Image de prévisualisation YouTube

36) Bow to each other / The Urge Drums  (Norvège/Canada)

JANSEN034

Image de prévisualisation YouTube

35) Laetitia Shériff / Pandemonium, solace and stars (France)

26975

Image de prévisualisation YouTube

34) Lykke Li / I never learn  (Suède)

LL-INL

Image de prévisualisation YouTube

33) Gold Zebra / Gold Zebra (Canada)

a1245287882_10

Image de prévisualisation YouTube

a1245287882_10a1245287882_10a1245287882_10

32) First Aid Kit / Stay Gold (Suède)

01a72c9a

Image de prévisualisation YouTube

31 ) Sophie Ellis-Bextor / Wanderlust (Angleterre)

url

Image de prévisualisation YouTube

30) Vintage/ Decamerone (Russie)

Decamerone

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Top Pochettes Albums 2014

Top Pochettes Albums 2014 dans Top Pochettes Albums 2014 ThePirouettes

Les premiers volets des tops musicaux 2014 étaient consacrés aux meilleurs clips (parties 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8) aux meilleurs singles (retrouvez les 4 parties, parties 1, 2, 3, 4) aux meilleurs EPs (parties 1 et 2). J’avais envie comme l’année dernière d’évoquer un élément clé d’un disque, même si pour plusieurs raisons cela ne fait pas tout. En effet il arrive que l’on déteste un disque à la pochette magnifique ou que l’on en adore un autre à la pochette (selon notre goût) hideuse. Autant certains trouveront que tel visuel est réussi, autant d’autres n’y accrocheront pas et pourtant la musique pourra être reconnue pour sa qualité.

Ces derniers mois, ces dernières années même, l’accent est souvent mis sur le noir et blanc, chose qui me surprend et me frustre un peu, car je trouve le dispositif un peu facile et comme il existe plusieurs couleurs et que l’on peut jouer (quasiment) à l’infini avec les variations, les nuances, pourquoi s’en priver ? Je me rappelle et elle est très facile à trouver, de la pochette de The Last Splash (1993) de The Breeders qui a titillé en moi alors tout jeune adolescent cette fibre pour les couleurs, si possibles pop, et couleurs en général. Ce cœur fruité, ce jeu sur le vert et le rouge, le reflet de la lumière sur la partie gauche, le contraste et la typographie sont restés comme des références absolues pour moi. En plus le disque est génial.

Les premiers de l’histoire à s’être penché sur la question du travail de pochette alors même qu’ils allaient ensuite livrer une de celles qui reste la plus minimaliste encore à l’heure actuelle (L’Album Blanc) sont les Beatles avec celle légendaire de Sergent Pepper. Depuis bien d’autres pochettes ont fait le tour du monde, pour leur beauté, leur recherche plastique, leur dynamisme (une image fixe ne signifie pas pour autant absence de mouvement, à l’exemple de l’album de Blur Parklife).

L’année dernière c’est le groupe français La Femme qui avait eu l’honneur de figurer 1er du top des pochettes. Voici la liste des 20 pochettes de l’année, et la 1ère place revient à The Pirouettes pour son EP L’importance des autres. C’est un travail de Vickie Chérie, Victoria, avec ce beau portrait de dos, constellé, des deux musiciens du groupe qui nous donne la sensation d’avoir la tête dans les étoiles tout en étant proches de deux gens qui s’aiment. Une pochette très simple, mais avec un travail de photographie, de cadre, et de jeu sur les couleurs pastels qui m’a immédiatement séduit. C’est à la fois naïf et universel.

Les 20 pochettes de 2014 dans l’ordre de la 1ère à la 20ème,  sachant que je n’ai pas fait de distinguo EPs/LPs

1) The Pirouettes/L’importance des autres/EP – (France) 2014

0002450949_10 dans Top Pochettes Albums 2014

2) Sophie Ellis-Bextor/ Wanderlust/ LP (Angleterre) 2014

16406

3) Dum Dum Girls/ Too  true/LP (Etats-Unis) 2014

dum-dum-girls-lost-boys-and-girls-club

4) First Aid Kit / Stay Gold / LP (Suède) 2014

01a72c9a

5) Yelle / Complètement fou/LP (France) 2014

cover-yelle_completementfou

6) Mood Robot / Mood Robot/ EP (Etats-Unis) 2014

 

7) Nyusha /Объединение /LP (Russie) 2014

36cd5df973dcf183c0bac3798e90541c.zip

8) LaRoux/ Trouble in Paradise/ LP (Angleterre) 2014

La-Roux-Trouble-In-Paradise

9) Say Lou Lou / Better in the dark/ EP (Australie/Suède) 2014

Say-Lou-Lou-Better-In-the-Dark-2013-1200x1200

10) X Priest X / Samurai / EP (Etats-Unis)) 2014

11) Lou Marco / Sous la peau/LP (France) 2014

Lou-Marco-sous-la-peau

12) Jannika B / Siva/LP (Finlande) 2014

Jannikab-siva

13) White Sea/ White Sea/LP (Etats-Unis) 2014

14) Mo/ No Mythologies to follow/ LP (Danemark) 2014

albumpackshot

15) Betty Who/ Take me when you go /LP (Australie) 2014

16) Future Islands/ Singles / LP (Etats-Unis) 2014

A1DxMH1Qi8L._SL1500_

17) Christine and The Queens/ Chaleur humaine/ LP (France) 2014

Christine-and-The-Queens-chaleur-humaine

18) Sébastien Tellier/ L’Aventura/ LP (France) 2014

CS540622-01A-BIG

19) Hurry for the Riff Raff/Small town heroes/ LP (Etats-Unis) 2014

91Q%2BK9O2WsL._SL1500_

20) Earth / Primitive and Deadly/ LP (Etats-Unis) 2014

0003333087_10

Bonus Boynames/ EP (Angleterre) 2014 / Yumi Zouma/ LP (Nouvelle-Zélande) / Novembres /Le petit tigre hallucinogène / EP (France)

Yumi-Zouma

a2914378587_10

 

 

Top singles 2014 (1ère partie)

Top singles 2014 (1ère partie) dans Top singles 2014 (1ère partie)

Après les tops consacrés aux meilleurs clips de l’année (80 clips répartis en 8 parties) et les tops EPs (2 parties) voici la 1ère partie du top 2014 des singles. Beaucoup de singles sont sortis et parmi ceux-là (entre les artistes très vendeurs et ceux qui le sont moins, entre la première sortie d’un nouveau pousse et le retour d’une référence), une sélection en 100 titres de ce qui m’a marqué cette année. 100 cela peut paraître beaucoup mais au final quand on voit le nombre de sorties total, pas tant que cela. Et chaque année c’est (quasiment) la même chose.

maxresdefault dans Top singles 2014 (1ère partie)

Wolkenfrei

La première partie abordera la musique des quatre coins du monde, puisque du Danemark à la France on passera par l’Allemagne, Cuba, le Koweit, l’Iran, les Etats-unis, le Canada, Cuba, la Jamaïque ou encore l’Ukraine.

JUNIORE_NOIR_SANDRA-MATAMOROS-tt-width-604-height-350-crop-1-bgcolor-000000

Juniore

Bref un rapide tour du monde du best of des singles de l’année, en commençant par les places 100 à 76. 

Broods1-865x576

Broods

Avec, pêle-mêle, la cubaine Diana Fuentes, la jeune star de la pop (même si son album est beaucoup plus inégal que ses singles), Juniore, Ysa Ferrer, Kaleida, Aquababes et Broods. De l’électro à la pop en passant par la musique expérimentale, le rock, c’est un peu le programme ci-dessous :

100) Groupe Nuit / Instant des sens (France)

Image de prévisualisation YouTube

99) Diana Fuentes / La ultima vez (Cuba)

Image de prévisualisation YouTube

98) Fatima Al Qadiri / Shanghai Freeway (Koweit)

Image de prévisualisation YouTube

97) Bilanova / Mana Mungkin Mendua (Indonésie)

Image de prévisualisation YouTube

96) Ysa ferrer /J’explose en couleur (France)

Image de prévisualisation YouTube

95) Mø/ Walk this way (Danemark)

Image de prévisualisation YouTube

94)  White Sea / Prague (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

93) NuAngels / ЗНАЕШЬ (Ukraine)

Image de prévisualisation YouTube

92) Kaleida / Tropea (Angleterre)

Image de prévisualisation YouTube

91) Nikky Yanofsky / Necessary Evil (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

90) Suzi / Blue Guy (France)

Image de prévisualisation YouTube

89) Gold Zebra / Drift Away (Canada)

Image de prévisualisation YouTube

88) Bek Jensen / Sugar Pie (Australie)

Image de prévisualisation YouTube

87) Brina / Skiza (Jamaïque)

Image de prévisualisation YouTube

86) Juniore / La fin du monde (France)

Image de prévisualisation YouTube

85)  Nelson Can / Talk about it (Danemark)

Image de prévisualisation YouTube

84) SoGand / The Lom (Iran)

Image de prévisualisation YouTube

83) Radoslova / Pitai me (Bulgarie)

Image de prévisualisation YouTube

82) Roksana & Sinan / Kukla Style (Bulgarie)

Image de prévisualisation YouTube

81) Anamanaguchi / Pop it (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

80) The Twang / New love (Etats-Unis)

Image de prévisualisation YouTube

79) Aquababes / Neříkej mi baby (République Tchèque)

Image de prévisualisation YouTube

78) Zola Jésus / Dangerous Day (Nouvelle-Zélande)

Image de prévisualisation YouTube

77) Wolkenfrei / Ich versprech dir nichts und geb dir alles (Allemagne)

Image de prévisualisation YouTube

76) Broods / Bridges (Nouvelle-Zélande)

Image de prévisualisation YouTube

 

Duos électro français

Duos électro français dans France

L’année dernière, un vent de fraîcheur a soufflé sur la pop française, avec l’émergence ou la confirmation de groupes et artistes en solo qui nous ont régalé de leur singles, de leurs albums, et plus prosaïquement de leurs mélodies, que l’on a chanté/fredonné, avec ces chansons qui nous sont restées dans la tête (ah, le fameux « Embrasse-moi » de Pendentif) et qui ont figuré dans quasiment tous les tops, que ce soit des blogueurs mélomanes, amateurs ou presse professionnelle en marquant la chanson française au sens large du terme. J’avais, à cette occasion, abordé cette nouvelle vague française ici

Cette année, outre les révélations Owlle, Camp Claude, Auren, Loane, La Féline, Lou Marco, ou encore Billie, c’est aussi, semble-t-il l’année des duos. Héritage bardé d’étoiles, de sons hypnotiques façon Elli & Jacno ? Sans doute. Et il  y a pire référence. Ce sont surtout des duos mixtes composés (honneur aux dames) d’une fille et d’un garçon qui font leurs études ensemble, se sont connus plus jeunes et ont développé une passion commune pour la musique.

campclaude-image-ddl-tt-width-604-height-350-crop-1 dans France

Camp Claude

poom

Poom

Et pour évoquer cette importance du duo à la française, je vais citer quelques exemples qui me paraissent très évocateurs de ce que la scène de l’électro (avec des différences mélodiques, des influences et des inspirations diverses selon les concerné/es) française propose de plus enthousiasmant et créatif à l’heure actuelle.

Caspian Pool : Une électro synthpop scintillante, qui emprunte même au disco, porté par le génial single Hot, son clip dans une patinoire (avec un livreur de sushis) et une belle inventivité

banniere-520168-1380457900

Image de prévisualisation YouTube

Hot

Image de prévisualisation YouTube

Right/Wrong

Image de prévisualisation YouTube

Preach my peach

Poom : Un duo lui aussi originaire d’Annecy qui se propulse sur le devant de la scène et mérite vraiment pour son sens aigu de la mélodie et un visuel travaillé de rencontrer le succès (sur disque et sur scène) avec le titre Les voiles qui rappelle une autre artiste dévouée à la cause de la musique électro avec ses clips merveilleusement bricolés, la chilienne Javiera Mena, auteure du sublime Espada

Image de prévisualisation YouTube

Les Voiles

Où sont les filles ? : Avec un nom de groupe qui fait faussement penser à Patrick Juvet, le duo de Où sont les filles ? met une belle dose d’érotisme diffus dans ses paroles sur des nappes de synthé là aussi rafraîchissantes grâce à Mon bain, qui rappelle un autre excellent groupe…Pendentif. Le duo est cependant parisien et cultive des airs attachants.

 

MataHarie : S’appeler MataHarie compte tenu de la légende de celle qui se fit appeler ainsi (une des premières féministes de l’histoire contemporaine) suscite la curiosité. La musique est très bonne. Leur disque n’est pas sorti en 2014 mais leur influence se ressent fortement aujourd’hui (formidable O Oak)

Image de prévisualisation YouTube

O Oak

 

Holy Two : Deux jeunes gens originaires de Lyon. Là encore un synthpop tendant vers l’électro avec un côté planant. Un bel EP avec 9 pistes (qui s’ouvre avec le stupéfiant La Tal) que l’on peut écouter sur soundcloud.

Image de prévisualisation YouTube

Rush

 

 

12



Dans les vignes |
Penchylabidouille |
Mycustomsavagex46 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VintageVoyageur
| Chateau de Mouchac
| Maisons Arlogis Chartres, c...